facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Rappels

Le mensonge en Islam

19 416 vues

Le mensonge en Islam

Le mensonge en Islam , un péché dont nous devons tous nous garder, fait malheureusement partie de la vie quotidienne de nombreux musulmans. Certains ne considèrent pas la gravité de cet acte, d’autres en sont conscients mais jouent la carte de l’ignorance. Mais savons-nous vraiment ce qu’est un mensonge et ce qu’il implique comme punition ? Comment pouvons-nous bannir le mensonge afin de purifier nos cœurs et de protéger nos âmes ?

Qu’est-ce que le mensonge ?

« Le mensonge est un antonyme de la vérité », a déclaré Ibn Manzhur, l’un des grands savants de la langue arabe. Le mensonge en Islam  est défini comme « la fourniture d’informations sur un fait qui est différent de la réalité ». Fournir des informations ne concerne pas seulement ce qui est dit, mais aussi les gestes de la main, de la tête ou le silence. Ainsi, le mensonge n’est pas seulement verbal mais peut être gestuel ou silencieux.

Le mensonge mène à la perversion

Le mensonge est un acte qui doit être interdit car « c’est l’un des signes distinctifs des hypocrites, et l’une des branches de l’incrédulité ». Le mensonge en Islam  n’est autorisé que dans trois cas, selon un hadith rapporté par un musulman. Par exemple, il est permis en temps de guerre, pour réconcilier les gens et en paroles entre un homme et sa femme (dissimuler des fautes, se complimenter) afin de maintenir une bonne relation. En dehors de ces trois cas, le mensonge en Islam  doit être abandonné car il n’apporte que des doutes et du malheur tout en s’éloignant de la sérénité et de la piété. C’est en ce sens que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Prenez garde au mensonge, car le mensonge mène à la perversion, et la perversion mène au feu. Et l’homme ne cesse de mentir jusqu’à être inscrit comme menteur auprès d’Allah » (Al Boukhari et Muslim). Ainsi, le mensonge est une des voies qui mène à l’enfer. Éloignons-nous du feu éternel en bannissant le mensonge incha Allah !

De plus, le mensonge est un mal en soi, pour chaque serviteur et pour ses frères. Comme l’a souligné Al Mawardi : « Le mensonge englobe tous les maux et est la source de toutes les choses blâmables, en raison des mauvaises conséquences et des conséquences néfastes qui en découlent. En effet, il engendre la calomnie, la calomnie conduit à la haine, et la haine conduit à l’animosité. Et lorsque l’animosité surgit, il n’y a ni paix ni répit. C’est pourquoi il a été dit : « Celui qui fait preuve de peu d’honnêteté a peu d’amis ». Au-delà des conséquences néfastes pour la personne qui ment, le mensonge provoque aussi des maux dans les relations entre musulmans car la suspicion et le doute s’installent progressivement…. Une relation dénuée de confiance n’a d’autre destination que l’échec.

Différents mensonges mais un même châtiment

Il existe différentes catégories de mensonges en Islam. Le Cheikh Al Hamad en compte vingt-deux. Parmi eux, on peut citer les mensonges pour semer la discorde entre les gens, les mensonges pour faire rire et rendre les choses intéressantes, les mensonges pour se vanter et montrer qu’on est le meilleur, les mensonges par jalousie et les mensonges lors d’un achat ou d’une vente. Tous ces types de mensonges provoquent la colère d’Allah et l’éloignement des comportements nobles.

Cela dit, le mensonge en Islam le plus dur dans la punition est celui qui est prononcé contre Allah et Son messager (‘alayhi salat wa salam). En effet, ce mensonge est le plus détestable car il consiste à exprimer un jugement, une parole ou une opinion sur la religion d’Allah et de Son Messager (‘alayhi salat wa salam). La conséquence la plus grave est la tromperie des musulmans par ces fausses fatwas. Allah a dit à propos de ces menteurs : {Et ne dites pas, conformément aux mensonges proférés par vos langues : « Ceci est licite, cela est illicite », forgeant ainsi un mensonge contre Allah. Certes, ceux qui forgent le mensonge contre Allah ne réussiront pas.} (Sourate 16 : Verset 116). De même, ceux qui mentent au sujet du Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) seront menés en enfer, qu’Allah nous en préserve. C’est ainsi que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Quiconque ment intentionnellement à mon sujet, qu’il prépare sa place en enfer » (Al Boukhari et Muslim). Le mensonge par ignorance n’entraîne pas le châtiment mais le mensonge intentionnel mène vers la pire des destinations ! Cela devrait nous suffire afin de bannir le mensonge à tout jamais incha Allah.

L’abandon du mensonge : un pas vers la sincérité

L’abandon du mensonge en Islam nous permet d’être comptés parmi les sincères incha Allah. La sincérité s’oppose au mensonge car c’est le fait d’être « en conformité avec la réalité des faits, sans rien n’ajouter ni soustraire ». Nous devons nous parer de cette noble qualité, d’autant plus qu’Allah nous a commandé d’être avec la vérité.En effet, Il a dit : {Ô vous qui croyez ! Craignez Allah et soyez avec les véridiques} (Sourate 9 : Verset 119). Cet ordre émane donc de notre Créateur mais également de Son Envoyé (‘alayhi salat wa salam) qui a dit : « Je vous commande d’être sincère, car la sincérité mène à la piété, et la piété mène au paradis. Et l’homme ne cesse d’être sincère jusqu’à être inscrit auprès d’Allah en tant que tel ». (Al Boukhari et Muslim). Le fait d’être sincère est un devoir que nous devons tous accomplir et une qualité dont nous devons nous saisir car cela est meilleur pour nous.

La sincérité peut sembler difficile car Shaytan embellit le péché et nous dissuade d’être bons. Cela dit, il existe certains facteurs qui peuvent nous aider à être sincères incha Allah. Il s’agit notamment de demander l’aide d’Allah, de sentir qu’Allah nous observe en tout temps et en tout lieu, de réfléchir aux conséquences néfastes du mensonge, d’être avec des personnes sincères et honnêtes, d’éduquer les enfants à être honnêtes en leur donnant le bon exemple, de prendre l’habitude de dire la vérité et d’en faire une routine, et enfin, de lire régulièrement le Saint Coran tout en méditant sur ses versets et en essayant d’en comprendre la signification.

Il ne fait aucun doute que la sincérité est bien meilleure pour nous car Allah et Son messager (‘alayhi salat wa salam) l’ont commandée. De même, la sincérité apporte la sérénité, la tranquillité d’esprit, une vie agréable, la grandeur d’esprit et la confiance que nos frères auront placée en nous.

Ainsi, bannissons le mensonge qui est un acte vil, un défaut détestable et un péché qui nous mènera en enfer. Préférons la sincérité qui éloignera le mal et apportera le bien-être et la tranquillité vis-à-vis Allah, à nos frères et sœurs et à nous-mêmes incha Allah. Nous avons tous menti plus d’une fois dans notre vie et nous avons tous des frères qui ont fait de même, alors abandonnons le mensonge maintenant et encourageons nos proches à atteindre la sincérité. Quant à ceux qui ne confessent pas avoir menti, rappelons qu’un homme a dit à l’imam Abu Hanifa : « Je n’ai jamais menti une seule fois ». Il lui a répondu : « C’en est déjà un ».

Peut-on mentir en Islam ?

Par définition, le mensonge est ce qui contredit la vérité, et on sait à quel point cette dernière est un point fondamental à respecter en Islam. « Seuls forgent le mensonge ceux qui ne croient pas aux versets d’Allah; et tels sont les menteurs. » [Coran 16/105].

Le mensonge est détesté d’Allah (soubhanou wa ta’ala) et il est ce qui caractérise le mieux les hypocrites. D’après ‘Abdallah Ibn ‘Amr Ibn El ‘Ass (qu’Allah soit satisfait de lui) le Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit : « Quatre caractéristiques, désignent l’hypocrite. Celui qui est imprégné par une d’entre elles, montre un penchant pour l’hypocrisie, jusqu’à ‘à ce qu’il s’en débarrasse ». Le mensonge est donc interdit en Islam car il mène le menteur à la dépravation. « Ô vous qui croyez! Craignez Allah et soyez avec les véridiques. » [Coran 9/119].

De façon générale, aucune forme de mensonge en Islam n’est autorisée et les hadiths sont catégoriques sur la question : « Le mensonge n’est valable ni étant sérieux ni en plaisantant. » (Rapporté par Al-Bayhaqiyy) « Malheur à celui qui parle aux gens et qui ment pour les faire rire, malheur à lui, malheur à lui. » (Rapporté par l’imam ‘AHmad dans son mousnad). Le pire des mensonges est celui à l’encontre d’Allah puis vient celui qui entache Notre Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam).

D’autres mensonges sont à éviter absolument, comme faire semblant d’avoir eu un rêve alors que ce n’est pas le cas, ou promettre de donner quelque chose à un enfant en mentant. La sincérité et le désir de vérité doivent animer le musulman afin de faire de lui une personne digne de confiance aux yeux de la population.

Mais ces mots doivent être nuancés car le mensonge n’est pas toujours une mauvaise chose. Il y a des moments où le mensonge en Islam  est toléré. En effet, lorsqu’il est profitable, meilleur pour le bien-être général, ou peut permettre la réconciliation, il peut alors être utilisé par le croyant. Cette duplicité dans la religion musulmane vise à créer une bonne entente au sein de la communauté et à préserver la paix. Umm Kulthûm a entendu l’Envoyé d’Allah (sallAllahou ‘alayhi wa salam) affirmer : « N’est pas menteur celui qui s’efforce de réconcilier les gens en propageant le bien. » (Bukhârî et Muslim).

Muslim ajoute dans une autre version : « Umm Kulthûm rajouta : Je n’ai jamais entendu le Prophète tolérer le mensonge sauf dans trois cas : en temps de guerre, pour réconcilier les gens entre eux, ou dans une conversation de couple. »

D’après Ibn Messaoud, le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit : « La sincérité mène à la piété et la piété conduit au Paradis. L’homme ne cesse d’être sincère jusqu’à ce qu’il soit inscrit véridique auprès de Dieu. Le mensonge conduit à la turpitude et la turpitude conduit en Enfer. L’homme ne cesse de mentir au point qu’il soit inscrit auprès de Dieu comme un menteur. » (Muslim, Tirmidhi et Ad-Darimi).

Commentaires (4)
  1. Amine.. Allahi Barek Oum Ayoub..

  2. Assalamu aleykoum

    Amine.. Qu'Allah swt nous accorde la sincerité en toutes choses .. Baraka Allah ofiki

  3. Wa alaykoum salam,

    Amine ! Wa fik barakAllah

  4. Ameen ya rabb

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam : comment se protéger ?

Le mauvais œil  en islam est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer...

L'adultère et la fornication en Islam

En Islam et par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

La prière du Vendredi (Salât joumou’a)

Comme pour chaque effort, la récompense de la prière du vendredi est grande A ce sujet, le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : « Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Voici les invocations à faire...