facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Rappels



Suivre ses plaisirs en Islam : Ne courons pas après la Dounia

2 391 vues

Suivre ses plaisirs en Islam : Ne courons pas après la Dounia



L’homme a été créé à partir de ses passions, mais il est essentiel qu’il trouve le moyen de les contrôler. L’homme doit se rapprocher d’Allah (subhanou wa ta’ala) et éviter de suivre ses plaisirs et commettre des péchés.

Dans le Saint-Coran, Allah (soubhanou wa ta’ala) dit : « Mais s’ils ne te répondent pas, sache alors que c’est seulement leur passion qu’ils suivent. Et qui est plus égaré que celui qui suit sa passion sans une guidée d’Allah ? » [Coran : 28/50].

« Ô Dâwûd, Nous avons fait de toi un calife sur la terre. Juge donc en toute équité parmi les gens et ne suis pas ta passion, sinon elle t’égarera du sentier d’Allah. » [Coran : 38/26].

Le matérialisme en Islam

Avoir des biens ou adorer les objets extravagants n’est pas une transgression en soi, tant que le superficiel n’occulte pas notre pratique religieuse. Malheureusement, les joies de ce monde nous amènent régulièrement à suivre ses plaisirs et à omettre l’importance de satisfaire Notre Créateur ou de la construction de notre maison au Paradis in shaAllah.

Le sens premier du matérialisme en Islam dont le croyant devrait se défaire totalement est la réalité de consacrer sa vie à l’agrégation de produits fugaces ou de plaisirs vains, sans se préoccuper de son avenir après sa mort.

Allah soubhanou wa ta’ala nous a averti du danger d’un tel comportement: « Il en est parmi les gens qui adorent Allah marginalement. S’il leur arrive un bien, ils s’en tranquillisent, et s’il leur arrive une épreuve, ils détournent leur visage, perdant ainsi (le bien) de l’ici-bas et de l’au-delà. Telle est la perte évidente! » (Coran, 22/11).

Ce monde peut sembler tout à fait agréable pour l’inconscient, car il est rempli de parures évidentes, par exemple de l’argent, la postérité, la force politique et différentes joies qu’Allah le Très-Haut peut dénombrer. Il est donc extrêmement simple d’être heureux avec eux sans avoir à réfléchir à la Vérité. Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit : «La vie ici-bas est la prison du croyant et le paradis de l’impie. » [Hadith rapporté par Muslim].

Le deuxième sens du matérialisme en Islam que le musulman peut créer sans prendre de risque avec sa place auprès d’Allah binhannou wa ta’ala, est celui de se rappeler que les biens déposés par Notre Créateur ne sont que des outils pour tester notre foi.

La vie actuelle n’est pas censurée pour les différents types de satisfaction qu’on y trouve, car le croyant doit comprendre que cette vie est un combat pour l’Islam et dépenser son énergie dans le bien. Allah soubhanou wa ta’ala dit: «Mangez et buvez agréablement pour ce que vous avez avancé dans les jours passés. » (Coran, 69/24).

Le danger de suivre ses passions

Par ailleurs, le Messager d’Allah (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : « Trois choses mènent au salut : la crainte d’Allah en secret et en public, la modération dans les dépenses dans la pauvreté et la richesse, le mot juste dans le mécontentement et le contentement ; et trois choses mènent à la perte : une avarice obéie, une passion suivie et le narcissisme (amour excessif de soi-même) ».

Le juriste et imam Ibn al-Qayyim, qu’Allah (subhanu wa ta’ala) fasse preuve de bienveillance à son égard, dit que si le serviteur suit son enthousiasme, à ce moment-là son jugement et sa clairvoyance seront handicapés, son esprit lui fera le bon sous la forme du mauvais et le mauvais sous la forme du bon. Il précise ainsi que les qualités seront modifiées pour lui et qu’il confondra le valable avec le faux jusqu’à ce qu’il ne puisse plus entendre la profondeur des rappels.

Les passions causent inexorablement la perte de l’être humain. Pour refouler ses obsédantes passions et ne pas suivre ses plaisirs en Islam l’homme doit se tourner vers Notre Créateur en se persuadant que le Seul qui mérite notre Adoration est Allah (soubhanou wa ta’ala). « Ne vois-tu pas celui qui a fait de sa passion sa divinité ? Est-ce à toi d’être un garant pour lui ? » [Coran : 25/43].

La religion passe avant le travail

Indépendamment du fait qu’une activité professionnelle soit significative, il faut veiller à ce qu’elle ne fasse pas de l’ombre à la religion. Il est tout à fait normal de déclarer : « évidemment ma religion précède mon travail » « C’est une évidence ! « Mais en vérité, le montrons-nous vraiment ? Comment le lien avec la religion se manifeste-t-il dans l’environnement de travail ?

S’il n’y a pas du temps pour Allah, Celui qui nous a créés, comment pouvons-nous nous attendre à ce qu’Il nous écoute, nous pardonne et nous montre Sa bienveillance ? Nous attendons tous d’Allah Sa bienveillance infinie, mais méritons-nous précisément cet avantage ? Faisons-nous tout ce que nous pouvons pour le satisfaire ? Il n’y a pas d’incertitude que nous ne le fassions pas.

Ainsi, revoir ses priorités et faire passer les prières avant le travail, car cette démonstration d’amour unique en son genre éloigne du châtiment inchaAllah. Nous sommes tous conscients que les heures passées au travail ne seront d’aucune utilité, en dépit d’Allah. Parfois, le travail en Islam  peut être bénéfique dans l’au-delà, mais ce bénéfice est nettement moindre par rapport aux prières qui doivent être exécutées au jour le jour. Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « La première chose sur laquelle sera interrogé le serviteur au Jour de la Résurrection est la prière. Si elle est saine, l’ensemble de ses actes sera sain, et si elle est corrompue, l’ensemble de ses actes sera corrompu ». (at-Tabarani).

Le travail en Islam est incontestablement un engagement, mais nous ne devons jamais négliger les actes nécessaires, car ce sont ces manifestations qui nous aideront le jour de la résurrection.

À ce stade, même si la profession prend un certain temps, ce qui est ordinaire, il ne faut pas négliger la famille. La famille doit précéder le travail, quelle que soit la situation familiale. Si la personne est célibataire, il doit réserver du temps à ses parents pour s’occuper d’eux, et vivre de grandes occasions avec eux, car Allah nous a dit de nous occuper de nos parents. Si la personne est mariée, même si elle rend visite à ses parents régulièrement et qu’elle s’occupe d’eux avant toute autre personne, elle doit consacrer du temps pour son couple. En plus d’autres choses, elle doit lui donner du temps pour apprendre les sciences. Enfin, si la personne a des enfants al hamdouliLlah, il faut considérer cette bénédiction accordée par Allah. On a l’obligation de montrer la religion d’Allah et Son Livre, divulguer le récit du meilleur des hommes (‘alayhi salat wa salam) tout comme ceux des différents prophètes (‘alayhoum salam) à sa progéniture. Malgré les occupations professionnelles, prendre le temps d’éduquer ses enfants dans la voie d’Allah afin qu’ils évoquent pour nous lorsque nous ne pourrons plus œuvrer. Cela n’est pas une perte de temps mais un gain de récompense al hamdouliLlah.

« Travailles sur terre mais travailles surtout pour préparer l’au-delà. » Il ne faut pas courir après la Dounia mais courir après l’akhira. Priorité à la religion, aux actes d’adoration, à la famille et aux frères fi Allah, bref à ce qui participe à la construction de l’Avenir, la véritable destination. L’heure tourne et le temps passe si vite qu’on doit récolter chaque minute pour la quête de l’au-delà. On conclut par la parole de notre Seigneur : {Mais, vous préférez plutôt la vie présente, alors que l’au-delà est meilleur et plus durable} (Sourate 87 : Versets 16-17).



Commentaires (14)
  1. Barak Allah oufiki très bon rappel !!!

  2. Salamou 3aleykoum c'est valable aussi pour les soeurs... Je sais c'est malheureux mais on en est arrivé là...

  3. salam aleykoum. baraka Allahou fik, ya une référence ou tu t'es trompée c sourate 87 et pas 88 pour le verset mais vous préférez la vie d'ici bas. qu'Allah rende ce site utile a la oumma.

  4. as salam aleykum

    je dirais plutôt que c'est malheureux de voire des soeurs qui travaillent ... la meilleure demeure est chez elles

  5. Sœur, belle parole, mais de plus en plus de femme ne comprennent plus cela

  6. Salam aleikoum

    C'est "malheureux" de voir des sœurs qui travaillent? Subhanallah, quand UN salaire ne suffit pas pour joindre les deux bouts la femme doit aussi travailler (dans la mesure de son possible) pour aider son mari et payer les factures, faut arrêter d'aller dans les excès subhanallah. Oui la maison est meilleure pour la femme, est ce que sa signifie pour autant qu'elle ne doit jamais en sortir? Et j'admire et j'encourage toutes les sœurs qui travaillent parce qu'elles montrent que la femme musulmane est CAPABLE et donne une belle image de notre religion.
    Tant que les règles de l'Islam sont respectées...

  7. barak allah oufik , je vous repond car , je vais etre obliger de retravailler , mais c est pour aider un politicar , a reprendre sa ville , malgré que je ne vote pas ..(étrange kan mm) mais on me sollicite pour aider tel ou tel candidat , ce n est pas la 1 er fois ,mais la rue est si proche que je pense aider cet homme (malgré q il n est pas musulman) pour faire sortir l autre , qui plus est un mariage en vue donc mes idées d un meilleur islam fraternité je vais plus penser a nourrir ma famille , car je voie bien cette vie n est autre q un moment , a passer , alors oui merci du texte , je me sens moins coupable ..vu tous ses menteurs en place iman ou collabeur ou meme au pays etc etc .... salem a vous tous ..salema leikoum

  8. Salam alaykom baraka ô fek ma soeur.je suis tout à fait d accord avec toi ma soeur et cela me rassure plus de l entendre.Allah ta ala te preserve

  9. En resumé:
    Ne cours pas après ce qui est garantie (le rissk)mais cours plutôt après ce qui ne l'est pas (le paradis)

  10. salam aylikoum

    baraka allah ou fiki pour ce rappel
    je crois que tu as touché un point sensible lol
    ben écoute incha llah que ce rappel soit lu par de nombreuses personnes et qu'il le comprennent

    bon courage

  11. salam aleiykoum donc sait grave ce quon fait de récupérer tout nos prières le soir vu quon travaille

  12. Salam Alaykoum watahmathoulilah wabarakathou. Tout d'abord je tien à dire à ce frère qui a pris son temps d'écrire ce magnifique texte pour ns frères à fin de leur faire un rappel c'est un beau rappel pour ns frères Fillah qu'Allah te récompense et t'allonge ts jours allahouma amine ..

  13. Salam aaleikoum à tous,

    Tout d'abord il s'agit d'un très bon article avec lequel je suis entièrement d'accord. En revanche le fait qu'il soit adressé uniquement aux "frères" me dérangent. Les soeurs ne sont pas concernées par le travail? Ce qui me dérange encore plus ceux sont les habituels commentaires qui disent que la femmene doit pas sortir du foyer. Pensez vous donc que toutes les femmes ont un preux chevalier qui subvient à tous leurs besoins? Quand bien meme ça serait le cas, ne peut elle pas s'accomplir en partie par le travail? N'êtes vous pas content de trouver des femmes musulmanes occuper des postes tels que médecins, n'êtes vous pas content que votre femme puisse consulter une femme gynécologue, car si on suit votre raisonnement ca ne serait pas possible. Ou peut-être allez vous me répondre, comme on l'a déjà fait, qu'il y a les femmes "mécréantes" pour occuper ce genre de poste! Quelle hypocrisie. Allah yahdina ajma3ine. Amine

  14. Allah y khalik, yardhi'alik wa yahafdhek ya oukhti el karima, pour ce très très beau rappel. Qu'@llah nous accorde à vous et à moi ainsi qu'aux croyants et croyantes sincères une bonne fin et Sa Lumière dans notre vie de tous les jours afin de le rencontrer Satisfait. @llahouma ameeeeeeeeeeen ya Rab el 'alamine.

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam

Le mauvais œil est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer ce qu'est...

L'adultère et la fornication en Islam

Par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent l'infidélité (avoir des...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Salât joumou’a

Comme pour chaque effort, la récompense de salat Jumu’a est grande A ce sujet, le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : « Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur des jours...

Gélatine de porc Islam

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...