facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Actualités

La politique de Trump envers les palestiniens qualifiée de trahison par une députée américaine

145 vues

La politique de Trump envers les palestiniens qualifiée de trahison par une députée américaine
La députée démocrate du Minnesota (USA), Betty McCollum, s’est adressée jeudi 12 novembre au Comité des Nations Unies pour l’Exercice des Droits Inaliénables du Peuple Palestinien.

Dans son discours pro-palestinien elle affirme, tout appelant le président nouvellement élu Joe Biden à s’engager, que la politique qu’ont eu les USA sous le mandat de Donald Trump doit changer.

 

Rupture avec Trump et retour à l’ancienne politique des USA


Au début de son discours elle commence par affirmer : « Les Palestiniens méritent la paix, la sécurité, les droits de l’homme et le droit à l’autodétermination. Ils méritent également un avenir rempli d’espoir, d’opportunités et de prospérité. ».

Elle soutient également que son pays doit retourner à une politique en faveur de deux États qui avait été abandonnée par Trump : « L’objectif était une solution à deux États avec un État palestinien indépendant » et ajoute que cette solution a été rendue impossible à cause de la politique menée : « L’administration Trump a expulsé des diplomates palestiniens de Washington et a coupé l’aide économique au peuple palestinien. ».

Dans la suite de son allocution, elle va beaucoup plus loin dans ses accusations contre l’ancienne diplomatie : « Mon gouvernement n’a pas seulement abandonné le peuple palestinien, il lui a infligé des difficultés. Cela inclut désormais les efforts pour empêcher l’annexion définitive de terres palestiniennes. Le président de mon pays a rompu la confiance et abandonné les valeurs internationales partagées sur des questions pour lesquelles un consensus presque universel existe – les droits de l’homme, le changement climatique et la promotion d’une paix juste au Moyen-Orient. ».

Elle conclut en disant : « Guérir les dommages et la trahison infligés au peuple palestinien par le président Trump sera difficile ».

 

Dénonciation du traitement infligé aux enfants


La députée McCollum explique également que c’est un rapport de l’UNICEF qui l’a sensibilisé au traitement inhumain que subissent les enfants palestiniens aux mains du régime sioniste : « Je fais confiance à l’UNICEF et leur rapport m’a ouvert les yeux. Les sévices et la torture systémiques d’Israël se poursuivent depuis des années. Des milliers de Palestiniens âgés de 12 à 17 ans en Cisjordanie occupée ont été emmenés de chez eux au milieu de la nuit par des soldats israéliens. Ils sont interrogés sans la présence de leurs parents ou avocats; abusés émotionnellement, psychologiquement et physiquement; et, ensuite détenus pendant des semaines et des mois en détention provisoire, souvent illégalement transférés dans des prisons et des centres de détention en Israël. Les tribunaux militaires israéliens ne sont ni indépendants ni impartiaux. ».
« Dans ce contexte, indépendamment de leur culpabilité ou de leur innocence, les enfants palestiniens plaident massivement coupables parce que c’est le moyen le plus rapide de sortir du système. » dénonce-t-elle.

Elle conclut de manière forte : « Le système israélien de détention militaire des enfants est brutal, cruel et inutile. C’est une arme d’occupation militaire qui impose un traumatisme collectif et un contrôle sur les familles palestiniennes. C’est une violation flagrante du droit international humanitaire. Et cela n’a rien à voir avec la sécurité d’Israël. ».

 

Plan d’action et projet de loi


Concernant la nouvelle politique qui doit être menée par les États-Unis elle affirme : « Les États-Unis travailleront à nouveau avec la communauté mondiale, pas contre elle. ».
Si ces affirmations sont exactes alors les USA devront aller dans le sens des résolutions prises par les Nations Unies en faveur d’une solution à deux États, de la fin de l’annexion des territoires, de la restitution des territoires occupés.

Elle demande également à Joe Biden de dire clairement si le régime israélien cherche réellement la paix : « Le peuple palestinien mérite d’avoir de la part de Biden des réponses aux questions suivantes : après des décennies d’occupation militaire, de violations des droits de l’homme, d’expansion des colonies, de démolitions de maisons et d’un apartheid de facto – le gouvernement israélien est-il intéressé par une paix juste ? ».

En 2019 elle a proposé un projet de loi, soutenu par 26 autres députés, au congrès américain et intitulé : « Promouvoir les droits de l’homme pour les enfants palestiniens vivant sous l’occupation militaire israélienne». Cette loi vise à ce que les USA ne finance plus le soutien de la détention d’enfants palestiniens.
En aout 2020 elle a proposé un second projet de loi intitulé : « Loi de non-reconnaissance de l’annexion israélienne » qui interdirait à tout organisme gouvernemental d’accorder une légitimité aux zones occupées de Cisjordanie.

Elle n’est cependant pas convaincue que ces lois soient adoptées mais explique que ce qu’elle souhaite avant tout est de faire passer un message : « je veux que le monde sache qu’il y a des dirigeants politiques américains qui respectent les droits et la dignité du peuple palestinien ».

Nul doute que cet engagement de la députée est louable à titre individuel, mais même s’il avait un impact au niveau national, et qu’effectivement la politique des États-Unis redevenait plus juste envers les palestiniens, nous ne pouvons qu’espérer que cela contribue simplement à un retour du statuquo que nous avons constaté pendant des décennies entre palestiniens et sionistes ; sans améliorations réelles et déterminantes des conditions de vie des palestiniens et sans perspectives d’autodétermination et d’indépendance.

C’est d’ailleurs toute la politique des États-Unis envers les musulmans qui est à revoir.

Vous pouvez retrouver le discours complet de la députée sur ce lien.

 

La promesse de Joe Biden aux musulmans


Dans cette vidéo intitulée « Mr. Le président, tenez votre promesse - Joe Biden à propos de l’Islam », le président Biden s’adresse à deux petites musulmanes en leur disant :
« Soyez fières. Soyez réellement fières. Je le pense vraiment. Je vous le promets, en tant que président, L’Islam va être traité comme il doit l’être - comme toute autre grande foi confessionnelle. ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...