facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Actualités

Est-il permis d'accrocher des versets du Coran à un malade ?

280 vues

img_1

Question


Je voudrais un éclaircissement sur ce problème: voici un malade pour lequel un homme pieux a écrit du Coran pour soigner sa maladie. Cela est-il permis? Est-il permis de s'accrocher ces versets au cou?

Texte de la réponse


Louanges à Allah

Ecrire des versets dans un but thérapeutique n'est pas institué. Leur attachement et leur transcription sur le corps non plus. Ce qui est institué c'est de lire puis de souffler sur le malade en demandant à Allah pour lui la guérison et le bien être. On récite des versets sur une partie d son corps, notamment sur sa poitrine, sa main ou sa tête. Cela ne représente aucun inconvénient car c'est ainsi qu'on pratique l'exorcisme religieux. L'exorciseur récite le Coran sur le malade jusqu'à ce qu'Allah le guérisse.

Le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) pratiqua l'exorcisme et dit: «Il n' y a aucun mal à exorciser pourvu d'éviter de verser dans l'associanisme.» Quant au fait d'écrire des versets du Coran pour se les attacher au cou ou à l'avant bras, il n'est pas institué. Il en est de même du fait de se faire écrire des hadiths, ou d'autres mots ou des figures ou talismans ou des initiales ou consort. Tout cela n'est pas permis. Même le Coran ne doit pas être accroché (à quelqu'un).

Le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Puisse celui qui porte une amulette ne jamais voir Allah lui permettre d'atteindre son objectif. Puisse celui qui porte un cauri soit privé à jamais de la protection d'Allah.» Il n'est permis d'accrocher un quelconque gris-gris aux cous des malades, à leurs avants bras ou ailleurs. C'est seul l'exorcisme qui ne représente aucun inconvénient.

Il est encore permis de réciter du Coran dans de l'eau et de la boire. Il est rapporté que le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) l'a fait. Abou Dawoud a rapporté dans ses Sunan que le Prophète (Bénédiction et salut soient sur lui) a récité dans de l'eau pour Thabit ibn Quays. Ce qui n'est pas mal.

S'agissant du port (d'amulette) rien n'en est autorisé; que le contenu provienne du Coran ou pas et que l'amulette soit portée au cou ou à la main. Tout cela ne constitue pas un exorcisme religieux institué. Allah est le garant de l'assistance. Il n' y a ni force ni moyen en dehors d'Allah.»

 

Source: Fatwa Nouroune Ala Ad-Darb (1/326). Par Son Éminence, Cheikh Abdoul Aziz Ibn Baz (Puisse Allah Lui Accorder Sa Miséricorde).
Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...