facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Actualités

Palestine : des enfants emprisonnés et maltraités pour des jets de pierres

13 vues

img_1


En septembre 2011, un nouvel ordre militaire en Israël apporte une bribe d'espoir face à l'emprisonnement des enfants palestiniens. Cet ordre fait passer de 16 à 18 ans l'âge de la majorité devant les tribunaux israéliens mais qu'en est il en pratique ?



Des pratiques revues en théorie


A présent, les parents doivent être avertis lors de l'arrestation de tout enfant de moins de 18 ans, et les arrestations nocturnes au domicile des parents ne sont plus légales. Ceci vient s'ajouter au fait qu'en 2009, le comité des Nations -Unies avait exigé qu'il y ait des mesures contre le mauvais traitement affligé aux détenus. Les enregistrements audio et vidéo ayant pour but de cadrer les interrogatoires, possibilité de libérer sous caution les détenus en détention provisoire, la présence d'un avocat devrait être respectée... En théorie.


Aujourd'hui, le DCI (Défense de l'Enfance Internationale), intervenant régulièrement auprès des anciens détenus, recueille de nombreux témoignages et exige un respect et un droit égal à celui des enfants Israéliens. Les enfants ne devraient plus être conduits devant les tribunaux militaires, mais plutôt devant les tribunaux civils. Cependant, la réalité est bien différente...



Une réalité loin des droits de l'homme


En décembre dernier, Israel a libéré 550 palestiniens suite à la libération du soldat Israelien Gilad Shalit. Israël s'est autorisé bien évidemment à choisir quels prisonniers seraient libérés. Suite à cette vague de libération, une centaine d'enfants de moins de 18 ans étaient toujours en détention.


Chaque année, plus de 700 enfants palestiniens sont arrêtés et relèvent immédiatement de la justice militaire. Souvent arrêtés suite à des jets de pierres, et condamnés à la prison où ils subissent malheureusement de mauvais traitements. Un journal Australien cite quelques atrocités que subissent ces enfants chaque jour. Décharges électriques sur des enfants de sept ans, ficelles en plastique pour les attacher, fers aux pieds... Ce sont toujours des soldats lourdement armés qui viennent arrêter ces enfants en pleine nuit sous les yeux des parents impuissants. Imaginez la peur de ces enfants alors qu'ils dorment tranquillement et qu'ils pensent être en sécurité sous le toit de leurs parents. Imaginez l'angoisse des parents voyant leur enfant embarqué dans une de ces prisons inhumaines.


La DCI et l'Australie recueillent des témoignages d'enfants affirmant les mauvais traitements durant l'arrestation, le transfert, et l'interrogatoire. Certains rapports parlent même de torture. Les enfants, palestiniens d'avantage encore, ignorent leurs droits. Ils sont interrogés, sans avocat, ni même la présence d'un parent. Le député travailliste Richard Burton a lui aussi jugé nécessaire que la justice israélienne change d'attitude. Malheureusement, même si depuis 2007 la DCI intervient régulièrement et recueillent des témoignages d'enfants, les gouvernements européens et américains n'agissent pas réellement.


Deux poids deux mesures, la justice à deux vitesses. Parfois la pression internationale peut avoir du poids comme pour la libération de Gilad Shalit, parfois ça rame, les gouvernements font la sourde oreille, les médias taisent des affaires honteuses. Le cas du franco-palestinien Salah Hamouri, emprisonné sans jugement pendant 3 ans et comdamné à 7 ans de prison en est la triste illustration.


Crédit photo

Commentaires (7)
  1. A mort les porcs!!!!
    Qu'ils soient maudits!!!

    1. @

      Euh...
      Pas très intelligent votre commentaire.
      On ne va pas relever le niveau avec vous.
      Svp, changez votre pseudonyme.
      Sa me fait mal de voir le prénom de mon Prophète associé à vos paroles vulgaires et vide de sens.
      Si je peux me permettre un conseil: Apprenez à réfléchir et parler ensuite, et non l'inverse. Et ne pas parler et agir toujours sous le coup de l'émotion.

    2. @Abdelmajid
      salam aleykoum wa rahmatoullah wa barakatouh,
      Vous auriez pu faire passer le même message sans avoir recours au mépris.
      "Si je peux me permettre un conseil":relisez vous,je suis certain que vous valez mieux que ça!

  2. Assalamu'alaykum c'est marrant en france on entend jamais parler de la cause palestinienne aux informations merci ajib de nous faire parvenir toutes ces informations.

  3. Sallam alaykum et dire qu'ici et un peu partout en occident on dit que c'est la seule démocratie du moyen orient une bien drôle définition de la démocratie aux vues des agissements de son armée??!!
    Allah nous assurera La Victoire.

    1. Hitler est aussi un "fruit" de la démocrassie.

    2. salam aleykoum wa rahmatoullah wa barakatouh,
      Désolé j'oublis souvent de l'écrire.

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...