facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Rappels



Le pardon en Islam

55 453 vues

Le pardon en Islam



Pardonner aux autres, n’est pas une chose facile, mais l’accomplissement de cette épreuve prend la forme d’une grande bénédiction. Ainsi, la vengeance ne doit pas être une caractéristique du musulman.

Allah (soubhanou wa ta’ala) dit: « Quant à ceux qui ripostent après avoir été lésés, …ceux-là pas de voie (recours légal) contre eux » [Coran 42/41].
Notre Créateur ne cesse de nous inciter à renoncer à la haine et de préférer le pardon. « C’est par quelque miséricorde de la part d’Allah que tu (Muḥammad) as été si doux envers eux! Mais si tu étais rude, au cœur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage. Pardonne-leur donc, et implore pour eux le pardon (d’Allah). Et consulte-les à propos des affaires; puis une fois que tu t’es décidé, confie-toi donc à Allah, Allah aime, en vérité, ceux qui Lui font confiance. » [Coran 3/159].

Si certaines trahisons peuvent nous hanter, la meilleure façon de lâcher prise est de laisser notre cœur oublier. Cela peut sembler une décision difficile, mais le croyant qui atteint cet objectif pourra bénéficier d’une tendre bénédiction d’Allah.

« Et Nous y avons prescrit pour eux vie pour vie, œil pour œil, nez pour nez, oreille pour oreille, dent pour dent. Les blessures tombent sous la loi du talion. Après, quiconque y renonce par charité, cela lui vaudra une expiation. Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont des injustes. » [Coran 5/45].

« Nombre de gens du Livre aimeraient par jalousie de leur part, pouvoir vous rendre mécréants après que vous ayez cru. Et après que la vérité s’est manifestée à eux! Pardonnez et oubliez jusqu’à ce qu’Allah fasse venir Son commandement. Allah est très certainement Omnipotent! » [Coran 2/109].

Le pardon et la clémence sont des qualités de notre prophète Mohammed (sallAllahou ‘alayhi wa salam) que tout musulman devrait s’efforcer de développer en tant que traits de personnalité. Afin de pardonner de manière durable et sans rancœur, le musulman ne doit plus considérer cette personne comme un ennemi, mais plutôt comme un test de ce monde. De plus, il est important de s’assurer que le choix du châtiment est celui d’Allah (sufanu wa ta’ala) et qu’il traitera la personne ici-bas ou dans l’au-delà.

Pardonner est primordial dans la vie d’un musulman car rompre les liens de fraternité avec un frère ou une sœur est une attitude fortement déconseillée. « Celui qui rompt avec son frère en religion durant une année sera considéré comme s’il avait fait couler son sang. » (Hadith rapporté par Al Bukhari).
« Ne rompez pas vos liens de fraternité ; ne vous détournez pas les uns des autres ; ne soyez pas envieux les uns vis-à-vis des autres ; soyez plutôt frères, comme Allah vous l’a ordonné. » (Hadith rapporté par Muslim).

De nombreux croyants ne surmontent pas la difficulté de pardonner à leur proche à la suite d’une infidélité. Cependant, un sentiment de compassion peut remplacer cette haine haineuse lorsque l’on connaît la punition réservée aux infidèles dans la vie conjugale. « Trois personnes seront privées de se voir sanctifiées ou adressées la parole par Allah et seront exposées à un châtiment douloureux le jour de la Résurrection : il s’agit d’un vieil homme adultère, d’un roi menteur et d’un pauvre arrogant. » (Rapporté par Mouslim).

Enfin, il faut rappeler que le plus grand Pardonneur est Allah (soubhanou wa ta’ala) et qu’il est aussi celui qui est capable d’administrer les plus lourds châtiments. Ayez confiance en Allah dans les moments difficiles. « Sachez qu’Allah est sévère en punition, mais aussi qu’Allah est Pardonneur et Miséricordieux. » [Coran 5/98]. « Informe Mes serviteurs que c’est Moi le Pardonneur, le Très Miséricordieux. » [Coran 15/49].

Apprenons la notion du “pardon” à travers le prophète

Le pardon est une valeur morale primordiale souvent relevée dans le Saint-Coran. « Et que les détenteurs de richesse et d’aisance parmi vous, ne jurent pas de ne plus faire des dons aux proches, aux pauvres, et à ceux qui émigrent dans le sentier d’Allah. Qu’ils pardonnent et absolvent. N’aimez-vous pas qu’Allah vous pardonne? et Allah est Pardonneur et Miséricordieux! » (Coran 24/22). « Et celui qui endure et pardonne, cela en vérité, fait partie des bonnes dispositions et de la résolution dans les affaires. » (Coran, 42/43).

Afin de se rapprocher le plus possible du comportement exemplaire commandé par Allah soubhanou wa ta’ala, le croyant peut suivre la voie tracée par notre prophète Muhammad (‘alayhi salat wa salam).

Al Istighfar (le pardon) est une qualité défendue par Notre Messager ‘alayhi salat wa salam. Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Il arrive à mon cœur de se voiler et je demande certes pardon à Allah dans la journée cent fois. » [Rapporté par Mouslim (2702); Abou Daoud (1015) et Ahmed (4/211)].

Il a dit également : « Par celui qui tient mon âme entre ses mains ! Si vous ne commettiez pas de péchés, Allah vous feriez disparaître et remplacer par d’autres peuples qui pèchent puis lui demandent pardon pour ensuite leur pardonner. » [Rapporté par Mouslim (2748) et Tirmidhi (3533)].

Tout le long de sa vie notre modèle en religion demandait constamment pardon à Allah subhanou wa t’ala. Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) prononçait sans cesse, debout comme assis, la demande de pardon. Il a été rapporté d’après Abou Houraira qu’il n’a jamais vu quelqu’un dire autant de fois : « Astaghfiroullâha wa atoubou ilayhi » (je demande pardon à Allah et me repens vers Lui).
Mais il était bon non seulement envers notre Créateur, mais aussi pour tous les autres hommes. Par exemple, lorsque son voisin déposait ses déchets devant sa porte, il se contentait de les ramasser, jusqu’au jour où il s’est rendu compte qu’il n’y avait pas de déchets devant sa porte. Ce jour-là, il a décidé de rendre visite à son voisin pour s’assurer qu’il n’était pas malade !

Notre Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit par ailleurs: « Avant vous, vivait un marchand qui accordait des prêts aux gens et lorsqu’il voyait parmi eux un nécessiteux, il disait à ses employés : pardonnez-lui, peut-être qu’Allah nous pardonnera, et Allah lui pardonna. » (Rapporté par Boukhari).

Un autre exemple parmi les nombreuses histoires illustrant la bonté du Prophète (‘alayhi salat wa salam) est le suivant : Un jour, alors que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) se rendit à Taïf pour propager l’Islam, les habitants refusèrent son invitation et lui firent subir de terribles souffrances ; les chefs de la ville avaient même envoyé des gens lancer des pierres sur lui ; il (‘alayhi salat wa salam) était blessé jusqu’au sang et très déçu après avoir traversé pieds nus monts et vallées en espérant être écouté. Malgré tout, il (‘alayhi salat wa salam) n’avait pas l’intention de se venger, et fit même cette invocation à l’égard de ce peuple : « Oh ! ALLAH, donne-la guidée à mon peuple. Sans aucun doute, ces gens ne me connaissent pas bien. »

Le pardon et la tolérance, premières des Dawah

Afin de transmettre la véritable image de l’Islam, un savant a appelé à insister sur les principes fondamentaux de l’Islam, le pardon et la tolérance.

Dans son étude sur le sujet, Saad Al Ehaidib, chercheur à l’Université islamique de Dawah et imam de l’information Muhammad Bin Daud de Riyad, a parlé de la nécessité de renforcer la diffusion de ces notions de miséricorde et de tolérance, non seulement dans les pays à majorité musulmane mais aussi, et peut-être plus encore, dans les sociétés non musulmanes.

À cet égard, il dit, pardonner les erreurs et les bévues des non-musulmans les encouragera à s’intéresser à l’Islam. Le pardon est d’ailleurs une grande qualité de notre Prophète (‘alayhi salat wa salam). Sa grande douceur est relevée dans la Parole de notre Seigneur quand Il a dit : {Par miséricorde de la part d’Allah, tu étais doux avec eux. Si tu avais été rude, au cœur dur, ils se seraient détournés de toi.} (Sourate 3 : Verset 159).

Un hadith d’Abu Hourayra (qu’Allah l’agrée), nous rapporte son indulgence : lorsqu’un bédouin urina dans un coin de la mosquée, les personnes présentes se levèrent afin de le réprimander. Cependant, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) les retint en disant : « Laissez-le (finir), vous n’aurez qu’à verser un sceau ou un pot d’eau sur son urine. Vous avez été envoyés pour être indulgent et non intransigeants !« 

Pour atteindre cet objectif, Saad Al Ehaidib propose évidemment de multiplier les séminaires, les conférences et le dialogue. Ces rencontres doivent être plus accessibles au public. Dans son étude, ce savant propose des moyens pour expliquer et convaincre les non-musulmans de l’importance de ces notions dans l’Islam. Car rappelons que l’Islam est une religion de paix, de tolérance, de miséricorde et de charité.
« Et celui qui endure et pardonne, cela en vérité, fait partie des bonnes dispositions et de la résolution dans les affaires. » (Coran, Sourate 42 : Verset 43)



Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam

Le mauvais œil est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer ce qu'est...

L'adultère et la fornication en Islam

Par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent l'infidélité (avoir des...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Salât joumou’a

Comme pour chaque effort, la récompense de salat Jumu’a est grande A ce sujet, le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : « Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur des jours...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...