facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Actualités

Un formidable ambassadeur de la cause des Rohingyas: Foxtrot

84 vues

img_1
Deux ans après leur exil, la crise des Rohingyas risquent de tomber dans l'oubli. Afin de tirer l’attention mondiale sur ces réfugiés, le Programme Alimentaire Mondial a trouvé un nouveau moyen de la maintenir: un canidé à vocation humanitaire.

Foxtrot est un chien âgé d’à peine un an. Avec son compte Instagram, cette mascotte des volontaires du Programme Alimentaire Mondial au Bangladesh vit à Cox's Bazar, où l'un des plus grands camps de réfugiés Rohingyas, minorité musulmane qui a fui l’Etat birman de Rakhine (ouest) en août 2017, après une opération de répression de l’armée en Birmanie.

Selon les vidéos postées sur ce compte, Foxtrot a été trouvé sur une plage, près de la station balnéaire de Cox’s Bazar, par des volontaires du Programme Alimentaire Mondial.



 










Voir cette publication sur Instagram



















 

A sombre face for a sombre occasion. Do you remember what were you doing two years ago today? I wasn’t even a twinkle in my mother or fathers eye. But exactly this time two years ago hundreds of thousands of people began crossing the border into Bangladesh, they were fleeing unimaginable horrors and had no idea what was waiting for them on the other side. Today close to one million people are living as refugees in Cox’s Bazar and totally rely on our food assistance to survive. Think about what’s changed in your life over the past two years, I bet it’s a lot. For me, I’ve was born, adopted by WFP, given an important job, quickly grew out of my custom made uniform (pictured here not fitting me very well), and generally became secure in the knowledge that my future is safe. The same isn’t true for the refugees here though. No one knows what the future holds for them but I’m really hoping that - no matter how long it is - people remember the plight of the Rohingya and support them through it 🐶 #rememberrohingya


Une publication partagée par Foxtrot (@humanitarian_pup) le






L’animal, « raconte » chaque jour sur son compte «humanitarian_pup» son quotidien difficile au sein du camp de réfugiés. Il est rapidement devenu une mascotte, aussi bien auprès des bénévoles que des réfugiés.

“La situation du Rohingya peut être assez compliquée. Je pense que grâce à Foxtrot, l’histoire est simplifiée et plus facile à comprendre et les gens peuvent s’identifier” explique Gemma Snowdon, la porte-parole locale du Programme Alimentaire Mondial.

« Foxtrot nous ouvre à de nouveaux publics et permet de continuer à montrer au monde entier ce qu’il se passe ici (…) Il est très populaire auprès des donateurs, et il a pas mal de fans auprès de cette communauté », ajoute la jeune néo-zélandaise.

Quelque 740.000 Rohingyas avaient fui l'Etat birman de Rakhine (ouest) en août 2017, et vivent dans des camps de réfugiés au Bangladesh voisin, suite à une opération de répression de l'armée en Birmanie -- pays à forte majorité bouddhiste.

Environ 200.000 réfugiés victimes de persécutions ont manifesté ce dimanche dans un camp de réfugiés au Bangladesh, pour commémorer le deuxième anniversaire de leur exil de Birmanie.

Des enquêteurs de l'ONU ont dénoncé un "génocide" des Rohingyas, appelant à poursuivre des généraux birmans.

Un leader des Rohingyas, Mohib Ullah, a déclaré dimanche que les membres de cette minorité apatride souhaitaient retourner vivre chez eux, mais sous trois conditions: avoir des garanties quant à leur sécurité, obtenir la nationalité birmane et pouvoir retourner dans leurs villages.

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...