facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article



Autisme en islam : du renfermement sur soi à l'ouverture vers le Saint Coran

5 512 vues

img_1

Lors de notre dernier article concernant la santé, nous avions évoqué la question du cancer, qu’est-ce que cette maladie et comment y faire face en tant que musulman. Aujourd’hui, nous nous intéressons à un tout autre type de maladie, à savoir l’autisme. Qu’est-ce que l’autisme en islam, de quoi parle-t-on ? Nous nous intéresserons également à des autistes qui ont avancé dans la connaissance de l’Islam afin de souligner qu’être autiste n’est pas une fatalité.

Autisme en islam, de quoi parle-t-on ?

L’autisme n’est pas une maladie physique, elle n’est donc pas forcément visible au premier regard. Cela dit, une personne autiste se distingue de par son comportement particulier. En effet, l’autisme est défini par l’OMS comme « un trouble envahissant du développement qui affecte les fonctions cérébrales. Il n’est plus considéré comme une affection psychologique ni comme une maladie psychiatrique ». Cette maladie est notamment caractérisée par une interaction sociale et une communication restreinte.

L’autisme est nommé par différentes terminologies : trouble autistique, spectre autistique, TED (Troubles Envahissants du Développement), TSA (Troubles du spectre autistique). Le trouble de l’autisme apparaît durant l’enfance. Généralement avant l’âge de 3 ans le diagnostic d’autisme peut être posé. L’enfant présentera notamment des troubles du langage, des troubles des interactions sociales mais également des comportements répétitifs et restreints. L’autisme est ainsi caractérisé par trois aspects : « un trouble de la communication, une perturbation des relations sociales et des troubles du comportement ».

L’autisme trouve son origine au niveau neurobiologique. Ces troubles vont se manifester de manière différente chez les personnes qui en sont atteintes. En effet, certains auront des troubles plus prononcés que d’autres. Précisons que durant l’enfance, les troubles d’autisme évoluent et avec l’âge ils peuvent diminuer voire disparaître totalement. Comme l’explique l’OMS, « en grandissant, certains enfants atteints d’autisme finissent par mener une vie normale ou quasi-normale », tant dans leur scolarité que dans leur devenir professionnel.

Des autistes ouvrent leur cœur à l’Islam

Malgré l’épreuve que cela représente, l’autisme n’est pas une fatalité. C’est ainsi que de nombreux autistes ont réussi tant scolairement que professionnellement. Au-delà de cela, nous avons également souligné il y a quelques temps de cela, que certains autistes empruntent le chemin de la spiritualité et de la science religieuse.

Parmi eux, rappelons le parcours de William, cet autiste qui a embrassé l’Islam. Alors qu’il était renfermé sur lui-même, car le renfermement sur soi est une des caractéristiques de l’autisme, il a fini par s’ouvrir à l’Islam un beau jour. Il se décrit lui-même comme étant particulièrement réservé : « je ne rentre pas dans la société autour de moi ». Sa conversion à l’Islam a été une des causes le poussant à aller vers autrui et à s’ouvrir aux échanges. Peu à peu, William a appris l’arabe à commencer par l’alphabet puis il a poursuivi les cours à la mosquée, se faisant même des amis parmi les frères, lui qui n’avait aucune relation sociale auparavant. SobhanAllah !

Également, rappelons l’histoire de ce petit palestinien âgé de seulement dix ans, atteint d’autisme et qui a pourtant terminé l’apprentissage du Saint Coran. En effet, Khalid Abu Musa ce jeune autiste est hafidh al Coran ! Il a donc mémorisé la totalité du Saint Coran, soit 60 hizb machaAllah ! Malgré son autisme, Khalid Abu Musa est parvenu à apprendre le Coran mais également à s’ouvrir au monde extérieur. Il dépasse donc son handicap puisqu’il réussit aujourd’hui à communiquer et même à jouer avec les autres enfants al hamdouliLlah.

L’autisme en islam est une maladie certes, mais elle n’est pas une fatalité et ces beaux exemples en sont l’illustration machaAllah. Qu’Allah assiste tous les parents dont les enfants sont handicapés. Qu’Il leur accorde la patience et les élève en degrés.

Commentaires (2)
  1. Merci pour vos articles, ils nous permettent de remonter nos morales à l'instant même où ça ne va pas. Et croyez moi je dis bien vrai car j'étais en larmes sur un sujet comme ça concernant ma famille, j'essayais de me remonter le moral en disant que DIEU ne fait rien par hasard et tout à coup je tombe sur cet article qui traite exactement de ce sujet qui me préoccupe tant. Et là je suis apaisée, al Hamdoulillah.
    Merci encore une fois.

  2. Selem alykoum.
    Vous n'avez pas préciser qu'il y a l'autisme "classique", qui souffrent des troubles énumérés plus haut(le cas de 2 de mes enfants) et les autistes "asperger" ou comme on dit aussi "de haut niveau". Ce sont surtout ces derniers qui développent de grandes facultés ds divers domaines (mathématiques, musique, dessin...).
    Sobhanallah, c'est un miracle que certains trouvent la foi car en général il ne saisissent pas tout ce qui est abstrait.

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam : comment se protéger ?

Le mauvais œil  en islam est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Épilation des sourcils en islam chez les femmes

De nos jours, la société de l’image dans laquelle on évolue, tend à nous faire assimiler l’idée que la beauté repose principalement sur l’apparence, ce que l’on reflète extérieurement, sans laisser beaucoup de place à la...

Qiyam Al-Layl - la prière de nuit

La prière n'est pas seulement un repos pour le croyant mais aussi une façon de s'engager dans un échange avec notre Créateur. Doubler les invocations ou le nombre de prières supplémentaires permet d'être gratifié de...

Pratiques islamiques pour accueillir un nouveau-né

La naissance d’un enfant. Sans doute l’un des plus beaux jours de notre existence, si ce n’est le plus beau. Un instant unique, un moment magique, un souvenir gravé à jamais dans nos cœurs et...