facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Rappels



Islam face aux mauvais comportements

34 583 vues

Islam face aux mauvais comportements



Aujourd’hui, les mauvais comportements affectent beaucoup plus de membres de la communauté musulmane qu’on ne le croit généralement. En effet, si la vulgarité, l’oppression, la vente en gros, l’oisiveté, la procrastination, le bavardage inutile et le vol vous semblent naturellement inconcevables, sachez que ces comportements se manifestent de diverses manières tout aussi dramatiques. Malheureusement, tous ces comportements vicieux se démocratisent.

La vulgarité en Islam !

D’après Anas (qu’Allah l’agrée), le Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit: « La vulgarité n’est pas présente dans une chose sans qu’elle ne l’enlaidisse et la pudeur n’est pas présente dans une chose sans qu’elle l’embellisse ». (Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°1974 et authentifié par Cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi).

En Islam, la pudeur et l’absence de vulgarité vont de pair. L’Envoyé d’Allah (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a également dit: « Rien ne pèsera dans la balance du croyant au Jour de la Résurrection comme le bon caractère. Car Allah déteste l’homme obscène et grossier. Et l’homme doté d’un bon caractère atteindra par cette qualité le degré de celui qui jeûne et prie la nuit. » [Rapporté par Ahmad].

L’Islam a prescrit un certain nombre de principes pour maintenir la communauté ensemble et éviter les divisions et. En effet, l’une des principales causes de rupture est le mauvais comportement envers les autres. Les caractéristiques d’une personne vulgaire et grossière s’expriment par des paroles méchantes, une attitude irrespectueuse verbalement ou physiquement par des gestes désobligeants.

Suivre l’éthique morale de l’Islam aide à maintenir de bonnes relations avec les autres. Le langage grossier et le mauvais comportement provoquent une gêne qui se transforme très souvent en dégoût pour la personne qui continue à jurer.

L’oppression et l’injustice en Islam

L’oppression et l’injustice sont parmi les mauvais comportements en Islam qui mènent à commettre les pires pêchés. Etre « oppresseur », coopérer avec des oppresseurs ou occuper une fonction dans un Etat oppresseur sont des pratiques bannies par Notre Saint-Coran: « Et ne pense point qu’Allah soit inattentif à ce que font les injustes. Il leur accordera un délai jusqu’au jour ou leurs regards se figeront. » (Coran 14/42).

Le musulman doit être très pointilleux pour éviter de commettre une injustice et de tomber ainsi dans le péché. En effet, l’oppression et l’injustice sont les choses les plus graves qu’Allah (subhanu wa ta’ala) ait interdites.

En outre, quiconque souhaite ardemment que l’oppresseur soit sévèrement puni, devient lui-même un oppresseur.

L’Imam es-Sâdeq (petit-fils du Prophète Muhammad sallAllahou ‘alayhi wa salam) dit à ce propos : « Un opprimé qui invoque de manière excessive l’anathème sur son oppresseur pourrait devenir, de ce fait, oppresseur lui-même. » (« Al-Kâfî », 2/250, H. 17; « `Eqâb al-A`mâl », p. 274).

La prohibition de la coopération avec les oppresseurs est sans équivoque dans Notre Saint-Coran: « Et ne vous penchez pas vers les injustes: sinon le Feu vous atteindrait. Vous n’avez pas d’alliés en dehors d’Allah. Et vous ne serez pas secourus. » (Coran 11/113). « Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Pratiquez l’équité: cela est plus proche de la piété. » (Coran 5/8).

Cependant, le musulman ne doit pas rester impassible face aux méfaits de l’oppresseur, mais doit éviter d’en être complice. En effet, le péché le plus impardonnable de l’oppression serait de participer à un gouvernement oppressif, d’accepter d’occuper un poste ou de lui prêter serment d’allégeance, ou pire, de faire partie des piliers d’un pouvoir injuste et de contribuer activement à l’installation et à la consolidation de ce pouvoir.

D’autre part, le musulman a le devoir de venir en aide à son frère lorsqu’il est oppressé ou lorsqu’il est lui-même l’oppresseur: D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit: « Secours ton frère qu’il soit injuste ou victime d’injustice ». Un homme a dit: Ô Messager d’Allah ! Je lui porte secours s’il subit une injustice mais si c’est lui qui commet l’injustice comment est-ce que je lui porte secours ? Le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Tu l’empêche d’être injuste, ceci est le secourir ». (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6952 et Mouslim dans son Sahih n°2584).

 

L’oisiveté en Islam

Le travail est un acte d’adoration et de culte pour Allah (subhannou wa ta’ala). Dans l’Islam, l’oisiveté en Islam  est la mère de tous les vices. Notre religion nous apprend à ne jamais nous retrouver dans une situation où nous pourrions dire « je n’ai rien à faire » ou « je m’ennuie ». En effet, Allah (subhannou wa ta’ala) a décrit le temps terrestre comme quelque chose d’incontrôlable pour l’être humain et qui doit être utilisé à bon escient: « Ô vous qui avez cru ! Craignez Allah comme Il doit être craint. Et ne mourez qu’en pleine soumission. » [Sourate 3 Al Imran : 102].

La paresse est un défaut pernicieux qui provoque de nombreux maux dans la société tels que la lenteur, la pauvreté ou le retard matériel et moral et notamment des mauvais comportements. L’oisiveté peut conduire à un tel état de paresse qu’elle peut ouvrir la voie à des activités immorales ou à des choses blâmables. Même si le travail est fatigant, le temps libre est très dangereux pour le croyant.

Celui-ci ne doit pas rester vide, il est nécessaire de le combler en se fortifiant dans notre religion, prier, réciter des invocations ou aider les autres. « Puis, quand la mort se présente à l’un d’eux, il s’écrie : « Seigneur, fais-moi revenir sur Terre, afin que j’accomplisse quelques bonnes actions que j’avais négligées de faire ! » [Sourate 23 Al Muminoon (Les croyants): 99-100].

Le temps doit être considéré comme une Amana (cadeau) confiée par Allah (subhannou wa ta’ala). Notre prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) combattait ardemment ce vice: « Ô Seigneur ! Je me réfugie auprès de Toi contre les soucis et la tristesse, l’impotence et la paresse, l’avarice et la lâcheté, et contre le poids des dettes et la domination des hommes. » [Boukhari].

L’Islam nous demande de gagner notre vie légalement, de ne pas mendier et de ne pas vivre aux dépens des autres sans raison valable (enfant, femme, maladie, handicap, vieillesse, etc.). De plus, le musulman doit vivre en accord avec les valeurs de notre tendre religion sans Ribâ et en évitant les secteurs qui poussent à commettre des péchés.

Allah nous dit dans le Coran : « …Puis quand la Salât (prière) est achevée, dispersez-vous sur la terre, et recherchez [quelque effet] de la grâce de Dieu… » [Sourate 62 Al Jumu’a (Le vendredi): 10].

Si on suit les préceptes de l’Islam, il est impossible de tomber dans la paresse ou un mauvais comportement puisque chacun a une responsabilité ici-bas (le père de famille envers sa famille, la femme envers son époux, les enfants envers leurs vieux parents etc): Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit : « Vous êtes tous des bergers et tout berger est responsable de son troupeau… » [Rapporté par Al-bukhârî et Muslim].

Le croyant doit être très vigilant quant à la mise en place des périodes de vacances. La société nous pousse souvent à rester inactifs en été, au point d’être extrêmement paresseux. Les musulmans devraient profiter de cette période de temps libre pour approfondir leur foi.

La grossièreté en Islam

D’après Jabir Ibn Samoura (qu’Allah l’agrée), nous étions dans une assise avec le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) dans laquelle il y avait Samoura et Abou Oumama (qu’Allah les agrée). Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit: « Certes la grossièreté et l’insolence ne font en rien partie de l’Islam et certes les gens dont l’Islam est le meilleur sont ceux qui ont le meilleur comportement ». (Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2653).

Le plus bel exemple pour l’homme était l’attitude très respectable du Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) qui doit nous servir de modèle dans ce bas-monde. En effet, le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) était doux et soigné dans ses paroles. Abd Allah ben Amr a dit: « Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) n’était grossier ni de nature ni dans ses paroles. Il disait: « Le meilleur d’entre vous est celui qui a le meilleur caractère. » Selon Ibn Mas’oûd (qu’Allah l’agrée), le Messager d’Allah (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit: « Le vrai croyant n’est pas celui qui fait douter de la filiation des autres, ni celui qui maudit autrui, ni celui qui est impudique et grossier. » (At-Tirmidhi).

Le prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit: « Je connais une parole qui s’il l’avait dite aurait dissipé ce qu’il trouve (en lui), s’il avait dit: Je cherche protection auprès d’Allah contre le diable… ce qu’il ressent aurait disparu. » (Transmis par Al Boukhari voir Al Fath 6/337 et Mouslim 2610).

La procrastination en Islam: ne reportons plus le bien à demain !

La procrastination en Islam  est la maladie que nous connaissons tous. Toujours remettre à demain ce que nous pourrions faire aujourd’hui. Une envie irrésistible de se dire qu’il nous reste du temps, qu’il n’y a pas d’urgence et elle est considérée comme un mauvais comportement en Islam.

Le Coran et la Sunna de notre Prophète, que la paix et le salut soient sur lui, nous rappellent l’histoire du noble compagnon Ka’b Ibn Malik, qu’Allah soit satisfait de lui, et de son retrait en arriére lorsqu’il est parti pour la bataille de Tabuk. Ce pieux compagnon s’est également laissé séduire par le temps en sortant pour profiter des fruits frais et de l’ombre de la région au lieu de sortir pour préparer son équipement pour la bataille. Lorsque tous se mirent en route et suivirent le Prophète, la paix et le salut soient sur lui, Ka’b Ibn Malik, qu’Allah l’agrée, pensa qu’il avait le temps de les rejoindre. (…)Le messager d’Allah, paix et salut sur lui, s’était préparé ainsi que les musulmans avec lui. Quant à moi, je sortais chaque jour pour m’équiper mais je rentrais sans n’avoir rien fait, me disant à chaque fois que je pourrais le faire l’heure venue(…).

Déception, et courroux du Prophète Mohamed, sallaLahi alayhi wa ssalam, avant l’acceptation de son repentir par Allah.

Poser les bonnes questions est certainement efficace. D’autre part, avoir et renouveler son intention, son niyya, est essentiel. Après tout, pourquoi est-il si important de ne pas toujours tout reporter au lendemain ?

Le temps sur lequel Allah ta’ala jure à plusieurs reprises dans le Saint Coran est une ressource sacrée mise à notre disposition par le Très Gracieux.

La satisfaction d’Allah est notre véritable objectif numéro un sur terre, et y travailler est l’une de nos priorités. Que ce soit en tant que musulman avec son culte, en tant que père ou mère et les responsabilités que cela implique, en tant que travailleur ou même étudiant, notre temps est un amana, dont nous serons tenus responsables.

Gardez toujours à l’esprit l’agrément d’Allah recherché à s’y attacher et faites tout faire dans ce but suprême. Comment pouvons-nous continuer à perdre notre temps correctement ?

Qu’Allah fasse en sorte que chacun de nos petits changements pour éviter la procrastination en Islam  soit accepté comme une œuvre durable et sincère.

Le bavardage inutile en Islam et ses méfaits

Ainsi, la maîtrise de la langue fait partie des règles de bienséance et permet aussi d’éviter les mauvais comportements en Islam.
Par-là, il s’agit de parler peu, retenir la langue et éviter les bavardages inutiles pour que vous préserviez votre religion et votre vie. D’après Abu houreira (radhiAllahou’anhou), le Messager d’Allah (sallAllahou ‘alayhi wa salam), a dit: « Que celui qui croit en ALLAH ta’ala et au jour dernier dise du bien ou qu’il se taise. » [Sahih boukhari (6475), mouslim (74)].

Ouqala wa Noouzhatoul Foudhala (page 45): « Il incombe à la personne douée de raison de garder le silence jusqu’à ce qu’elle soit obligée de parler; qu’ils sont nombreux, ceux qui regrettent après avoir parlé, et peu nombreux, ceux qui regrettent d’avoir gardé le silence. La personne dont le malheur est le plus durable et dont l’épreuve est la plus grande est celle dont la langue est bavarde.»

Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit : « Certes l’homme peut prononcer un mot pour faire rire ses compagnons, qui malheureusement peut le précipiter durant 70 années dans la profondeur de la géhenne. » [Rapporté par Tirmidhi].

Le bavardage est un mauvais comportement en Islam et un défaut de l’âme de celui qui recherche la primauté et veut que les gens voient sa science et son éloquence.

Allah soubhanou wa ta’ala dit: « Il ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt à l’inscrire. » (Coran, 50/18).

Le vol en Islam

Aujourd’hui, le vol touche beaucoup plus de membres de la communauté musulmane que ce que l’on croit. En effet, si voler directement des biens matériels vous semble naturellement inconcevable, sachez que le vol se manifeste de diverses manières toutes aussi dramatiques.

Qu’il s’agisse de frauder pour toucher des aides sociales, de mentir à votre employeur sur vos heures effectives de travail, de passer du temps sur les réseaux sociaux durant vos heures de bureau, de téléchargements illégaux ou même de dupliquer des contenus islamiques soumis aux droits d’auteurs, une chose est indéniable :tout cela est du vol !

Et Allah sait que bon nombre de musulmans s’adonnent aujourd’hui à ces pratiques, parfois même sans se rendre compte du pêché qu’ils sont en train de commettre. Mes frères et sœurs, sachez qu’il faut être extrêmement vigilant par rapport à cela, car le vol en Islam  est un péché majeur en islam. En effet, Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Le fornicateur n’a plus la foi au moment où il comment cet acte. Le voleur n’a plus la foi au moment où il vole, et cependant le repentir (at-tawba) est à la portée de tous. » [Rapporté par Boukhari].

Et le fait de mentir pour voler est encore plus réprimandable. Pour rappel, voici ce que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit au sujet du mensonge : « L’hypocrite possède trois caractéristiques : il ment, il ne tient pas ses promesses et il trahit la confiance. » [Rapporté par Al-Bukhârî et Muslim].

« Prends garde au mensonge car le mensonge mène à la débauche et la débauche mène à l’enfer. L’homme ne cesse de mentir et de chercher à mentir jusqu’à ce qu’il soit inscrit selon le jugement de Allah en tant que menteur. » [Rapporté par Ibn Mâjah].

Enfin, n’oubliez pas que « Quiconque demande la charité pour augmenter sa richesse demande en fait des braises de l’Enfer, alors qu’il en prenne autant qu’il veut ! » et que « L’honneur du croyant réside dans le fait qu’il se passe de la charité des gens. » [Muslim].

Notre Seigneur ! Fais de nous Tes Soumis, et de notre descendance une communauté soumise à Toi. Et montre-nous nos rites et accepte de nous le repentir. Car c’est Toi certes l’Accueillant au repentir, le Miséricordieux.



Commentaires (1)
  1. Selem alykoum.

    Macha Allah, très bon rappel!
    En effet le temps qui nous est donné est une Amara et nous devrons rendre des comptes à propos de celui-ci...

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam

Le mauvais œil est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer ce qu'est...

L'adultère et la fornication en Islam

Par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent l'infidélité (avoir des...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Salât joumou’a

Comme pour chaque effort, la récompense de salat Jumu’a est grande A ce sujet, le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : « Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur des jours...

Gélatine de porc Islam

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...