facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Actualités

Fin du Ramadan : la Zakat al Fitr et ses bénéfices

1 674 vues

img_1

La fin du mois de Ramadan approche inchAllah, l'occasion de rappeler quelques aspects de Zakat al Fitr.



La Zakat est un des cinq piliers de l'Islam. Cela est maintes fois prouvé dans le Coran et la Sunna. Ce pilier consiste à verser une aumône selon certaines conditions que nous n'exposerons pas ici. aux yeux perçants, au dessus desquels se trouvent deux taches noires. Ce serpent l'étreindra [au point de l'étouffer], puis le saisira par sa mâchoire et lui dira : « Je suis ton argent, je suis ton trésor. » ». Tous ceux qui ne s'acquittaient pas de la Zakat savent désormais ce qui les attendent. Qu'ils s'empressent donc de verser cette aumône !


De plus, Allah dit {À ceux qui amassent l'or et l'argent et ne les dépensent pas dans les sentiers d'Allah, annonce-leur un châtiment douloureux.} (Sourate 9 : Verset 34). La Zakat est donc une obligation incontestable pour tout musulman et celui qui ne s'en acquitte pas sera châtié. Et Allah ne manque jamais à sa promesse. À nous de nous acquitter de cette aumône de manière convenable afin d'éviter toute punition.



La Zakat al fitr


La Zakat al fitr est une aumône que doit verser tout musulman à la fin du jeûne du mois de Ramadan. Cette obligation a été instituée par notre Prophète bien aimé ('alayhi salat wa salam). Dans un hadith rapporté par Al-Boukhari et Muslim, 'Abdullah ibn 'Umar (qu'Allah l'agrée) a dit : « Le Prophète ('alayhi salat wa salam) a imposé la Zakat de la rupture du jeûne (el fitr) du mois de Ramadan, sur tout musulman, esclave, libre, homme, femme, petit ou grand. ». La Zakat el fitr est donc une obligation pour tout musulman, à la fin du mois de Ramadan.



Mesure de Zakat El-Fitr à sortir pour une personne (soit l'équivalent d'un Saa')


Tableau des quantités vérifié en présence de Cheikh Mohammed Ali Ferkous

 



















































Semoule 2000 grammes
Farine 1400 grammes
Lentille 2100 grammes
Haricot 2060 grammes
Pois concassé 2240 grammes
Blé 2040 grammes
Raisin sec 1640 grammes
Couscous 1800 grammes
Couscous à gros grains 2000 grammes
Datte 1800 grammes
Pois chiche 2000 grammes
Riz 2300 grammes

 

Zakat al Fitr consiste à verser un saa' de ce dont les gens se nourrissent. Cela est conforme à la Sunna. En effet, Al-Boukhari rapporte que Abou Sa'id Al-Khudriy (qu'Allah l'agrée) a dit : « Du temps de l'envoyé d'Allah ('alayhi salat wa salam), nous donnions le jour de la rupture du jeûne un sa' de nourriture, et celle-ci consistait en de l'orge, des raisins secs, du fromage séché ou des dattes. » Un sa' représente deux kilos et quarante grammes de blé et c'est l'unité par laquelle le Prophète ('alayhi salat wa salam) a fixé la Zakat el fitr. Certains savants comme Abu Hanifa (Rahimahoullah) ont permis de s'acquitter de la Zakât oul Fitr en donnant l'équivalent en monnaie du poids d'aliments prescrit par le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) :


Des rapports indiquent que le Calife Oumar Ibné Abdil Aziz r.a., Hassan Basri r.a. et Atâ' r.a. étaient également de cet avis. Face à eux, l'Imâm Ach Châféi r.a., l'Imâm Ahmad r.a., l'Imâm Mâlik r.a. et un très grand nombre d'autres savants sont d'avis que la Sadaqat-oul-Fitr ne peut être donnée qu'en nature.


Pour ce qui est de l'argumentation de l'Imâm Abou Hanîfah r.a., en fait, en matière de Sadaqat-oul-Fitr, il suit la même approche qu'en ce qui concerne l'aumône obligatoire, la Zakâte. Pour lui, dans cette aumône, c'est l'aspect d'entraide sociale qui est fondamental et qui prime; ainsi, alors que les savants châféites, mâlékites et hambalites prennent avant tout et surtout le côté rituel de la Zakâte en considération (d'où la position qui consiste à ne permettre l'acquittement de la Zakâte que de la façon indiquée par les références authentiques rapportées du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam), comme c'est le cas pour les autres "Ibâdâtes" (actes d'adoration)), pour les hanafites, la Zakât est surtout un devoir financier imposé aux riches afin de satisfaire aux besoins des plus démunis: A partir de là, les hanafites sont d'avis que l'essentiel est de satisfaire au mieux les besoins du pauvre et du nécessiteux. Ils permettent donc toute méthode d'acquittement qui respectera cet objectif.


Lire la suite sur Muslimfr.com 

 Il faut payer cette Zakat avant la prière de l'Aïd, sinon elle sera considérée comme une aumône quelconque. En effet, ibn 'Abbas (qu'Allah l'agrée) rapporte que le Messager d'Allah ('alayhi salat wa salam) a dit : « La Zakat de la rupture du jeûne obligatoire est une purification des paroles et des actes futiles, et un moyen de nourrir les pauvres [le jour de la Fête]. Quiconque l'a payée avant la prière [de l'Aïd] s'en est acquitté, et elle sera acceptée ; tandis que celui qui l'acquitte après la prière, elle lui sera comptée comme une aumône parmi les autres. » Cependant, si nous sommes dans l'incapacité de la verser avant le jour de l'Aïd, nous devons la verser dès que cela nous est possible. Appliquons nous à suivre la Sunna du Messager d'Allah ('alayhi salat wa salam) car il n'y a pas de voie plus noble que la sienne.



Les bénéfices de la Zakat sont d'ordres religieux, social et moral


La Zakat possède de nombreux bénéfices mais nous n'en citerons que quelques uns. Tout d'abord, la Zakat étant l'accomplissement d'un pilier de l'Islam, elle procure notre bonheur sur terre comme dans l'au delà incha Allah. De plus, cela nous rapproche de notre Seigneur et amplifie notre foi car nous nous en acquittons par amour et crainte envers Allah. De même, Allah nous récompense pour nos aumônes versées, Il dit : {Allah anéantit l'intérêt et fait fructifier les aumônes.} (Sourate 2 : Verset 276). Quel meilleur bénéfice que la récompense de Notre Seigneur ? Acquittons nous donc convenablement de cette aumône afin d'espérer être récompensés par Allah Le Très Généreux.


Par ailleurs, la Zakat possède des bénéfices moraux tel le fait que nous faisons preuve de compassion et de miséricorde envers nos frères. Et Allah fait miséricorde aux miséricordieux. De plus, aider nos frères apaise nos cœurs et éradique notre avarice. Notre comportement est donc meilleur et notre âme purifiée. Allah Le Très Haut dit à ce sujet : {Prélève de leurs biens une aumône par laquelle tu les purifies et les bénis.} (Sourate 9 : Verset 103). La Zakat nous permet donc d'être solidaires entre musulmans, de faire preuve de compassion et de bénéficier de la bénédiction de Notre Seigneur.


Enfin, ce pilier présente des bénéfices sociaux. Parmi eux, le fait de répondre aux besoins des pauvres et de renforcer les liens entre musulmans. De ce fait, les pauvres n'éprouvent plus de rancœur envers les riches car ces derniers sont solidaires envers eux.


Ainsi, la Zakat comporte des biens pour tout musulman et pour la société. Acquittons nous donc de cette aumône de la meilleure manière qui soit c'est à dire en suivant les commandements d'Allah et la Sunna du Prophète ('alayhi salat wa salam). Puisse Allah nous éloigner de toute avarice et de toute rancœur. Puisse-t-Il accepter nos aumônes et les faire fructifier. Amine

Commentaires (8)
  1. Beau rappel, mais je ne savais pas que zakat el fitr était un pilier, je crois que zakat el mal et zakat el fitr sont 2 choses différentes et Allah ou ahlem. Ensuite il aurait été utile de préciser que zakat al fitre peut se donner jusqu'à 2 jours avant l'aide chez les maliki, 15 jours chez les gamba lis avant l'aid .... Par ailleurs l'imam boukhari et l'imam nawawi sont aussi d'avis sûil est possible de la sortir en argent. Qu'Allah nous facilite, et Allah ou ahlem.

  2. Salam alaykoum, la zakat al fitr n'est pas un pilier, zakat al mal est quant à lui le 3 eme pilier de l'islam. Zakat al fitr n'est qu'une obligation parmi tant d'autres. L’imam Ahmad ibn Habal -qu’Allâh lui fasse Miséricorde- a dit : « Les gens ont plus besoin de la science que de boire et de manger, car il suffit à l’homme de boire et de manger une ou deux fois par jour alors qu’il a besoin de la science autant qu’il a besoin de respirer. »

  3. Salamou alaykoum,

    Si vous lisez bien l'article, ajib a bien fait la distinction entre zakat al mal (qui est le pilier) et zakat al fitr... Il faut lire l'article jusqu'au bout :)

  4. Salam Alikom:
    Avant de commenter le statut de la Zakat, il faut bien comprendre l'article. Vous ne savez même pas lire et vous vous attaquez au commentaire comme les zélés. L'article parle d'une manière général sur la zakat considéré comme un pilier de l'Islam. Il cite en particulier que la "La Zakat el fitr est une aumône" aumône ne veut pas dire un pilier. Merci de bien lire et comprendre les articles avant de s'attaquer comme un aveugle aux commentaires.

  5. Salam halaykoum soubhanAllah prenez la science des grands savant ne mettez pas les petit en avant

  6. Salem aleykum. Je comprend pas cet article... Vous traitez de la Zakat al-maal 3ème pilier de l'Islam et non de la Zakat al-fitr liée au 4ème pilier de l'Islam, à savoir le Ramadan. La zakat al-fitr sert à :
    - Purifier notre jeûne des paroles futiles.
    - Nourrir les pauvres.

    HADITH : D'après Ibn Abbas (qu'Allah les agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a imposé l'aumône de rupture du jeûne comme purification pour le jeûneur des paroles futiles et grossières et comme nourriture pour les pauvres. Celui qui la donne avant la prière (de l'Aid) elle est alors une zakat acceptée et celui qui la donne après la prière c'est une aumône parmi les aumônes. (Rapporté par Abou Daoud et authentifié par Cheikh Albani)

  7. Salam 'alaikum.

    J'aurai aimé connaître la référence quant à l'avis de Al-Bukhârî(rahimahullah). Cela m'étonne... Barakallahu fiki.

  8. FIN DU RAMADAN : LA ZAKAT EL FITR ET SES BENEFICES – Plume Libre

    […] Lire l’article sur ajib.fr […]

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...