facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Actualités

Les trésors du Coran : Abel et Caïn

Les trésors du Coran : Abel et Caïn

Par : Tamime Khemmar

L’une des plus belles histoires racontées par Allah, soubhânah, dans le noble Coran est sans doute celle des deux fils d’Adam : Abel et Caïn.

C’est l’histoire du premier meurtre commis par un homme et peut-être même celle du premier homme mort, car après avoir tué son frère, Caïn ne sut quoi faire de son corps.

On raconte même qu’il le porta sur son dos très longtemps avant d’apprendre comment l’enterrer, grâce à un corbeau qui le lui montra.

Pourquoi Caïn a-t-il tué Abel ?

Les exégètes racontent que la femme d’Adam, Ève, accouchait toujours d’un garçon et d’une fille jumeaux. Une fois grand, le garçon ne pouvait épouser sa sœur jumelle, mais devait épouser la jumelle d’un autre.

Or, Caïn voulait se marier avec sa sœur jumelle, qui était très belle, et ne voulait pas la laisser à son frère Abel pour épouser la sœur jumelle de ce dernier.

Leur père leur dit alors de faire des offrandes et celui dont l’offrande était acceptée mériterait d’épouser la sœur qu’ils convoitaient tous deux.

Une autre histoire est aussi racontée et qui explique qu’Abel, qui était berger, offrit la meilleure de ses bêtes. Contrairement à Caïn, qui était agriculteur, et qui offrit le plus mauvais de sa récolte.

Or, dans les nations antérieures à la nôtre, les offrandes acceptées étaient dévorées par un feu qui descendait du ciel. Ceci était le signe de leur acceptation.

Le feu dévora l’offrande d’Abel et ne toucha pas celle de Caïn.

La parole de lâ ‘ilâha ‘illa-llâh dans le Coran 2

Écoutons cette belle histoire, racontée par Allah dans Sourate Al-Mâ’idah, du verset 27 au verset 30 :

(Raconte-leur, en toute vérité, le récit des deux fils d’Adam,) Mouhammad ! Raconte-leur le récit des deux fils d’Adam et montre-leur la fin heureuse de celui qui obéit à son Seigneur et honore Son pacte, et la fin malheureuse de celui qui désobéit à son Seigneur et rompt Son pacte.

(lorsqu’ils offrirent, chacun d’eux, une offrande. Celle de l’un des deux fut acceptée) qui est Abel (et celle de l’autre ne le fut pas.) qui est Caïn (Il lui dit alors : « Je vais te tuer. »)

Le rizq abondant : causes et invocations

(Il lui répondit : « Allah n’accepte que ce qui provient de ceux qui ont la crainte.) (27) C’est comme si Abel disait à son frère Caïn : « C’est de ta faute si ton offrande n’a pas été acceptée, non de la mienne, car la cause de son refus est le fait que tu n’as pas eu la crainte. »

(Si tu tends ta main vers moi pour me tuer, je ne vais certes pas tendre ma main vers toi pour te tuer. Je crains Allah le Seigneur des créatures.) (28) Je crains que le Seigneur qui possède toutes les créatures ne me punisse pour avoir tendu la main vers toi pour te faire du mal. Mais je m’arme de patience et ma récompense sera auprès d’Allah.

(Je voudrais que tu portes mon péché) Celui de m’avoir tué (ainsi que tes péchés) Ceux que tu as commis auparavant (et que tu sois ainsi du nombre des habitants de l’Enfer. Ceci est la rétribution des injustes. ») (29)

(Son âme le tenta de tuer son frère. Alors, il le tua et devint ainsi du nombre des perdants.) (30)

(Allah envoya alors un corbeau qui remua la terre) Afin d’enterrer un autre corbeau mort (afin de lui montrer comment couvrir le cadavre de son frère.) Car Caïn ne sut que faire du cadavre de son frère, car c’était le premier fils d’Adam qui mourait.  

(Il dit : « Malheur à moi ! Comment ai-je pu être incapable de ressembler à ce corbeau et ensevelir le cadavre de mon frère ?! ») Il enterra alors son frère (Il devint ainsi du nombre de ceux qui sont tourmentés par les remords.) (31)

Caïn encourut alors la colère d’Allah et mérita Son terrible châtiment pour avoir tué son frère et porta sur son dos une part de responsabilité de chaque meurtre qui sera commis, jusqu’au Jour de la résurrection.

Allah est plus Savant.

« Tous ces commentaires proviennent des exégètes les plus érudits tels que AtTabarî, Ibn Kathîr et d’autres. »

 

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam : comment se protéger ?

Le mauvais œil  en islam est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer...

L'adultère et la fornication en Islam

En Islam et par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

La prière du Vendredi (Salât joumou’a)

Comme pour chaque effort, la récompense de la prière du vendredi est grande A ce sujet, le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : « Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Voici les invocations à faire...