facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Actualités

Une fête qui n'est pas la nôtre, Halloween c'est pour les autres

3 320 vues

Une fête qui n'est pas la nôtre, Halloween c'est pour les autres

Le 31 Octobre, nombreux sont ceux, petits et grands, qui fêteront Halloween à travers le monde. Malheureusement, certains de nos frères et sœurs célèbrent cet événement, même si cela est fait « sans convictions ». Or, il est interdit dans notre religion d'honorer cette tradition. Pour le comprendre, retournons aux origines de cette fête avant de nous arrêter sur les preuves nous interdisant de la célébrer, en nous basant sur la parole d'Allah et de Son Messager ('alayhi salat wa salam). Halloween une fête païenne dérivée en tradition chrétienne.


Tout le monde connaît le nom de cette fête si répandue à travers la planète, de même que les rituels qui la composent : se déguiser pour faire peur, sonner aux portes, réclamer des bonbons ou faire une mauvaise farce. Bref, les formes de cet événement sont bien connues mais quand est-il du fond ? Savons-nous ce qu'est réellement la fête d'Halloween ? Quelles sont ses origines ?


À la base, Halloween est l'héritage d'une fête païenne, connue sous le nom de Samain. Elle était également célébrée par les celtes et avait pour finalité d'honorer le nouvel an. La fête de Samain s'étendait sur les sept derniers jours de l'année. Les païens croyaient que durant cette période, des rencontres pouvaient avoir lieu « entre certains hommes et les dieux ».


Puis, c'est au 8ème siècle que les papes Grégoire III et Grégoire IV ont instauré la fête de la Toussaint le 1er novembre, qui « honore tous les saints, connus et inconnus ». Cela a donc inscrit Halloween dans le christianisme, entraînant ainsi un syncrétisme entre la fête païenne et la fête chrétienne.


Le nom « Halloween », de par ses origines anglo-celtes, vient de la contraction anglaise « All Hallows Eve » qui signifie en anglais contemporain « the eve of All Saint's Day », autrement dit « la veillée de la Toussaint ». La signification du terme Halloween nous confirme que cette fête est directement liée à la célébration des « saints » chrétiens. En bref, Halloween est une fête purement et simplement chrétienne, aux origines païennes alliant ainsi mécréance, polythéisme et associationnisme, qu'Allah nous en préserve !



Halloween une festivité... mais pas pour notre communauté


Les explications des origines de cette fête devraient amplement suffire afin de convaincre les musulmans qui la célébraient de ne plus le faire. En effet, cette tradition va à l'encontre du principal fondement de l'Islam à savoir l'unicité d'Allah.


Or, certains affirment que pratiquer les rituels de cette fête ne signifie pas forcément partager les convictions qu'elle sous-tend. Ils expliquent donc qu'ils la célèbrent « pour faire plaisir aux enfants » ou encore « pour faire comme les autres, pour suivre le mouvement »... Nous répondrons à nos frères et sœurs à travers trois points incha Allah.


Tout d'abord, nous n'avons que deux festivités à savoir l'Aïd al fitr et l'Aïd al Adha. En dehors de ces deux fêtes, nous n'avons pas le droit de célébrer une autre tradition. C'est en ce sens que le Prophète ('alayhi salat wa salam) a dit au sujet des deux fêtes de l'Aïd « Toute nation a ses festivités et voici les vôtres ». Ainsi, il ne s'agit plus de « faire plaisir aux enfants » mais de suivre la voie du Messager d'Allah ('alayhi salat wa salam).


Par ailleurs, nous ne devons pas ressembler aux non-musulmans. Au delà de cela, nous devons faire en sorte de nous différencier d'eux, pour ne pas faire partie d'eux. En effet, d'après 'Abdullah ibn 'Umar (qu'Allah l'agrée), le Prophète ('alayhi salat wa salam) a dit : « Celui qui ressemble à un peuple fait partie d'eux » (Abu Dawud). Les ahadiths allant dans ce sens sont nombreux. Pourquoi « faire comme les autres » si c'est pour se retrouver avec eux dans le feu éternel ? Qu'Allah nous en préserve !


De plus, cette fête basée sur le polythéisme représente un danger pour notre foi ainsi que pour celles de nos enfants. En effet, même si cela se fait de manière inconsciente, nous finissons par « prendre goût » à cette festivité, comme si elle nous procurait un quelconque bien-être. Notre Seigneur a dit : {Mais vous préférez plutôt la vie présente, alors que l'au-delà est meilleur et plus durable} (Sourate 87 : Versets 16-17). Le plaisir que nous pouvons ressentir en fêtant ce genre d'événement n'est que tromperie et jouissance éphémère, embellies à nos yeux par Shaytan le lapidé afin de nous éloigner de l'Unicité d'Allah et de notre véritable but sur terre.


Rappelons-nous qu'Allah a menacé ceux qui préfèrent la vie présente et ce qu'elle contient comme biens matériels mais également comme festivités. C'est en ce sens qu'Il a dit : {Voilà ceux qui échangent la vie présente contre la vie future. Et bien, leur châtiment ne sera pas diminué. Et ils ne seront point secourus} (Sourate 2 : Verset 86).


Faisons en sorte de nous éloigner de ce qui entraînera notre perte dans cette vie et dans l'Autre incha Allah. Ainsi, ignorons la fête d'Halloween qui n'est pas pour nous, d'autant plus qu'elle n'engendrera que de mauvaises conséquences.


Qu'Allah nous éloigne de l'associationnisme et de toutes les formes de tentations. Puisse-t-Il nous pardonner et nous faciliter l'accomplissement de bonnes actions.

Commentaires (6)
  1. Machaallah. quel bel article !

    J'ai beaucoup apprécié le fait que l'article mette l'accent sur l'association d'Allah - wa al iadou billah, et le polythéisme qui mènent vers le chirk billah qui est le plus grand des pêchés et qui est impardonnable, soubhana allah !!!

    Et dire que Parfois nos frères et sœurs, dans l'ignorance, touche à ce genre de haram.

    Qu'Allah nous donne la connaissance et nous préserve du chirk.

    Anas

  2. As-Salamou 'alaykoum,

    C'est une vison de voir les choses mais il faut accepter que d'autres pensent autrement sans forcément tomber dans le shirk ou la mécréance.
    Nous devrions donner des bonbons aux enfants qui frapprent à notre porte puis les inviter à revenir pour la fête de l'aïd qui sera l'occasion de les prêcher à l'Islam.

    Wa salam

  3. Bien dit felouss

  4. Ca ne nous empeche pas de donner des bonbons et de repondre avec le sourrire aux enfants et a leurs parents, il ne faut pas oublier que les immigrants musulmans sont tolérés et sont des invités dans les pays dit occidentaux.

    Precher l``` islam aux enfants...ne suis pas d`accord laissez les enfants loin de la politique

  5. As-Salam Aylaikoum,

    Halloween, Noel, la Saint Sylvestre, Thanks Giving, ect...tout cela sur fond commercial....

  6. Salam aylikoum,

    Super article, je suis tout a fait d 'accord avec toi, malheureusement, beaucoup de gens de notre ouma, se laissent entraîner, par toutes ces fêtes qui ne sont pas les nôtres Et je pense, que sans entrer dans la question religieuse, c 'est uniquement du marketing, pour générer de l 'argent, et je trouve, qu 'aborder les morts de cette façon n 'est pas très judicieuse, sachant que la mort est un sujet sérieuse pour le croyant. Comme tu l 'a dis, nous avons nos fêtes, faisons en sorte d 'honorer nos tradition, faire des cadeaux pour que les gens évitent de tomber dans ses dérives. Qu' Allah quide nos frères et sœurs et nous préservent amine

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam

Le mauvais œil est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer ce qu'est...

L'adultère et la fornication en Islam

Par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent l'infidélité (avoir...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Salât joumou’a

La prière du vendredi est une obligation pour les hommes. Allah (soubhanou wa ta’ala) dit : « Ô vous qui avez cru! Quand on appelle à la Ṣalāt du jour du Vendredi, accourez à l’invocation...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...