facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Actualités

L’histoire de Jérusalem (Bayt Al-Maqdis) 2

L’histoire de Jérusalem (Bayt Al-Maqdis) 2

Par : Tamime Khemmar.

Les enfants d’Israël errèrent quarante années dans le désert, entre la Palestine et l’Égypte, jusqu’à ce que la plupart d’entre eux moururent et furent remplacés par une nouvelle génération composée de ceux qui naquirent pendant cette longue errance[1].

Guidés par le Prophète Joshua fils de Noun qui succéda à Moïse, qui mourut lui et son frère Aaron lors de l’errance, les enfants d’Israël combattirent cette fois et conquirent Jérusalem, après que les quarante années furent passées.

Qui a bâti Al-Masjid  Al-Aqsâ la première fois ?

Al-Masjid Al-Aqsâ fut construit la première fois par Adam quarante années après qu’il ait construit la Ka’ba. Puis Abraham renouvela la construction de la Ka’ba et David et Salomon celle de Masjid Al-Aqsâ.

Les enfants d’Israël vécurent dans Jérusalem, puis, lorsqu’ils désobéirent à Allah, Il se vengea d’eux et envoya contre eux Nabuchodonosor qui les anéantit, démolit Al-Masjid Al-Aqsâ et conduisit les survivants en esclave à Babylone. Ils subirent ainsi le premier châtiment d’Allah, malgré les avertissements de leur Prophète Jérémie.

Puis la sagesse d’Allah voulut que les enfants d’Israël reviennent à Jérusalem et reconstruisent la ville dévastée ainsi que le temple. Mais ils ne tardèrent pas à oublier le châtiment qu’Allah leur a infligé et revinrent à leur injustice en reniant leurs Prophètes et en les tuant. Allah se vengea d’eux une deuxième fois et envoya les Romains qui les conquirent et démolirent leur temple. Puis lorsque les chrétiens les dominèrent, ils n’eurent plus jamais ni pays ni quelconque souveraineté[2].

Jérusalem resta ainsi sous la domination chrétienne près de trois siècles jusqu’à la conquête musulmane.

Le retour de Jérusalem/Bayt Al-Maqdis aux musulmans :

Jérusalem/ Bayt Al-Maqdis revint aux musulmans en l’an quinze de l’hégire, conquise par le Calife ‘Oumar (Qu’Allah agrée).

Question importante : Pourquoi avons-nous appelé la conquête de Jérusalem : Le retour ?

Jérusalem ou Bayt Al-Maqdis signifie : La ville du salut. La ville de la sainteté. La ville de la purification. Ce sens linguistique du nom de cette ville a une réalité concrète qui est que seuls ceux qui sont purifiés des souillures des péchés, ceux qui ont gagné le salut de leur Seigneur en lui obéissant et ceux qui font partie des saints et bienfaisant serviteurs d’Allah, ceux-là uniquement méritent d’entrer en vainqueur dans cette cité bénie et de posséder ses clefs.

Ce fut le cas de Joshua et des pieux enfants d’Israël qui étaient avec lui[3], puis aussi le cas des enfants d’Israël lorsqu’ils revenaient repentants à l’obéissance de leur Seigneur et à sa soumission.

Et lorsque les musulmans accomplirent ce qu’Allah leur a prescrit comme unicité, dévotion et soumission, ils conquirent Jérusalem et possédèrent les clefs de cette prestigieuse ville : la ville de ceux qui se soumettent à Allah, la ville des musulmans de tous les temps.

Or, celui qui se soumet à Allah est le musulman, de l’époque d’Adam jusqu’au dernier jour.

Car le mot mouslim ou musulman signifie celui qui se soumet à Allah comme l’a dit Allah, soubhânah, dans le Noble Coran :

(Étiez-vous présents lorsque, sur le point de mourir, Jacob dit à ses fils : « Qu’adorerez-vous après moi ? » Ils répondirent : « Nous adorerons ton Dieu et le Dieu de tes pères : Abraham, Ismaël et Isaac, un Dieu unique à qui nous sommes mouslimoûn[4] (soumis). ») (S : 2/A : 133)

Jérusalem/Bayt Al-Maqdis revint donc à ceux qui la méritaient et ceux qui l’ont hérité d’Allah : les musulmans.

À suivre…

Notes de l’auteur :

[1] La sagesse d’Allah en cela est que cette nouvelle génération ne vécut pas l’asservissement de Pharaon et fut, contrairement à la précédente avilie par les Coptes, composée d’hommes fiers, courageux et combattants.

[2] Comme Allah l’indiqua dans Sa parole adressée à Jésus, lorsqu’Il l’éleva dans le Ciel, où Il lui apprend que ceux qui suivront Jésus vaincront à jamais ceux qui auront mécru en lui. Voir le Noble Coran (S : 3/A : 55)

[3] Voir dans le hadith rapporté par : Al-Boukhârî (3124) Mouslim (1747) la façon dont Joshua sélectionnait soigneusement ses compagnons de guerre : dévoués et sincères.

[4] Pluriel de mouslim.

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam

Le mauvais œil est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer ce qu'est...

L'adultère et la fornication en Islam

Par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent l'infidélité (avoir des...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Salât joumou’a

Comme pour chaque effort, la récompense de salat Jumu’a est grande A ce sujet, le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : « Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur des jours...

Gélatine de porc Islam

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...