facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Actualités

Protégeons nos enfants des mauvais compagnons

55 vues

Protégeons nos enfants des mauvais compagnons

Par : Tamime Khemmar

Il est certain que plus nous assurerons à nos enfants de meilleures écoles, de meilleurs éducateurs et de meilleures conditions d’éducation, plus ils auront de chance de réussir dans la vie et de se développer le plus parfaitement possible, seulement beaucoup d’entre nous négligent un point très important.

La compagnie de notre enfant.

Qui sont les amis de nos enfants ? Qui sont ceux avec qui ils passent le plus de temps ?

Sont-ils bons ? Sont-ils pieux ? Apportent-ils du bien à nos enfants où leur causent-ils le plus grand préjudice alors que nous en sommes inconscients ?

Préservons nos enfants

Protégeons nos enfants des mauvais compagnons et des faux amis comme nous les protégeons de nos ennemis ou encore plus.

Car, un mauvais ami est en réalité un ennemi caché !

Il sera, pour cela, beaucoup plus nocif et beaucoup plus préjudiciable pour nos enfants.

Que dit le Prophète [ﷺ] au sujet du mauvais compagnon 

Le Prophète [ﷺ] a dit, proposant une parabole aux deux types opposés de compagnons – le bon et le mauvais – et montrant les bienfaits de l’un et les nuisances de l’autre :

« L’exemple du compagnon bienfaisant et du compagnon malfaisant est pareil à celui du vendeur de parfum et du forgeron. Le vendeur de parfum soit t’en donnera, soit t’en vendra, soit te fera profiter de sa belle odeur. Le forgeron, quant à lui, soit brulera tes vêtements (par les étincelles) soit te fera sentir une mauvaise odeur. » [1]

Il est temps de se préparer pour Ramadhan

Qui sont les mauvais compagnons de nos enfants ?

Les mauvais compagnons de nos enfants peuvent être soit des enfants de leur âge, où bien des personnes plus âgées qu’ils fréquentent régulièrement.

Ceux-là les influencent et leur transmettent toute sorte de mauvaises pensées, conduite répréhensible et pratiques dangereuses.

Ils leur feront aussi douter de tout ce que nous nous efforcerons de leur apprendre et leur feront détester l’éducation que nous leur promulguons. Bref, ils démoliront systématiquement tout ce que nous bâtirons

Faut-il laisser l’enfant tout essayer par lui-même ?

Il faut laisser l’enfant apprendre par lui-même le bien ! Uniquement le bien ! Il faut même l’y inciter.

Seulement, laisser nos enfants essayer toutes les pratiques dangereuses et recevoir toutes les pensées pernicieuses alors qu’il n’ont ni la raison, ni l’intelligence, ni la force de les repousser, ceci est un crime à leur encontre.

Ceci est pareil à quelqu’un qui laisse son enfant tomber dans chaque trou qu’il rencontre, puis s’excuse en disant : « Je veux lui apprendre à sortir des trous ! »

Qui te garantit qu’il sortira indemne du premier trou !

L’éducateur doit protéger son enfant et l’éloigner de tout danger en lui expliquant, selon ce qu’il peut comprendre, le danger dont il l’a éloigné, puis, même lorsque son enfant sera grand, il doit lui dire : « Mon fils ! Ma fille ! Rien n’est meilleur que la protection et la préservation. Éloigne-toi de tous les dangers, ne t’en approche pas et s’ils te touchent, tu es maintenant assez grand pour les affronter, seulement n’oublie jamais de demander l’aide d’Allah. »

Les hommes et les femmes dans le Coran

Invoquons l’aide d’Allah

Sans l’aide d’Allah, aucun de nos enfants ne sera bienfaisant. Sans l’aide d’Allah, nous même nous n’aurions jamais été bienfaisants.

C’est pour cela qu’il est essentiel de s’appuyer sur Allah du cœur, de compter sur Lui et de L’invoquer longuement pour qu’il guide nos enfants vers la bienfaisance et l’obéissance.

Qu’Allah préserve nos enfants de toute mauvaise compagnie, de toute pensée pernicieuse et de toute conduite répréhensible et qu’Il fasse d’eux des hommes et des femmes sains dans leurs corps et dans leurs esprits, bienfaisants envers leurs parents et leurs proches et utiles pour leur société et leurs pays et surtout qu’il fasse d’eux de pieux serviteurs dévoués et obéissants à leur Seigneur. Amen.

Invoquons Allah pour avoir des enfants bienfaisants

Notes de l’auteur :

[1] Al-Boukhârî (5534) et Mouslim (2628).

 

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam : comment se protéger ?

Le mauvais œil  en islam est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Voici les invocations à faire...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Épilation des sourcils en islam chez les femmes

De nos jours, la société de l’image dans laquelle on évolue, tend à nous faire assimiler l’idée que la beauté repose principalement sur l’apparence, ce que l’on reflète extérieurement, sans laisser beaucoup de place à la...

Qiyam Al-Layl - la prière de nuit

La prière n'est pas seulement un repos pour le croyant mais aussi une façon de s'engager dans un échange avec notre Créateur. Doubler les invocations ou le nombre de prières supplémentaires permet d'être gratifié de...