facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Mode de vie

Série les clés de l'éducation : la place du père auprès de l'enfant

4 273 vues

img_1

Les enfants, ce don de Dieu que nul ne peut remplacer, représente un sujet riche et varié. Dans le cadre de notre nouvelle série intitulée "Les clés de l'éducation", nous avons précédemment abordé la question de la relation mère-enfant, cette relation unique, subjective et particulièrement intense. Aujourd'hui, nous nous intéressons au papa, la place qu'il occupe au sein de la relation éducative et l'importance du père en Islam.



La relation père-enfant, "un contact plus tonique"


Cette relation particulière avec le papa se différencie de celle que l'enfant entretient avec sa mère. La différence s'inscrit en premier lieu aux prémices de l'existence de l'enfant. En effet, l'enfant est physiquement attaché à sa mère, il en dépend durant plusieurs mois voire plusieurs années et ce, notamment par rapport au sevrage.


Cependant, la relation physique du père avec son enfant est bien présente et spécifique. Alors que la mère a généralement tendance à blottir son enfant contre elle, presque à le couver de manière naturelle, le père lui, sera dans une relation physique plutôt verticale car le principal contact physique qu'il établit avec son enfant a lieu lorsqu'il le porte. C'est ainsi que les papas ont tendance à porter leur enfant et à s'amuser à le faire sauter dans leurs bras (jeu qui soit dit en passant, fait naître de petites frayeurs dans le cœur des mamans).


Le psychanalyste Serge Lebovici décrit la relation père-enfant comme "un contact plus tonique", par rapport au lien qui existe avec la mère. La place du père dans le cadre familial est primordiale pour construire la relation triangulaire : mère-enfant-père. Ces trois protagonistes ont des attentes et des rôles différents, ce qui participe à l'équilibre familial. "Il est important que le père reste le père" affirme le Professeur Lebovici. En effet, le rôle du père ne doit pas se confondre avec celui de la mère.


Bien que le père participe aux premiers soins de l'enfant et ce, dès les premiers mois, son rôle est bien défini. Cette distinction des rôles est importante pour le développement de l'enfant. Ainsi, "l’enfant perçoit fort bien la manière spécifique dont chacun s’intéresse à lui et y répond en conséquence". Le père doit stimuler son enfant à sa manière, sans chercher à se calquer sur le comportement de son épouse. Le père adopte ainsi des paroles, des mimiques, des jeux qui lui sont propres et auxquels son enfant répondra. Ce dernier fera ainsi nettement la différence entre la place du père et celle de la mère : à chacun d'entre eux ses particularités, ce qui permet d'élaborer une relation unique avec chacun de ses parents.



De la relation père-enfant au triangle familial


La figure paternelle est importante pour que l'enfant saisisse qu'il doit se construire par lui même, indépendamment de sa mère. En effet, dès les premières années de sa vie, l'enfant prend conscience que la fusion physique qu'il avait avec sa mère n'est plus et ne sera jamais plus. Dans les premiers instants de sa vie, l'esprit de l'enfant pense qu'il ne forme qu'un avec sa mère. Cette idée va être déconstruite par la présence du père, ce deuxième être, qui permettra à l'enfant de comprendre que sa mère et lui ne font pas un mais deux êtres à part entière. Le père, vu jusqu'à présent comme le deuxième prend alors la place d'un troisième et le triangle familial peut ainsi être construit dans l'esprit de l'enfant. C'est à partir de ce constat que l'enfant pourra se développer psychologiquement en tant qu'individu propre.


D'après les psychologues, la fonction du père s'inscrit dans 5 domaines : la protection, l'éducation, l'initiation, la séparation et la filiation. Expliquons brièvement ces cinq points, bien que chacun pourrait être développé en détails. La protection fait du père la figure sécurisante et rassurante du foyer, celui sans qui l'enfant se sentira parfois en danger. L'éducation, quant à elle recouvre les apprentissages formels et informels transmis par le papa : du langage par exemple à certaines valeurs telle que la patience. L'initiation évidemment inconsciente est le processus par lequel le père accompagne l'enfant dans son entrée dans l'âge adulte. La séparation, nous l'avons précédemment expliquée avec la fusion illusoire de l'être unique mère-enfant, que le père vient déconstruire pour installer le triangle familial. Enfin, la filiation est le fait que l'enfant sache de qui il est descend. La filiation ou savoir que l'on descend d'un tel, est un pilier pour la construction de soi.



La place du père en Islam


La relation père-enfant a été décrite en Islam dans plusieurs versets, ahadiths et récits de compagnons. La place du père, le respect qu'on lui doit, la bienfaisance que l'on doit lui manifester sont des points très précieux dans notre religion. Mettons ainsi en lumière quelques aspects de la relation père-enfant en Islam.


La place du père en Islam est notamment présente dans la filiation. En effet, notons que la Kunya donnée aux hommes à l'époque (et parfois encore aujourd'hui, bien que cette Sunna se fasse de plus en plus rare, sauf au Moyen Orient) était composée de deux parties : Ibn ou Abu suivi du prénom en question comme Abu Talib ou encore Ibn Khattab. Cela nous prouve que la filiation joue un rôle particulier en Islam puisque l'homme est désigné par le nom de son fils ou celui de son père. La relation père-enfant vit donc à travers cette Sunna de la Kunya.


Le père a notamment été qualifié de berger de sa famille par le Prophète ('alayhi salat wa salam). Cette métaphore souligne entre autres la responsabilité du père au sein de son foyer. En effet, le Messager d'Allah ('alayhi salat wa salam) a dit : « Vous êtes tous des bergers et vous êtes responsables de vos troupeaux. Le gouverneur est un berger et est responsable de son troupeau. L'homme est un berger dans sa famille et est responsable de son troupeau. La femme est une bergère dans la maison de son mari et est responsable de son troupeau. Le servant est un berger qui a pour charge les biens de son maître et il est responsable de son troupeau. Ainsi chacun d’entre vous est berger et est responsable de son troupeau. » (Al Bukhari et Muslim). La figure du père dans la famille musulmane est donc un pilier de l'équilibre du foyer.

En Islam, le père est également décrit comme une figure de tendresse pour l'enfant. D’après Abu Hourayra (qu'Allah l'agrée) le Messager d’Allah ('alayhi salat wa salam) avait un jour embrassé [son petit fils] Al Hassan (qu'Allah l'agrée), le fils de ‘Ali (qu'Allah l'agrée), devant Al-Aqra’ Ibn Hâbis At-Tamimi qui était assis à ses côtés. Ce dernier dit alors : "J’ai dix enfants et je n’en ai jamais embrassé un seul". Le Messager d’Allah ('alayhi salat wa salam) le regarda et lui dit : "Celui qui est dépourvu de miséricorde, ne recevra aucune miséricorde" (Muslim). Le père est donc présenté comme un être miséricordieux envers son enfant, qui l'embrasse et le chérit, au même titre que sa maman.


Qu'Allah préserve nos chers pères et leur accorde la miséricorde céleste. Qu'Il les éloigne du feu de l'Enfer comme Il a éloigné l'Ouest de l'Est.

Crédit Photo : futura-science
Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...