facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Rappels

La récompense du musulman qui accorde un délai à un endetté ou qui lui annule sa dette

6 888 vues

La récompense du musulman qui accorde un délai à un endetté ou qui lui annule sa dette

Pour faire face aux difficultés de la vie, les musulmans peuvent souscrire un prêt à terme sans intérêt. L’Islam a une dette bien réglementée. Le plus long verset du Coran parle de la dette en Islam.

Allah soubhanou ta’ala dit : « Ô les croyants! Quand vous contractez une dette en Islam  à échéance déterminée, mettez-la en écrit; et qu’un scribe l’écrive, entre vous, en toute justice; un scribe n’a pas à refuser d’écrire selon ce qu’Allah lui a enseigné; qu’il écrive donc, et que dicte le débiteur: qu’il craigne Allah son Seigneur, et se garde d’en rien diminuer. Si le débiteur est gaspilleur ou faible, ou incapable de dicter lui-même, que son représentant dicte alors en toute justice. Faites-en témoigner par deux témoins d’entre vos hommes; et à défaut de deux hommes, un homme et deux femmes d’entre ceux que vous agréez comme témoins, en sorte que si l’une d’elles s’égare, l’autre puisse lui rappeler. Et que les témoins ne refusent pas quand ils sont appelés. Ne vous lassez pas d’écrire la dette, ainsi que son terme, qu’elle soit petite ou grande: c’est plus équitable auprès d’Allah, et plus droit pour le témoignage, et plus susceptible d’écarter les doutes. Mais s’il s’agit d’une marchandise présente que vous négociez entre vous: dans ce cas, il n’y a pas de péché à ne pas l’écrire. Mais prenez des témoins lorsque vous faites une transaction entre vous; et qu’on ne fasse aucun tort à aucun scribe ni à aucun témoin. Si vous le faisiez, cela serait une perversité en vous. Et craignez Allah. Alors Allah vous enseigne et Allah est Omniscient. » (Coran, 2 /282).

Prêter des biens à ceux qui en ont besoin fait partie des œuvres les plus méritoires. Prêter pour alléger le fardeau de son frère et l’aider à dépasser les difficultés de la vie, est considéré par le Coran comme un prêt à Allah soubhanou wa ta’ala Lui-même :
« Quiconque fait à Dieu un prêt sincère, Dieu le Lui multiplie, et il aura une généreuse récompense. » (Coran, 57/11).

D’autre part, le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit: « Celui qui allège la souffrance d’un croyant dans ce bas-monde, Allah allège sa souffrance le jour du jugement dernier, celui qui facilite à celui qui est dans la difficulté, Allah lui facilite les difficultés de ce monde et de l’autre. » (Hadith rapporté par Muslim).

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit : « Celui qui accorde un délai à une personne qui est dans la gêne ou lui annule sa dette, Allah le couvrira sous l’ombre de Son trône le jour où il n’y aura pas d’autre ombre que la Sienne. » [Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1306 qui l’a authentifié et il a également été authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi].

Selon ces multiples preuves religieuses, prêter de l’argent en Islam est un acte méritoire très apprécié par Notre Créateur. Celui qui fait preuve de douceur et de magnanimité face aux difficultés de l’endettement en Islam  aura des récompenses à la mesure de sa générosité de cœur. Dans ce cas, le créancier est inondé de vertus puisque le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a généralement encouragé ceux qui sont bien nantis et qui ont été bénis avec des richesses matérielles à aider leurs frères et sœurs qui sont dans le besoin.

Le Messager d’Allah (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a formulé l’invocation suivante: « Qu’Allah accorde Sa miséricorde à l’homme qui est bienveillant et généreux lorsqu’il vend, achète, s’acquitte de ce qu’il doit et lorsqu’il réclame le paiement de sa créance. » (Boukhari).

Prêter de l’argent : les bienfaits et la récompense

Les qualités qui séparent les musulmans des mécréants sont la solidarité et la générosité. En effet, aider son frère est une valeur que tout musulman devrait cultiver au quotidien. Allah (subhanou wa ta’ala) a prévu des récompenses à la fois terrestres et divines pour les plus généreux.

Le Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit : « Allah vient en aide au serviteur tant que ce dernier vient en aide à son frère. » « Celui qui s’occupe des besoins de son frère, Allah s’occupera de ses besoins. » (Rapporté par Muslim).

Le croyant peut aider les nécessiteux de nombreuses façons. Il peut les nourrir ou les abreuver, leur offrir des vêtements pour les habiller, leur donner des conseils sincères, prendre des nouvelles, donner de son temps, même faire des invocations ou rencontrer son frère avec un visage souriant. Le musulman a également la possibilité supplémentaire de pouvoir aider financièrement les personnes dans le besoin.

D’après ‘Abdallah Ibn Mass’oud (qu’Allah l’agrée), le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit: « Il n’y a aucun musulman qui prête à un musulman deux fois sans que cela ne soit équivalent au montant en aumône ».(Rapporté par Ibn Maja dans ses Sounan n°2430 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Ibn Maja).

Allah (soubhanou wa ta’ala) dit: « Entraidez-vous dans l’accomplissement des bonnes oeuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. Et craignez Allah, car Allah est, certes, dur en punition ! » (Coran 5/2).

Ainsi, l’entraide est un ordre divin et comme toute obligation, le musulman doit le faire avec ferveur et sincérité. Allah (subhanou wa ta’ala) nous a donné assez de richesses sur terre pour que l’humanité continue à vivre, mais si l’égoïsme prend le dessus, les hommes créeront leurs propres pertes. Nos besoins primaires sont l’adoration d’Allah et la foi, et en effet la nourriture et l’habillement sont des besoins secondaires qui doivent être développés par la fraternité.

D’apres Abû Hourayra (qu’Allah l’agrée) le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit: « Quiconque soulage un croyant d’une des situations affligeantes de ce monde, Allah le soulagera de l’une des situations affligeantes le Jour de la Résurrection. Quiconque rend les choses faciles à quelqu’une en difficulté, Allah lui rend les choses faciles dans ce monde et dans l’autre. Quiconque couvre un musulman, Allah le couvre dans ce bas-monde et dans l’autre. Allah aide son serviteur tant que celui-ci aide son frère. Celui qui parcourt un chemin à la recherche de la science, Allah lui facilite un chemin vers le Paradis. Toutes les fois que les gens se réunissent dans l’une des maisons d’Allah pour réciter le Livre d’Allah et pour l’étudier entre eux, la sérénité descend sur eux, la miséricorde les couvre, les anges les entourent de leurs ailes et Allah les mentionne devant ceux qui sont auprès de Lui. Quant à celui que ses œuvres ont mis en retard, il ne sera pas mis en avance par son appartenance [ nasah ] ». [Hadîth sahîh, rapporté par Muslim (n°2699)].
Aider les autres fait partie des 60 actes méritoires et expiatoires que le musulman doit fortifier tout au long de sa vie.

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam

Le mauvais œil est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer ce qu'est...

L'adultère et la fornication en Islam

Par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent l'infidélité (avoir des...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Salât joumou’a

Comme pour chaque effort, la récompense de salat Jumu’a est grande A ce sujet, le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : « Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur des jours...

Gélatine de porc Islam

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...