facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte

Sidération et tristesse...
De nouveau la haine et la barbarie; Cet acte inqualifiable qui vient de se produire à Nice n'a rien à voir avec notre religion, il est pourtant revendiqué comme-tel.
Nous partageons la peine de nos amis Chrétiens et adressons nos condoléances aux familles des victimes.

Rappels

Série biographie des 10 compagnons : Abu Muhammed 'Abd al-Rahman ibn 'Awf

3 099 vues

Série biographie des 10 compagnons : Abu Muhammed 'Abd al-Rahman ibn 'Awf

Nous nous intéressons aujourd'hui à Abu Muhammed 'Abd al-Rahman ibn 'Awf. Le Messager d'Allah ('alayhi salat wa salam) a promis le Paradis à ce compagnon (qu'Allah l'agrée) avec qui il possède un ancêtre commun nommé Kilab ibn Murra. Il s'appelait 'Abd al-Ka'ba ou 'Abd 'Umar durant la période pré-islamique. Puis, le Prophète ('alayhi salat wa salam) le nomma 'Abd al-Rahman. Il fut contraint de migrer en Abyssine par deux fois, et effectua également l'émigration de la Mecque à Médine.


Nous verrons que ce compagnon (qu'Allah l'agrée) était décrit comme un homme compatissant par le Messager d'Allah ('alayhi salat wa salam). 'Abd al-Rahman ibn 'Awf (qu'Allah l'agrée) était également un homme humble et courageux. Notre rappel est basé sur l'ouvrage d'Ibn Al Jawzy (qu'Allah lui fasse miséricorde) intitulé « Histoires des compagnons et des pieux prédécesseurs ».



'Abd al-Rahman ibn 'Awf, un serviteur généreux et « compatissant »


'Abd al-Rahman ibn 'Awf (qu'Allah l'agrée) a embrassé l'Islam très tôt et a participé à toutes les batailles. Il fit preuve d'une grande générosité tout au long de sa vie. Al-Miswar relate à ce sujet : « 'Abd al-Rahman ibn 'Awf vendit un terrain à 'Uthman pour quarante mille dinars. Il répartit cet argent entre les Banu Zahra, les musulmans pauvres et les mères des croyants. Il m'envoya chez 'Aisha avec une partie de cette richesse. Elle dit : « J'ai entendu ces propos du Messager d'Allah ('alayhi salat wa salam) : « Après ma mort, personne ne sera compatissant envers vous, si ce n'est les gens pieux. » Qu'Allah fasse boire ibn 'Awf du Salsabil du Paradis. » ». Ainsi, le Messager d'Allah ('alayhi salat wa salam) a affirmé la grande compassion que ce compagnon possédait pour sa communauté macha Allah.


Al-Zuhri rapporte qu'à l'époque de l'Envoyé d'Allah ('alayhi salat wa salam), 'Abd al-Rahman ibn 'Awf a donné en aumône la moitié de sa richesse. Il donnait énormément en charité et procura même deux mille chevaux aux hommes dans la voie d'Allah. Les récits faisant preuve de la générosité de ce compagnon (qu'Allah l'agrée) sont nombreux.


Ibn Barqan a quant à lui affirmé : « J'ai appris que 'Abd al-Rahmn ibn 'Awf avait affranchi trente mille familles. » La générosité de 'Abd al-Rahman ibn 'Awf (qu'Allah l'agrée) était immense car ce dernier était détaché de la vie d'ici-bas sobhanAllah. Qu'Allah nous permette de l'être également !



'Abd al-Rahman ibn 'Awf, un homme « humble » et courageux


'Abd al-Rahman ibn 'Awf était décrit comme un homme doté d'une grande humilité. C'est ainsi que Sa'id ibn Husayn a déclaré : « 'Abd al-Rahman ibn 'Awf était si humble, qu'on ne pouvait le distinguer de ses esclaves. » SobhanAllah ! Quel exemple d'humilité ! Bien peu de personnes font preuve d'une telle modestie de nos jours... Il s'agissait pourtant d'un compagnon du Prophète ('alayhi salat wa salam) mais ce n'est pas pour autant qu'il était hautain.


Lorsqu'un jour, on lui rapporta un repas, il l'a regardé et a dit : "Mus'ab ibn 'Umayr a été tué. Il était meilleur que moi. Nous avons trouvé à peine de quoi couvrir sa tête, ses jambes sont restées découvertes. Allah nous a donné tout ce qu’il y a dans ce monde, je crains vraiment que notre récompense nous ait été accordée trop tôt". Il a pleuré et n’a pas mangé. Son humilité était donc d'une très grande ampleur, par la Grâce d'Allah.


'Abd al-Rahman ibn 'Awf (qu'Allah l'agrée) était doté d'un grand courage, en particulier sur le champ de bataille. C'est ainsi que lors de la bataille de Uhud, sa bravoure et sa force lui permirent de supporter la vingtaine de blessures graves dont il était l'objet.


Lorsqu'il mourut, à l'âge de quatre-vingt quinze ans, il laissa derrière lui vingt fils, huit filles et quatre épouses. Ses biens étaient composés de mille chameaux, trois mille brebis, cent chevaux et de l'or. Il était le compagnon le plus riche mais il fit preuve d'humilité au quotidien. Il fut enterré à al-Baqi', qu'Allah lui fasse miséricorde.


Qu'Allah accorde Son agrément à ce compagnon ainsi qu'à tous les compagnons de Son Envoyé ('alayhi salat wa salam). Qu'Il nous dote, par Sa Grâce Infinie, de compassion, de générosité et d'humilité.

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...