facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Rappels

Lettre à ma sœur, à mon frère : prends soin de notre mère

6 558 vues

Lettre à ma sœur, à mon frère : prends soin de notre mère

Ma sœur, mon frère, je t'écris aujourd'hui afin de te conseiller au sujet d'une personne unique, de la seule qui a enduré peine sur peine pour toi et qui demeure douce envers toi malgré le temps qui passe. Il s'agit de notre chère mère, qu'Allah la préserve. Sache ma sœur, mon frère, que prendre soin d'elle fait partie de nos obligations en tant que musulman. De nombreux mérites découlent de cette obligation envers la mère. Je t'invite donc, ma sœur, mon frère, à lire cette lettre, afin que tu saisisses l'importance de cette bienveillance.


Tout d'abord, sache ma chère sœur, mon cher frère, que la bienveillance envers la mère est obligatoire. En effet, elle fait partie des ordres de notre Seigneur. C'est ainsi qu'Il a dit : {Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers (vos) père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain, le collègue et le voyageur, et les esclaves en votre possession, car Allah n'aime pas, en vérité, le présomptueux, l'arrogant}. (Sourate 4 : Verset 36). Ne vois-tu pas ma sœur, mon frère, qu'Allah a fait suivre l'ordre de ne rien Lui associer, par l'ordre d'être bienveillant envers les parents ? Cela permet donc de constater la grande importance de cette bienfaisance. Cela étant, notre comportement avec notre mère doit viser la perfection. N'oublie pas, oukhty, akhy, que notre mère a souffert et patienter pour nous. Allah a dit : {Nous avons commandé à l'homme [la bienfaisance envers] ses père et mère ; sa mère l'a porté [subissant pour lui] peine sur peine}. (Sourate 31 : Verset 14). Prends soin de notre mère, ma chère sœur, mon cher frère, car c'est un ordre émanant de notre Seigneur. Notre but étant de L'adorer et de Lui obéir, la bienveillance envers la mère prend alors tout son sens.


Ensuite, sache oukhty, akhy, que cette bienfaisance envers la mère présente de nombreux mérites. Parmi ceux-ci, se trouvent deux mérites d'une grande importance à savoir l'expiation des péchés et l'accession au paradis. Ces bienfaits devraient à eux seuls te convaincre du bien fondé de la bienveillance d'une part, et te motiver d'autre part, afin d'en faire davantage chaque jour pour notre mère bien aimée. Le fait que la bonté envers la mère expie les péchés a été relaté dans de nombreux ahadiths. C'est en ce sens que l'imam Ahmed (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit : « être bon envers ses parents a pour conséquence l'expiation des grands péchés ». Tu as besoin, tout comme moi, d'être lavé de tes péchés. En étant bienveillants avec notre mère, nous pouvons parvenir à ce bienfait incha Allah. Appliquons-nous donc afin d'être bons envers elle !


De plus, l'accès au Paradis a été affirmé dans un hadith, d'après lequel le Messager d'Allah ('alayhi salat wa salam) a dit à Mou'awiya as Soulamy (qu'Allah l'agrée) qui voulait accomplir le djihad : « Malheur à toi ! Ta mère est-elle toujours vivante ? ». L'homme répondit oui, le Prophète ('alayhi salat wa salam) lui dit alors : « Agrippe-toi à ses pieds, c'est là que se trouve le paradis ». (Ahmed). Te rends-tu compte chère sœur, cher frère, que la bonté envers la mère passe avant le combat dans la voie d'Allah ? Et que cette même bienfaisance te mènera au paradis incha Allah ? Quelle meilleure récompense que celle ci ? Quelle demeure plus parfaite que celle là ? Oukhty, akhy, prends soin de notre mère car sont annexés à cette bienfaisance des bienfaits, des mérites et une récompense incommensurables par la grâce d'Allah.


Par ailleurs, pense ma chère sœur, mon cher frère, à rendre service à notre mère tant que faire se peut. Pour cela, rien de mieux que de relater les histoires des pieux prédécesseurs (qu'Allah les agrée). Parmi eux, Ibn Al Hasan at-Tamimy a voulu tuer un scorpion mais l'insecte entra dans un trou. L'homme y introduisit alors ses doigts pour l'attraper mais le scorpion le piqua. Lorsqu'il fut interrogé sur la raison qui la pousser à mettre ses doigts dans le trou, au risque de se faire piquer, il répondit : « j'ai craint qu'il ressorte et qu'il pique ma mère ». Vois-tu ma sœur, mon frère, qu'il s'est fait piquer par un scorpion, de peur que ce dernier ne s'en prenne à sa mère. Qu'en est-il de ton comportement envers celle qui t'a mis(e) au monde ?


De même, Anas Ibn Nadr al Achja'y relate qu'« une nuit, la mère de ibn Mas'oud (qu'Allah l'agrée) lui demanda de l'eau. À son retour, il lui apporta de l'eau mais il la trouva en plein sommeil. Il resta immobile auprès d'elle jusqu'au petit matin ». Tu vois que les pieux prédécesseurs rendaient service à leur mère, sans se soucier de leur propre bien-être ni même du temps qu'ils pouvaient dépenser pour elle. Nous sommes bien loin de ces comportements, qu'il s'agisse de toi ou de moi. Mais nous devons faire en sorte de nous améliorer au quotidien afin d'être présents pour notre mère, de jour comme de nuit incha Allah.


De plus, il se peut que la maman ait besoin de soutien humain, financier ou matériel. Il est donc de notre devoir de l'aider chère sœur, cher frère. Cela passe notamment par les visites régulières ou par le fait de lui demander de ses nouvelles si elle habite loin de nous. De même, il est possible d'aider sa mère en l'aidant financièrement, ne serait-ce que symboliquement. Sache oukhty, akhy que pourvoir sa mère en biens et en nourriture fait partie du bon comportement et permet l'éloignement de l'enfer. C'est en ce sens qu'Ibn 'Umar (qu'Allah l'agrée) a dit à une personne : « As-tu peur de pénétrer en enfer et aimerais-tu entrer au paradis ? ». Il répondit : « Oui. ». Il lui dit : « Sois bon envers ta mère. Je jure par Allah que si tu lui adresses des paroles douces et que tu la pourvois en nourriture, alors tu entreras certainement au paradis, mais ceci, tant que tu éviteras les actions qui ont des conséquences regrettables », c'est à dire les péchés capitaux. Ainsi, si tu prends soin de subvenir aux besoins de notre mère, quels qu'ils soient, tu seras épargné de l'enfer et introduit au paradis incha Allah. Une récompense infinie et si facile à atteindre pourtant wal hamdouliLlah.


Tout cela car elle le mérite, AbduLlah ibn ‘Umar (qu’Allah l’agrée) vit un jour, lors du pèlerinage, un musulman prendre sa mère sur son dos et faire le tawaf autour de la Ka’ba. Alors, il appela cet homme et lui demanda qui était cette dame qu’il portait sur son dos. L’homme lui répondit que c’était sa mère et il demanda à ibn ‘Umar (qu’Allah l’agrée) s’il s’était acquitté ainsi de ses devoirs, de sa dette, vis-à-vis de sa mère. ‘AbduLlah ibn ‘Umar (qu’Allah l’agrée) lui répondit : « Par Allah ! Tu ne t’es même pas acquitté d’un seul cri que ta mère a poussé le jour où elle t’a mis au monde.» Dans une autre version, on trouve « Ceci n’équivaut même pas à une seule de ses contractions (lors de l’accouchement) ! Mais tu as bien fait, et Allah est capable de bien te récompenser pour le peu ».


J'espère que ces quelques mots t'auront aider à méditer sur le bon comportement à avoir avec la mère. Personne n'est à l'abri d'un soupire ou d'une désobéissance envers elle donc prends y garde ma chère sœur, mon cher frère. Prends bien soin de notre mère, d'autant plus qu'elle nous est très chère. Nous n'avons qu'une seule maman, tâchons donc d'être de bons enfants.


Qu'Allah nous permette à toi, comme à moi, d'être bienfaisants envers notre mère. Qu'Il la préserve, qu'Il lui ouvre les portes du Paradis et qu'Il la couvre de Sa Lumière.


Fraternellement,


ta sœur Oum Ayoub.

Commentaires (16)
  1. Baaraka'allah fikoum pour ces rappels

  2. Baraka Allah ofiki pour ce rappel très important.
    Des dou'as pour toutes les mamans,qu'Allah les préserves!

  3. Masha' Allah très bon rappel!

  4. Macha Allah !!! j 'en ai les larmes aux yeux , c'est si beau

  5. Qu'Allah préserve nos mères et nos soeurs Maşallah

  6. Salam aleikoum

    Très jolis rappels
    Il est 23h15 et je n ai qu une envie aller chez ma mère l embrasser la faire rire ...
    BarrakAllah ou fik pour ce rappel qui n est jamais inutile nous sommes enfoncés ds cette dounia a courir après je ne sais quoi stresser, manquer de temps alors que le
    Plus important c est notre religion nos familles!!!!

    Al hamdoulillah pour notre belle religion qui est l Islam!

  7. Insh'Allah qu'Allah nous aide a respecter nos parent comme il nous l'as ordonné. Car sous ses pied se trouve le paradis. Merci ma soeur pour ce rappel. Barakallah ou fik.

  8. Wa 'alaykoum salam wa rahmatoullah,

    Wa fikoum barakAllah.
    Amine à toutes vos dou'as !!! :)

  9. MAGNIFIQUE RAPPAL, baraku'ALLAH ou fik j'en ai eu des frissons, et larmes aux yeux et pris conscience l'importance de nos mamans. JE T AIME OUMY

  10. Balakala offek ma soeur pour se rappelle en vers nos pères et mère j'attire tous frères ou soeurs qui serait en conflit avec leurs parents d'aller leurs demandé pardon car allah aime sa créatures quand elles demandent la pardon.
    Qu'allah nous guide Et nous pardonne .
    Et merci pour se rappelle qui nous réchauffe le coeur.
    Salam et qu'allah te bénis

  11. Arabie Saoudite : un homme condamné à 2 400 coups de fouet pour avoir battu sa mère - Assirou.net

    […] Lire : Lettre à ma sœur, à mon frère : prends soin de notre mère […]

  12. @meeen. Rappel incha'@llah utile pour moi et pour vous.

  13. Mechaallah
    profitez en
    quand ils ne, sont plus, là
    la terre est dépeuplé
    allah y arhemek ya omi
    pas de, douleur plus terrible

  14. الجنةُ تحتَ أقدامِ الأمهاتِ من شِئْنَ أدخلْنَ ومن شِئْنَ أخرجْنَ

    الراوي : عبدالله بن عباس | المحدث : ابن القيسراني | المصدر : ذخيرة الحفاظ

    الصفحة أو الرقم: 2/1232 | خلاصة حكم المحدث : منكر

  15. Qu’allah nous guide . nous pardonne .Qu’Allah préserve nos meres .Qu’Allah nous aide a respecter nos parent comme il nous l’as ordonné. Jazaki Allah kol khayer pour ce rappel très important......

  16. JE SUIS TRES EMUE DE SE QUE JE VIENS DE LIRE POUR LES MAMAN DU MONDE JE SUIS UNE MERE ALGERIENNE ATRES BIENTOT ZM

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...