facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Actualités

La salât surérogatoire pour les enfants.

La salât surérogatoire pour les enfants.

Par : Tamime Khemmar

Tonton Tamime : Salim ! Tu te rappelles lorsque, la dernière fois, nous avons évoqué le jeûne surérogatoire ?

Salim : Bien sûr, tonton.

T.T : En bien, aujourd’hui, nous allons parler de la salât surérogatoire.

Salim : Volontiers tonton. C’est bien d’apprendre sa religion lorsque on est petit.

Le meilleur cadeau que tu puisses faire à tes parents !

T.T : Tu sais, Salim. Le meilleur moment d’apprendre, c’est lorsqu’on est petit. Ceci est valable pour toute chose. Car la mémoire de l’enfant est comme une éponge qui absorbe facilement l’eau. Aussi, ce qui est appris lors de l’enfance ne s’oublie jamais.

Tu connais bien le proverbe qui dit : « L’apprentissage lors de l’enfance est pareil à la l’écriture sculptée sur la pierre. » Lorsque l’on sculpte un texte sur la pierre, il ne disparait jamais.

Revenons à notre salât surérogatoire.

En premier lieu, en tant qu’enfant, tu dois toujours veiller à accomplir la salât surérogatoire du fajr qui consiste à accomplir deux rakcât (unité de prière) avant la salât du fajr.

Salim : Je les connais, tonton, et j’ai l’habitude de les faire.

T.T : Magnifique, Salim. Tu dois aussi veiller à accomplir le witr, qui consiste à terminer la salât de la nuit par une seule rakcah.

L’importance de la salât pour les enfants

Salim : Ça aussi je le fait. Ce sont les rawâtib. Non ?

TT : Pas exactement, Salim. Les rawâtib sont l’ensemble de salât que l’on accomplit avant ou après la salât obligatoire et qui sont au nombre de douze rakcât.

Elles sont très importantes car le Prophète [ﷺ] a dit : « Celui qui accomplit la salât de douze rakcât surérogatoires lors du jour et de la nuit, Allah lui construira, grâce à elles, une maison dans le Paradis. »

Tu veux que je te les cite, Salim ?

Salim : Bien sûr, tonton. Moi aussi j’aimerai avoir des maisons dans le Paradis.

T.T : Les salât surérogatoires qui s’appellent : rawâtib et qui dépendent de la salât obligatoire sont au nombre de douze rakcât : deux avant le fajr, quatre avant le zhouhr, deux après le zhouhr, deux après le maghrib et deux après le cichâ’. Ça nous fait combien de rakcah ?

Salim : Douze !

T.T : Douze rakcât qui doivent être accomplies avec un taslim après chaque paire d’entre elles.

Fais un beau cadeau à tes parents : apprends le Coran !

Salim : Donc, si j’ai bien compris, les quatre rakcât avant le zhouhr doivent être séparées par un taslim.

T.T : Exactement. Après chaque deux rakcât, il y a un taslim. Sauf…

Salim : Sauf le witr !

T.T : Sauf le witr qui doit être impair : une rakcah, puis un taslim.

Salim : Y a-t-il d’autre salât surérogatoire, tonton ?

T.T : Bien sûr. Il y’en a beaucoup d’autres que je t’apprendrai lors d’autres occasions.

Commence donc par appliquer ce que tu as appris aujourd’hui, et lorsque tu y parviendras, cherche à apprendre une nouvelle chose.

Salim : Mais tu m’as dit tonton qu’il vaut mieux apprendre lorsqu’on est petit.

T.T : Haha ! La seulement chose que l’être humain n’a pas besoin d’enseignant pour la lui apprendre c’est le fait de débattre !

Je vais t’apprendre quelque chose qui te sera plus utile, pour le moment, Salim. Est-ce que tu connais l’intérêt de la salât surérogatoire ?

Salim : Non, tonton.

T.T : Eh bien, la salât surérogatoire est très importante, car lorsqu’elle vient avant la salât obligatoire, elle prépare le musulman à entrer dans celle-ci en étant concentré et en ayant le maximum de recueillement, khouchoûc, et elle comble les erreurs que l’on y commet.

Aussi, le Jour de la résurrection, lorsque Allah vérifiera la salât de chacun de nous et qu’Il y trouve une carence ou un défaut, Il dira aux Anges de voir si nous avons une salât surérogatoire. Si nous en avons, ils répareront le défaut de notre salât avec celle-ci.

Salim : Pourquoi, tonton, Allah vérifiera Lui-même notre salât ?

T.T : Haha ! Si tu veux qu’Il te construise une maison dans le Paradis, tu dois aussi t’attendre à ce qu’Il vérifie ta salât. Non ?

Salim : Il vaut mieux commencer à s’y habituer dès maintenant alors.

T.T : Petit à petit, l’oiseau construit…

Salim : Sa maison dans le Paradis !

 

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam : comment se protéger ?

Le mauvais œil  en islam est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer...

L'adultère et la fornication en Islam

En Islam et par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

La prière du Vendredi (Salât joumou’a)

Comme pour chaque effort, la récompense de la prière du vendredi est grande A ce sujet, le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : « Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Voici les invocations à faire...