facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Actualités

L’invocation de ‘Arafat

L’invocation de ‘Arafat

Par : Tamime Khemmar.

Le Prophète [ﷺ] a dit : « La meilleur invocation est celle du jour de ‘Arafat. Et la meilleure chose que j’ai dite, moi et les Prophète avant moi c’est : «Lâ ilâha illa-llâh. Wahdahou lâ charîka lah. Lahou-l-moulkou wa lahou-l-hamd. Wa houwa ‘alâ koulli chay’in qadîr » (nulle divinité ne mérite l’adoration hormis Allah. La royauté est la sienne ainsi que la louange. Et Il est Omnipuissant sur toute chose)

Voici trois autres invocations prophétiques qui englobent, malgré leur brièveté, les bienfaits de la vie d’ici-bas et de la dernière vie dont ont besoin tout homme et toute femme. Que l’invocateur sincère profite de cette faveur et qu’il lise ces invocations en phonétique, après avoir médité leur grand sens, en espérant que celles-ci soient exaucées et que tout le bien qu’elles comportent lui soit accordé, à lui et à tous ceux qu’il aime.

*« Allâhoumma-qsim lanâ min khachyatika mâ tahoûlou bihi baynanâ wa bayna macâsîqa, wa min tâcatika mâ touballighounâ bihi jannataka, wa mina-l-yaqîni ma touhawwinou bihi calaynâ masâ’iba-d-dounya, Allâhoumma matticnâ bi-‘asmâcinâ wa ‘absârinâ wa qouwwâtinâ mâ ‘ahyaytanâ, wa-jcalhou-l-wâritha minnâ, wa-jcal tha’ranâ calâ man zhalamanâ, wa-nsournâ calâ man câdânâ, wa lâ tajcal mousîbatanâ fî dîninâ, wa lâ tajcali-d-dounyâ ‘akbara hamminâ, wa lâ mablagha cilminâ, wa lâ tousallit calaynâ man lâ yarhamounâ » [At-Tirmidhî et par d’autre/isnâd hasan]

(Allâhoumma (Ô Allah), accorde-nous une part de khachyatika[1] (Ta crainte) par laquelle Tu nous éloigneras de Ta désobéissance, une part de Ton obéissance avec laquelle Tu nous feras parvenir à Ton Paradis et une part de yaqîn (la certitude dans la foi) par laquelle Tu nous faciliteras de supporter les malheurs de la vie d’ici-bas. Allâhoumma fais-nous profiter de nos ouïes, de nos vues et de nos forces tant que Tu nous feras vivre et fais qu’elles nous héritent. Fais que notre vengeance soit sur celui qui nous porte préjudice et fais-nous triompher sur celui qui nous agresse. Fais que le malheur qui nous atteint ne soit pas dans notre religion, fais que la vie d’ici-bas ne soit pas notre plus grand souci ni la limite de notre science et ne nous mets pas sous la domination de celui qui n’aura aucune pitié pour nous.)

* « Allâhoumma ‘innî ‘as’alouka-l-cafwa wa-l-câfiyata fi-d-dounyâ wa-l-‘âkhirati, Allâhoumma ‘innî ‘as’alouka-l-cafwa wa-l-câfiyata fî dînî wa dounyaya wa ‘ahlî wa mâlî, Allâhoumma-stour cawrâtî, wa ‘âmin rawcâtî, wa-hfadhnî min bayni yadayya, wa min khalfî, wa can yamînî, wa  can chimâlî, wa min fawqî, wa ‘acoûdhou bi-cazhamatika ‘an ‘oughtâla min tahtî » [Aboû Dawoud et par d’autres/isnâd sahîh]

(Allâhoumma (Ô Allah), je Te demande le pardon et la préservation dans la vie d’ici-bas et dans la dernière vie. Allâhoumma, je Te demande le pardon et la préservation dans ma religion, dans ma vie, dans mes proches et dans mes biens. Allâhoumma couvre cawrâti (mes imperfections), rassure mes frayeurs et préserve-moi par devant, derrière moi, à ma droite, à ma gauche, au-dessus de moi et j’invoque la protection de Ta grandeur contre le fait que je sois tué par en dessous de moi[2].)

« Allâhoumma ‘innî ‘as’alouka khayra-l-mas’alati, wa khayra-d-doucâ’i, wa khayra-n-najâhi, wa khayra-l-camali,  wa khayra-th-thawâbi, wa khayra-l-hayâti, wa khayra-l-mamâti, wa thabbitnî, wa thaqqil mawâzînî, wa haqqiq ‘îmânî, wa-rfac darajâtî, wa taqabbal salâtî, wa-ghfir khatî’atî, wa ‘as’alouka-d-darajâti-l-coulâ mina-l-jannati.

Allâhoumma ‘innî ‘as’alouka fawâtiha-l-khayri, wa khawâtimahou, wa jawâmicahou, wa ‘awwalahou, wa zhâhirahou, wa bâtinahou, wa-d-darajâti-l-coulâ mina-l-jannati. ‘âmîn.

Allâhoumma ‘innî ‘as’alouka ‘an tarfca dhikrî, wa tadhaca wizrî, wa tousliha ‘amrî, wa toutahhira qalbî, wa touhassina farjî, wa tounawwira qalbî, wa taghfira lî dhanbî, wa ‘as’alouka-d-darajâti-l-coulâ mina-l-jannati. ‘âmîn.

Allâhoumma ‘innî ‘as’alouka ‘an toubârika fî nafsî, wa fî samcî, wa fî basarî, wa fî roûhî, wa fî khalqî, wa fî khoulouqî, wa fî ahlî, wa fî mahyâya, wa fî mamâtî, wa fî camalî, fataqabbal hasanâtî, wa ‘as’alouka-d-darajâti-l-coulâ mina-l-jannati, ‘âmîn. » [Al-Hâkim/isnâd sahîh]

(AllâhoummaAllah), je Te demande la meilleure demande, la meilleure invocation, la meilleure réussite, la meilleure oeuvre, la meilleure vie, la meilleure mort et maintiens-moi[3], alourdis mawâzînî (le poids de mes oeuvres), concrétise ma foi, élève mon rang, accepte ma salât (prière), couvre et pardonne mes fautes et je Te demande les degrés les plus élevés du Paradis. Allâhoumma je Te demande les commencements du bien, ses finalités, son début, ce qui en est apparent, ce qui en est caché et les degrés les plus élevés du Paradis. Âmîn[4].                                                                                    . Allâhoumma, je Te demande la meilleure chose que je puisse entreprendre, la meilleure chose que je puisse faire, la meilleure chose que je puisse œuvrer, la meilleure chose qui soit cachée, la meilleure chose qui soit apparente et les degrés les plus élevés du Paradis. Âmîn.

Allâhoumma, je Te demande d’élever dhikri (mon évocation élogieuse), de décharger mon fardeau, de réformer mes affaires, de purifier mon cœur, de préserver farji[5] (mon entrejambe), d’illuminer mon cœur, de couvrir et pardonner mes péchés et je Te demande les degrés les plus élevés du Paradis. Âmîn.

Allâhouma, je Te demande de bénir nafsi (mon être), mon ouïe, ma vue, Roûhî (mon âme), mon corps, mes mœurs, mes proches, ma vie, ma mort et mes œuvres.  Accepte donc mes bonnes actions et je Te demande les degrés les plus élevés du Paradis. Âmîn.)

Notes de l’auteur :

[1] Al-khachya est la crainte associée à la vénération.

[2] Par un éboulement ou autres.

[3] Sur la voie de la rectitude.

[4] Âmîn signifie : « Allah exauce mon invocation. »

[5] C’est-à-dire : me préserver de l’adultère et de tout autre rapport sexuel prohibé.

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam

Le mauvais œil est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer ce qu'est...

L'adultère et la fornication en Islam

En Islam et par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

La prière du Vendredi (Salât joumou’a)

Comme pour chaque effort, la récompense de la prière du vendredi est grande A ce sujet, le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : « Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Voici les invocations à faire...