facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Mode de vie

Santé : le musulman face à la maladie

14 462 vues

img_1

 La santé est un énorme bienfait d'Allah Ta'ala à l'égard de l'être humain, un bienfait indispensable que l'homme ne mesure pas à sa juste valeur. A ce titre le Prophète salallahou 'aleyhi wa salam a dit : " Il y a deux bienfaits dont beaucoup ne sont pas conscients : la santé et le temps libre" (Rapporté par Al-Boukhari et Muslim). Dans un autre hadith, il dit encore : “Après la foi, personne n’a jamais reçu de grâce meilleure que la santé.”


Avant d’aborder les différentes thérapies ou pratiques musulmanes, il nous est paru nécessaire d’aborder le rapport que le musulman entretient avec la maladie.


Dans une société où la distraction est reine, dans laquelle la mort est occultée, il est important de redéfinir notre relation à la maladie.



La maladie, une épreuve


Le terme maladie a pour étymologie (source Larousse) le latin “male habitus” signifiant “qui est en mauvais état”. Cette définition renvoie à l’état de l’enveloppe charnelle relativement à un idéal de santé n’est pas contraire à la vision islamique de la maladie.


La différence entre un musulman et non musulman dans le rapport à la maladie se situe surtout dans leur vécu de cette étape de leur vie. En effet Dieu (Glorifié soit-Il) dit dans le Coran :  « Dieu ne saurait laisser les croyants dans l’état difficile où vous vous trouvez que le temps de distinguer entre le bon et le mauvais (…) » (Sourate Al Imran, Verset 179).


Ce verset a dû changer votre vision de la vie, non ? Relisez le encore une fois in cha Allah, toujours pas ?


La maladie, ou l’épreuve sont comme des thermomètres qui prennent la température de notre foi. Ce n’est pas la gravité de la maladie qui doit nous préoccuper mais bel et bien notre réaction face à celle-ci.


Prenons deux situations :


- La première, un jeune homme se pique le doigt avec une écharde, il se met en colère et va même jusqu’à proférer des insultes contre cette écharde. Dix minutes après il n’a plus mal et continue sa journée.


- La deuxième situation, un jeune homme apprend qu’il est atteint d’une leucémie (pathologie sanguine curable), il enchaîne les chimiothérapies et les hospitalisations (que Dieu nous préserve d’épreuves que nous ne pourrions assumer). Il se rappelle une parole de son Seigneur : « Ô croyants ! Cherchez du réconfort dans la patience et la prière ! Dieu est en vérité avec ceux qui savent s’armer de patience » (Sourate La vache, Verset 153). Il poursuit les hospitalisations et les traitements.


Laquelle de ces deux situations vous paraît préférable ? Un doute ? Relisez les deux situations !


La deuxième est bien entendu la préférable. En effet le premier frère continue paisiblement sa journée mais il a râté la (mini) épreuve que Dieu a mis sur son chemin, les Anges ont consigné cela dans le livre de ses actions.


Le deuxième frère mène une vie terrestre qui paraît plus compliquée, plus difficile mais il reste plus enviable ! Il est resté fidèle à Son Seigneur dans Son adoration, et les Anges ont consigné cela par écrit.


Malgré le caractère plus "grave" de sa pathologie, sa récompense auprès de Dieu sera bien supérieure, si Dieu le veut, à celui qui mène une vie paisible dans la désobéissance à Son Seigneur.


N’oublions pas que Dieu a dit : « Je n’ai créé les hommes et les djinns que pour qu’ils m’adorent » (Sourate Ad-Dhariyates, Verset 156)


Et vous, que pensez vous de la maladie ? Comment la percevez vous ? La craignez vous ?


Par Abou Hidayah


Crédit photo
Commentaires (5)
  1. as salam alaikum

    barakAllahufikoum pour cette article
    cela nous encourage a bien ce comporter face au epreuve ma sha Allah....

  2. As Salam Aylikoum ! BarakAllahoufikoum pour cet article , qu'Allah nous facilite dans nos épreuves ! Hâte de voir la suite !

  3. Salem aleykom très très bon rappel jazikom Allah !!

  4. jazakoum allah alfa kheir
    baraka allahou fikom
    salem alikom wa rahamatou allah wa barakatouhou

    1. Vive Jesus le grand prophete

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...