facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Rappels

Série biographie des 10 compagnons : Sa'd ibn Abi Waqqas

6 036 vues

img_1

C'est aujourd'hui à Sa'd ibn Abi Waqqas (qu'Alla l'agrée) que nous nous intéressons.


Ce compagnon a en commun avec le Prophète ('alayhi salat wa salam) le cinquième ancêtre. Le Messager d'Allah ('alayhi salat wa salam) lui promit le Paradis. Nous allons nous intéresser à ce compagnon (qu'Allah l'agrée) à travers les paroles de l'Envoyé d'Allah ('alayhi salat wa salam) puis nous évoquerons ses forces, qu'Allah le couvre de Sa Miséricorde. Nous nous basons essentiellement sur l'ouvrage nommé « Histoires des Compagnons et des Pieux Prédécesseurs » écrit par la savant Ibn Al Jawzy (qu'Allah lui fasse miséricorde).



Son importance aux yeux du Messager d'Allah ('alayhi salat wa salam)


Sa'd ibn Abi Waqqas (qu'Allah l'agrée) a embrassé l'Islam à l'âge de dix-sept ans, après avoir été invité à l'Islam par Abu Bakr as-Siddiq (qu'Allah l'agrée). Sa'd a déclaré : « J'étais le troisième musulman et je fus le premier à décocher une flèche dans la voie d'Allah. » Macha Allah, il a combattu dans le Sentier d'Allah et n'a manqué aucune bataille aux côtés du Messager d'Allah ('alayhi salat wa salam).


Ce compagnon (qu'Allah l'agrée) était important aux yeux de l'Envoyé d'Allah ('alayhi salat wa salam) si bien qu'Al-Boukhari et Muslim rapportent de 'Ali (qu'Allah l'agrée) : « Je n'ai pas entendu le Messager d'Allah ('alayhi salat wa salam) donner ses père et mère en rançon pour quelqu'un, si ce n'est pour Sa'd ibn Malik. En effet, le Jour de Uhud, je l'ai entendu dire : « Tire Sa'd ! Que mon père et ma mère te soient donnés en rançon. » » Ce hadith prouve l'importance que l'Envoyé d'Allah ('alayhi salat wa salam) accordait à Sa'd ibn Waqqas. Le Prophète ('alayhi salat wa salam) avait tellement d'affection pour ce compagnon (qu'Allah l'agrée) qu'il donna ses parents en rançon pour lui.


Al-Tirmidhy rapporte que Sa'd ibn Abi Waqqas (qu'Allah l'agrée) était l'oncle maternel du Messager d'Allah ('alayhi salat wa salam) et que ce dernier en était fier. Ainsi, Jabir raconte : « Sa'd se présenta alors que le Messager d'Allah ('alayhi salat wa salam) était assis. Il déclara : « Voici mon oncle maternel. Qu'un autre homme me désigne le sien ! » ». Cela prouve la joie que l'Envoyé d'Allah ('alayhi salat wa salam) éprouvait par le fait que Sa'd ibn Abi Waqqas (qu'Allah l'agrée) était son oncle.



Son tir et son invocation


Les deux forces que l'on reconnaît à Sa'd ibn Abi Waqqas (qu'Allah l'agrée) sont son tir et son invocation. Ces deux forces sont dues à une invocation de l'Envoyé d'Allah ('alayhi salat wa salam) en sa faveur. En effet, Sa'd (qu'Allah l'agrée) a dit : « Le Messager d'Allah ('alayhi salat wa salam) m'a dit : « Ô Allah ! Guide son tir et exauce son invocation ! » ». Ainsi, il avait un tir guidé par son Seigneur et une invocation exaucée par son Créateur.


Lorsque Sa'd ibn Abi Waqqas (qu'Allah l'agrée) tomba malade, il invoqua Allah en ces termes : « Ô Seigneur ! J'ai des enfants en bas âge. Retarde ma mort jusqu'à ce qu'ils grandissent. » Il vécut alors vingt ans de plus. Cela prouve que sa force résidait d'une part, dans son invocation sobhanAllah.


Lors de la bataille de Uhud, on rapporte qu'il tira mille flèches. Cela montre que sa force se manifestait, d'autre part, dans son tir machaAllah. Ces deux forces ont été demandées par le Messager d'Allah ('alayhi salat wa salam) pour son compagnon et ont été accordées par la Grâce de notre Seigneur, exalté soit-Il.


Lorsque la fin de Sa'd ibn Abi Waqqas (qu'Allah l'agrée) fut proche, il demanda qu'on lui donne comme linceul, une robe qu'il portait lorsqu'il avait affronté les mécréants durant la bataille de Badr. Cette volonté à été exaucée. Puisse-t-il être agréé.


Qu'Allah recouvre de Sa Miséricorde et de Son agrément ce fidèle compagnon. Qu'Il le comble de bienfaits pour sa fidélité envers Son Messager et ses bonnes actions.

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...