facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Rappels

Ce que vous devez savoir sur la consommation d'alcool !

1 285 vues

img_1
L’alcool est l’un des grands maux de notre siècle. Sur le plan de la santé physique, l’alcool peut causer des dommages et des lésions extrêmement graves, parfois irréversibles.
L’alcool a pour effet principal de ralentir l’activité du cerveau, et, à long terme, d’entraîner une certaine confusion, des pertes de mémoire, un manque de jugement et des problèmes de comportement.

L’organe qui souffre le plus d’une consommation d’alcool excessive est le foie, car il filtre l’alcool qui circule dans le sang. La consommation d’alcool peut également déclencher une insuffisance cardiaque ou pire un AVC (accident vasculaire cérébral).
Le système digestif (œsophage, l’estomac, la vessie et les intestins) et les poumons sont aussi les cibles privilégiées de l’alcool puisqu’elle développe des cancers dans ces organes très fragiles de notre corps.

Enfin, l’alcoolisme a un effet dévastateur sur nos organes reproducteurs en provoquant une diminution de la production des hormones sexuelles. En Islam l’alcool "al-khamr", c'est tout produit qui voile la raison, que ce produit soit du liquide ou du solide, un aliment ou une boisson.
Il fait partie des grands pêchés de notre religion. Dans le Saint-Coran Allah (subhannou wa ta’ala) interdit la consommation d’alcool: «Ô les croyants, le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu'une abomination, oeuvre du diable. écartez-vous en, afin que vous réussissiez. Le diable ne veut que jeter parmi vous, à travers le vin et le jeu de hasard, l'inimité et la haine, et vous détourner d'invoquer ALLAH et de la Salat. Allez-vous donc y mettre fin ?» (Sourate 5, Versets 90 et 91).

Outre l’interdiction formelle de boire de l’alcool, d’un point de vue religieux sa consommation est incompatible avec la pratique de l’Islam. En effet, l’alcool exerce une influence sur les mécanismes inhibiteurs du cerveau qui modifie de manière grossière et vulgaire le comportement de la personne alcoolisée (langage grossier, urine dans ses vêtements etc).
L’alcoolisme développe de manière outrancière les cas d’adultères, de viols et d’incestes. Il est aussi considéré comme un facteur majeur de la propagation du SIDA. L’alcool est incompatible avec la prière: «Il y a trois sortes d'individus desquels aucune prière ne sera acceptée et à qui aucune bonne action ne sera comptée : L'esclave ayant fuit son maître, la femme dont le mari est en colère contre elle, et l'ivrogne jusqu'à ce qu'il se réveille de son ivresse.» (rapporté par tabarani, ibn hibban, et al baïhaqi).
«Allah n'accepte pas la prière du buveur d'alcool tant qu'il lui en reste dans le corps» (rapporté par in Alla-ali d'après 'abd ibn houmaïd Radia ALLAH 3Anhou).

D’autre part, les actes inhérents à la prise d’alcool régulière ou exceptionnelle peuvent être regrettés à jamais (accident de la route mortel etc). De nombreux hadiths viennent appuyer cette interdiction: «Lorsqu'Allah a révélé l'interdiction de l'alcool (al-khram), les compagnons se sont rendus les uns chez les autres et se sont informés de ce que l'alcool venait d'être interdit et de ce que sa consommation devenait équivalente à l'association (chirk).» (rapporté par Tabarani).
«Celui qui a désobéi à ses parents et les a négligés. Tout comme le buveur invétéré d'alcool, n'auront pas l'accès au Paradis.» (rapporté par Nasa-i, Ahmad, al Bazzar et al hakim).
«Le voleur n'a pas la foi, au moment où il vole, le fornicateur n'a pas la foi au moment où il fornique. Le buveur d'alcool, lorsqu'il boit, n'a pas la foi au moment où il le consomme, et le repentir est exposé après cela.» (rapporté par Boukhari, Mouslim et autres).
«L'alcool en soit est damné, de même que celui qui le consomme, celui qui le sert, qui le vend, qui l'achète, qui le presse, celui pour qui il est pressé celui qui le transporte, celui à qui il est apporté, ainsi que celui qui profite de l'usufruit de son prix.» (rapporté par Abou Dawoud).
Le prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) a dit: «Ne saluez pas les buveurs d'alcool.» (rapporté par Boukhari).
Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...