Actualités

Salat Istikhara: comment et quand faire la prière de consultation?






Commentaires (24)
  1. Salam aleikoum !

    Jazakoum Allah kheir pour ce rappel, il est vrai que l’on ne pense pas toujours à cette prière qui est pourtant un grand bienfait ainsi qu’une Sunna.

  2. oukhty dit :

    barak’Allah aoufik tres bon rappel ma cha Allah

  3. samira dit :

    Salam aylikoum, barakaAllah oufik pour ce rappel, j’ai une petite question l’invocation faut elle a faire après le salut, avant le tashaoud ou entre le tashaoud ou le salut. Merci de m’éclairer. MashaAllah pour votre travail c’est toujours un plaisir de vous lire, qu’Allah vous facilite votre travail.

  4. Oum Ayoub dit :

    Wa ‘alaykoum salam wa rahmatoullah,

    Oukhty Samira, il y a deux possibilités : l’invocation peut être prononcée entre le tashahud et les salutations finales OU après les salutations finales.

    Pour la première possibilité, ce fut l’avis de Cheikh Ibn Taymiya (rahimahuLlah) qui a dit : « Il est permis de faire des invocations dans la prières d’istikhara et dans toute autre prière, tout comme il est permis de les faire après, mais il vaut mieux faire des invocations avant le taslim, car la majorité des invocations que faisait le Prophète (‘alayhi salat wa salam) à ce moment, étaient faites avant le taslim. »

    Pour le deuxième avis, il est notamment soutenu par Cheikh ibn Baz (qu’Allah le préserve) et est basé sur le hadith « qu’il prie deux rak’as en dehors de la prière obligatoire, puis qu’il dise « Mon Dieu ! Je te demande ce qui est le mieux pour moi… » » Ainsi, la parole « puis qu’il dise » prouve qu’il faut retarder l’invocation par rapport à la prière, car littéralement le terme thumma (puis) indique qu’il y a succession avec l’observation d’une pause, c’est à dire que le fidèle prie d’abord et ensuite prononce l’invocation. C’est pour cette raison que Cheikh ibn Baz a dit : « L’invocation doit être faite après le taslim comme le confirme le noble hadith ».

    Donc en résumé, deux avis sont émis donc deux possibilités sont envisageables. C’est à toi de voir oukhty : entre le tashahud et le salut OU après le salut… Voilà, j’espère avoir répondu à ta question incha Allah.

    Wa fiki baraka Allah et amiiine à ta dou’a ! 🙂

  5. Samira dit :

    Salam Aylikoum, barakaAllahoufik pour cette réponse très concise. Qu’Allah veille sur vous.

  6. boubou dit :

    salam alaykoum jazakalahouher pour ces ŕappel car on a en tous besoin

  7. maili dit :

    Baraka Allah ofik pour ce rappel

  8. Batoul dit :

    assalamu aleykum quel très beau rappel; parfois, simplement en prononçant la doha nous nous sentons guidés; il arrive si souvent que nous désirions nous engager dans des futilités qui ne nous apporteront absolument rien pour notre religion et npus sommes si ignorants des choses cachées. Cette salat est un immense bienfait dont il faut user sans limite. Assalamu aleykum

  9. Imad dine dit :

    Masha ALLAH pour tout ce que ajib nous met au courant de ce qui ce passe dans le mondes pour nos (frère et sœur )je demande au Puissant de triompher et de faire entrer dans cette belle et unique religion (l’islam)L’homme qui la combat

  10. merve'ille dit :

    Barak’Allahou fikoum <3

  11. Oum Ayoub dit :

    Wa alaykoum salam wa rahmatoullah,
    Wa fikoum barakAllah ! Amiiiine oukhty Samira ! Oukhty Batoul, je suis tout à fait d’accord avec toi. Al hamdouliLlah, cette prière est un grand bienfait dont on ne mesure pas l’immense valeur…

  12. shahine dit :

    Salam o alykoum merci encore pour ce rappel. Tout est clair et l’explication de cette prière est vraiment parfaite.
    Ceci dit j’aimerai savoir si au moment de mentionner la nature de cette affaire on peut le dire en français ou du moins en arabe mais pas en (littéraire) et surtout je voudrais savoir si il faut vraiment décrire le problème qu’on a ou faut il simplifier comme par exemple pour un mariage mentionner la nature en disant (est ce que ce mariage entre moi et untel…) s’il vous plaît aidée moi je voudrais pas me tromper.

  13. Oum Ayoub dit :

    Wa ‘alaykoum salam wa rahmatouLlah,

    Pour ce qui est de la langue dans laquelle on exprime la nature de l’affaire, il me semble qu’il et préférable que ce soit en arabe. Que ce soit de l’arabe littéraire ou non, le plus important c’est ton humilité envers Allah, ta sincérité dans cet acte et ton intention de Le consulter.

    Pour ce qui est de l’explicitation de l’affaire, il n’est pas nécessaire d’entrer dans les détails. Il faut juste citer l’affaire pour laquelle tu consultes Allah. Pour rester dans ton exemple, s’il s’agit d’un mariage, il faudrait dire « Mon Dieu ! Si tu sais que ce mariage est meilleur pour moi… ». Il n’y a pas de mal à préciser mariage avec untel mais Allah sait pertinemment ce qu’il y a dans ton coeur et sait pour quel projet de mariage tu Le consultes.

    wAllahou a3lam.

  14. Muslim dit :

    Merci beaucoup à toi, je m’en servais toujours désormais 🙂

  15. Sadioux dit :

    بارك الله فيكم

  16. isma dit :

    As Salem aleikoum
    Très beau rappel masha’Allah, j’ai une question dont j’aimerais avoir la reponse, pour ma part j’ai du mal a memoriser cet sourate (istikhara) est ce possible de faire l’invocation en français ?

    Barak’Allah aoufik

  17. Oum Ayoub dit :

    Wa ‘alaykoum salam,

    Bien qu’il soit préférable d’apprendre l’invocation, si cela t’est impossible, Allah n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité.

    Tu peux donc lire l’invocation sur un livre ou l’écrire sur une feuille et la lire à la fin de ta prière. Ainsi, tu prononceras l’invocation en langue arabe, ce qui est conforme à la Sunna du Prophète (‘alayhi salat wa salam). wAllahou a’lam.

    Wa fik barakAllah.

  18. Optimiste dit :

    Salam alaykoum,

    J’aimerais faire une remarque sur une partie importante de la traduction qui fausse complètement le sens de la phrase qui est celle-ci :
    « Mon Dieu ! Si tu sais que cette affaire »
    Dans la langue arabe le « in » dans « Allahumma in kunta ta’lamu anna hadha l-amra » est souvent traduit par « quand », « lorsque », « alors que » et non pas « si »… d’un point de vue logique le si inclus un conditionnel, alors que Dieu sait dans l’absolu, donc la traduction n’est pas bonne et ce serait plutôt ceci : « Mon Dieu ! Quand tu sais que cette affaire »

  19. tableaudor dit :

    Al hamdou lil-Lahi .
    G s8 vreman trè ravi, trè trè fier.
    G remercie Allah de vous avoir donné cette idée. Trè satisfaisante.

  20. Mouhajira dit :

    Tu es ….. Et non tu est

  21. souare782 dit :

    Asalamalaikum frere et soeur

  22. 58703329 dit :

    Salam alaykoum baraka lahoo fihi eureu de vous connaitre

  23. blo dit :

    Pour quelqu un qui a un souci de travail peut l utiliser pour ce seul cas

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *