facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Actualités

Maymouna Bint Harith (Qu'Allah soit satisfait d'elle)

3 818 vues

img_1

Maymouna Bint Harith ibn Hazn, était issue de la tribu des Banu Hilal.


Elle était la demi sœur d'une des Mères des croyants, Zaynab Bint Khumayza. Elle était aussi la sœur de Selma Bint Umays, femme de Hamza, et Asma bint Humays, femme d'Abu Bakr.


Elle s'appelait Barrah, et ce fut le Prophète (salaLlahou alayi wa sallam), après leur mariage, qui changea son nom, en Maymouna, qui signifie bénie.



Son mariage avec le Prophète (SAWS)


Avant d'épouser le Prophète (salaLlahou alayi wa sallam), elle était veuve de Abu Ruhm ibn Abdel Ouzza.
Aux origines de cette union, on dit que Maymouna était désireuse de se marier avec le Messager d'Allah.
Elle le fit savoir à sa sœur, Oum Al Fadl, qui en parla à son mari.


Ce dernier se rendit chez le Prophète (salaLlahou alayi wa sallam), qui accepta avec plaisir cette union.


Le mariage fut célébré durant le mois de Chawwal en l'an 7 de l'Hégire. Elle devait avoir un peu plus de trente ans.


Maymouna fut la dernière épouse du Prophète (salaLlahou alayi wa sallam). Après leurs noces, une révélation parvint au Prophète (salaLlahou alayi wa sallam) :



« Il ne t'est plus permis désormais de prendre [d'autres] femmes. ni de changer d'épouses, même si leur beauté te plaît; - à l'exception des esclaves que tu possèdes. Et Allah observe toute chose ».(verset 52, sourate Al Ahzab)

Quelques-uns de ses mérites


Nous avons peu d'éléments sur sa vie en raison du peu de temps qu'elle passa avec le Messager d'Allah (salaLlahou alayi wa sallam) qui mourut trois années après leur mariage. C'est d'ailleurs dans sa chambre qu'il ressentit les premiers maux de sa maladie.


On sait qu'elle fut bien accueillie lorsqu'elle arriva à Médine, après son mariage. Elle était d'une grande générosité, comme l'étaient déjà beaucoup de Mères de Croyants (Qu'Allah soit satisfait d'elles). Elle passait considérablement de temps à prier et à jeûner.
Aïcha (radhia lahou anha) a dit à son sujet : Parmi nous, elle était celle qui craignait le plus Allah et elle faisait le maximum pour maintenir les liens de parenté".


Voici quelques hadiths la concernant :
Ibn ‘Abbâs a dit : « Maymouna m’a rapporté qu’elle et le Prophète de Dieu se lavaient dans un seul vase ». (Mouslim)
Ibn ‘Abbâs a rapporté : « Le Messager de Dieu se lavait avec l’eau laissée par Maymouna ». (Mouslim)


Kourayb, l’esclave affranchi d’Ibn ‘Abbâs a rapporté : J’ai entendu dire de Maymouna, la femme du prophète : « le Messager de Dieu se couchait avec moi quand j’avais mes menstrues, et il y avait un vêtement entre lui et moi ». (Mouslim)
Ce dernier hadith montre le fait que les menstrues n'empêchent pas le couple de dormir ensemble.


Elle était l'une des dernières Mère des Croyants à mourir (51 après l'Hégire), et pour certains, la dernière. Après la mort du Prophète (salaLlahou alayi wa sallam), elle vécut encore environ 14 années. Elle fut enterrée à Saraf, là où elle avait épousé le Prophète (salaLlahou alayi wa sallam) : ce fut son souhait qu'on réalisa.


Lors de ces funérailles, Ibn Abbas dit : « C'est la femme du Messager d'Allah (salaLlahou alayi wa sallam). Ainsi, quand vous lever, faite attention de ne pas l'agiter, ne soyez pas brutaux, mais soyez doux » .


Qu'Allah soit satisfait d'elle, ainsi que de toutes les mères des croyants.


 
Commentaires (3)
  1. Salam Aleykoum,

    Baraka'Allah o fikoum pour cette rubrique.

    Maymouna c'est egalement le prenom de ma précieuse maman que Allah soit satisfait d'elle tel qu'Il swt l'a été de ces honorables femmes qu'ont été les épouses du prophète sws.

    Allah ouma amine.

  2. Salam Aleykoum ,

    Barak Allahou fikoum pour la vie de notre mère Maymouma Qu'Allah soit satisfait d'elle.

    J'avais une question : Il est ecris qu'elle a vécu jusqu en 51 après l'hégire soit 41 ans après la mort du prophète sala Allahou aleyhi wa Salam mais également qu'elle est morte 14 après la mort du prophète sala Allahou aleyhi wa salam, quelle date est la bonne?

    Qu'Allah vous récompense pour votre travail !

  3. Asalama calaykum, j ai une question.je sais que le prophète scw n a jamais frappe des enfants ni des femmes.donc je me demande comment se fait il qu' aujourd hui l hommes musulmansfrappe leurdenfants et leursfemmes?que se passe t il?merci d avance de votre réponse asc wr wb

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...