facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Rappels

L’orgueil en Islam, un grand péché !

13 283 vues

L’orgueil en Islam, un grand péché !

Parmi les grands péchés en Islam, l’orgueil y tient une place de choix, le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit : « N’entrera pas au Paradis quiconque a un atome d’orgueil dans son cœur ».

L’orgueil ( le kibr ) : qu’est ce que c’est ?

L’orgueil (le kibr en arabe) est une opinion très exagérée qu’on a sur soi-même, c’est une sur-estimation non justifiée de sa valeur personnelle, à la différence de la confiance en soi et du sentiment de fierté qui ne procurent pas le besoin de rabaisser les autres personnes, L’orgueil se manifeste par le complexe de supériorité et le besoin d’être reconnu par autrui pour exister.

C’est quoi un homme orgueilleux ?

Un homme orgueilleux est une personne qui a une fierté légitime d’elle-même, un amour-propre excessif et qui aime se vanter et remettre la faute sur le dos des autres sans se remettre en question.

Comment savoir si l’on est orgueilleux ?

L’homme orgueilleux est fier de lui-même et méprisant pour les autres, il aime montrer sa richesse en adoptant une attitude hautaine et refuse généralement d’admettre ses erreurs. Mais ce qui caractérise l’orgueilleux, c’est le dédain qu’il éprouve pour les faibles ou les pauvres parmi les musulmans. Dans le Coran, de nombreuses sourates parlent d’orgueil.

Allah Soubhana wa ta’ala dit : « Moussa (lui) dit : “Je cherche auprès de mon Seigneur et le Vôtre, protection contre tout orgueilleux qui ne croit pas au jour du compte” » (Sourate 40, Verset 27).

« Et votre Seigneur dit : “Appelez-Moi, Je vous répondrai. Ceux qui, par orgueil, se refusent à M’adorer entreront bientôt dans l’Enfer, humiliés” ». (Sourate Al-Ghafir : 60).
C’est le Kibr propre à Iblis et au Pharaon et de tous ceux qui par orgueil nient la foi et qu’Allah décrit en disant : « Est-ce qu’à chaque fois, qu’un Messager vous apportait des vérités contraires à vos souhaits vous vous enfliez d’orgueil ? Vous traitiez les uns d’imposteurs et vous tuiez les autres ». (sourate Al-Baqara : 87).

Car celui dont le cœur possède ne serait-ce que la moitié d’un grain de moutarde d’orgueil ne peut prétendre au Paradis comme en atteste ce hadith authentique rapporté par Muslim, Abû Dawud et At-Tirmidhi sur l’autorité d’Ibn Mas’ud. : « Quiconque possède la moitié d’un grain de moutarde d’orgueil (kibr) dans le cœur n’entrera pas au Paradis. Et quiconque possède la moitié d’un grain de moutarde de foi n’entrera pas au Feu (éternel) ».

 L’orgueil en islam : quelles conséquences ?

Etre orgueilleux implique que l’on s’oppose ouvertement à la foi et que le cœur n’agira pas selon ce qu’Allah a prescrit, ni ne s’abstiendra de ce qu’Il a interdit. Nous pouvons à tout moment perdre ce que nous possédons si Allah le désire et nous retrouver totalement impuissants. L’humilité ne concerne pas seulement nos relations avec nos frères musulmans, elle est conseillée à tout moment et avec tout le monde.

D’après ‘Iyyadh Ibn Himar (rra), le Messager d’Allah (saws) a dit : « Allah m’a révélé de vous ordonner l’humilité, afin que nul ne méprise un autre, et que nul n’opprime un autre. » Rapporté par Muslim

L’arrogance envers un non musulman peut lui donner une image négative de l’Islam tout comme se vanter de sa foi est une forme d’orgueil proscrit par Allah soubhana wa ta’ala. : « Ne vantez pas vous-mêmes votre pureté ; c’est Lui qui connaît mieux ceux qui (Le) craignent » (Sourate 53, verset 32).

Personne n’est à l’abri d’un mauvais comportement, de péchés plus ou moins graves, mais il incombe à chacun de nous de rester vigilant. Pour améliorer et lutter contre ce « nafs » qui peut nous conduire au pire comme au meilleur. N’ayons pas peur de nous remettre en question, et de nous repentir de nos fautes, car la générosité de la miséricorde et du pardon d’Allah le Très-Haut est illimitée.

« Dis : Ô Mes serviteurs, qui avez commis des excès à votre propre détriment, ne désespérez pas de la miséricorde d’Allah. Car Allah pardonne tous les péchés. Oui, c’est Lui le Pardonneur, le Très Miséricordieux ». » (Sourate Az-Zoumar, verset 53).

Vanter ses mérites se retrouve sous 4 formes

Le fait de vanter ses mérites se retrouve sous quatre formes :
1. La première : lorsque la personne veut énumérer les bienfaits qu’Allah soubhannou wa ta’ala lui a octroyé tels que la piété et la foi.
2. La deuxième : lorsque la personne veut encourager ses frères à faire comme elle. Ces deux cas sont recommandés car l’intention est bonne.
3. La troisième : lorsque la personne vante ses mérites, s’enorgueillit et rappelle avec insistance son degré de croyance et de piété.
4. La quatrième : lorsque la personne veut simplement informer les gens sur son degré de foi.
Il est essentiel que le musulman fasse l’effort sur le corps aussi bien que sur le cœur. L’orgueil est un danger pour l’Islam car il conduit à la méfiance et oblige à rejeter la vérité par arrogance. Ainsi, le vaniteux se croit au-dessus des autres et tente d’écraser les plus faibles à cause de ce sentiment de supériorité.

L’orgueil et l’amour des belles choses

Beaucoup se questionnent sur leurs agissements et se demandent s’ils ne tombent pas dans l’orgueil en aimant les belles choses, les beaux vêtements, par exemple. Le sujet fut abordé par les nobles Compagnons et ils reçurent une réponse très claire de notre Messager, que la Paix et le Salut soient sur lui, en ces termes : « ô Messager d’Allah! Un homme aime avoir de beaux vêtements et chaussures. Est-ce inclus dans le kibr ? » Il a répondu: « Non. Allah est Beau et Il aime la Beauté. Al-Kibr c’est le rejet de vérité (Batrul-Haqq) et le mépris des gens (waa ghamtun-nas). »

Prendre soin de soi-même ne fait pas partie de l’orgueil. La Sunna de notre bien-aimé nous enjoint de prêter attention à notre apparence et à la beauté des choses en général, mais il y a un risque à ne pas nier pour l’éviter. C’est un premier pas vers l’orgueil : la ghafla, c’est-à-dire la distraction qui nous attend à force de contempler son nombril.

Dans les sociétés actuelles, la recherche de la beauté et le culte de l’apparence conduisent encore des générations entières à l’individualisme. Peu à peu, l’estime légitime de soi est mal comprise et se traduit par l’amour de soi, qui est poussé chaque jour un peu plus loin jusqu’à l’extrême : l’orgueil.

L’humilité comme remède

A travers le Coran, la guérison des cœurs, Allah nous rappelle Sa Grandeur et nous révèle comment porter un regard plus important sur le contenu de nos poitrines. Les histoires de nos prophètes avec leurs fils, avec leur peuple ou leur ennemi sont des exemples d’humilité que nous devons méditer.

La prière, cinq fois par jour, est un témoignage d’humilité sincère envers notre Créateur. Les invocations sont des moments intimes de recueillement pour puiser dans notre foi et nous initier à une grande humilité envers Dieu et le monde.
L’humilité n’est pas faiblesse.

C’est la force de se contenir. Le poids du dos de ceux qui s’humilient en équilibrant l’amour et la peur de leur Seigneur ne se plie pas par faiblesse. Il sent le poids du regard de son Créateur qui le saisit à chaque instant. Et il devient plus humble avec ses pairs qu’il respecte, dont il accepte les conseils et pardonne les erreurs.

Là où le malheureux se gonflera de croire en sa noblesse d’âme, d’esprit ou de lignée, le vertueux, que nous espérons tous devenir, se remettra en question pour vivre en harmonie avec ceux qui, comme lui, composent la terre. Il ne perd pas patience, en touchant son ego. Il est serein.

Celui qui veut réussir sur terre et au-delà ne se récompense pas en écrasant ceux qu’il croit faibles. Il voit mieux que lui-même en chacun et marche comme un disciple et non comme un maître, comme nous le montre cette parole du prophète Mahomet, que la paix et le salut soient sur lui : « Le bonheur sera accordé à celui qui se montre humble sans manque de respect, dépense de son bien acquis licitement, (…) et fais miséricorde aux humbles et aux mesquins. (…) » Rapporté dans Boukhari

Et s’il vient à se tromper, il ne reste pas figé sur sa position. Il accepte de revenir repentant vers Allah et corrige ses manquements comme Le Très Haut nous le montre en Ses versets : « Repousse (le mal) par ce qui est meilleur et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux. » Sourate 41 Fussilat, Verset 35

L’ostentation et l’orgueil

Intimement liée à l’orgueil, à la suffisance et à la vanité, l’ostentation en Islam  est l’un des péchés les plus combattus dans l’Islam. De nombreux textes du Coran et de la Sunna mettent en garde contre ce fléau, qui a pris des proportions inconsidérées ces dernières années. L’amour du prestige et de la célébrité dans les cœurs a remplacé les œuvres pieuses qui sont la responsabilité de chaque musulman.

L’ostentation en Islam (Ar Riyâ) consiste à mettre en avant une qualité ou un avantage, une attitude qui semble malheureusement avoir été adoptée par beaucoup d’entre nous. A l’heure de la surconsommation et des modes qui nous poussent à prendre nos désirs pour des besoins, nous sommes de plus en plus enclins à vouloir paraître plutôt qu’être !

Insidieux, ce péché a la particularité de ne pas prévenir lorsqu’il s’empare de la raison d’une personne au point de lui faire oublier l’essentiel pour le futile et le superficiel.

Qui ne s’est jamais vanté de l’achat d’un nouveau véhicule ou du dernier portable à la mode dans le but évident de donner envie ? De parler de choses matérielles devant ceux qui sont démunis ou de se montrer hautain, arrogant méprisant envers des gens jugés moins intelligents ?

Si tout cela nous semble évidemment condamnable, il existe une forme d’ostentation en Islam  plus sournoise: celle qui est de faire preuve d’ostentation dans ses adorations.
L’adoration sincère est dédiée uniquement à Allah (soubhanou wa ta’ala), elle sera correctement effectuée et contribuera à se rapprocher d’Allah, à purifier son âme de toutes les vilenies de la vie ici-bas.

Malheureusement, certains musulmans pratiquent une adoration partagée entre un sentiment sincère d’une part et qui d’autre part est destinée aux regards des autres. Prier quand les autres regardent et négliger ses prières lorsque l’on est seul, être généreux en public mais avare quand personne n’est là pour immortaliser ce moment, réciter le Coran en public mais le délaisser les autres jours, apprendre les préceptes de l’Islam mais ne pas les appliquer…

Autant d’attitudes dont ne tire aucun avantage le croyant qui ne fait que satisfaire son ego. Il perd alors la récompense liée à l’acte d’adoration et se met en tort vis-à-vis d’Allah. Le Coran fait mention des hypocrites qui prétendent croire en Allah mais dont les paroles sont sans réel fondement. Le Très-Haut dit : « … comme celui qui dépense son bien par ostentation devant les gens sans croire en Allâh et au Jour dernier. Il ressemble à un rocher recouvert de terre : qu’ une averse l’atteigne, elle le laisse dénué. De pareils hommes ne tirent aucun profit de leurs œuvres. Et Allâh ne guide pas les mécréants ». [Sourate 2, Al-Baqarah, La Vache, verset 264].

Au sujet des hypocrites, Allah dit : « Les hypocrites cherchent à tromper Allâh, mais Allâh retourne leur tromperie (contre eux-mêmes). Et lorsqu’ils se lèvent pour la Prière, ils se lèvent avec paresse et par ostentation envers les gens. À peine invoquent-ils Allâh ». [Sourate 4, An-Nisâ’, Les femmes, verset 142].

Celui qui agit pour plaire aux gens en faisant mine d’adorer Allah (soubhanou wa ta’ala) verra ses actions dévoilées devant toutes les créatures le jour de la Résurrection, car les actes ne valent que par l’intention.

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam : comment se protéger ?

Le mauvais œil  en islam est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer...

L'adultère et la fornication en Islam

En Islam et par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

La prière du Vendredi (Salât joumou’a)

Comme pour chaque effort, la récompense de la prière du vendredi est grande A ce sujet, le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : « Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Voici les invocations à faire...