facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Rappels

Liens familiaux en islam : exemple du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui)

3 713 vues

Liens familiaux en islam : exemple du Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui)

Le croyant doit s’efforcer à faire du bien et de se retirer du mal pour prévoir d’arriver au Paradis inshaAllah ! Pour ce faire, le musulman doit s’occuper totalement de ses relations avec les autres, c’est-à-dire essayer de ne pas leur faire de mal, que ce soit au niveau de leurs personnes, de leurs biens ou de leurs honneurs. Il est également important d’éviter de couper les liens familiaux, de trahir ou de mentir.

Allah soubhanou wa ta’ala dit: « Comment donc! Quand ils triomphent de vous, ils ne respectent à votre égard, ni parenté ni pacte conclu. Ils vous satisfont de leurs bouches, tandis que leurs cœurs se refusent; et la plupart d’entre eux sont des pervers. » (Coran, 9/8).

Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit : «Quiconque prend les armes contre nous n’est pas des nôtres; et quiconque nous trompe n’est pas des nôtres. » (Sahih Mouslim).

L’importance du temps  pour améliorer les liens familiaux

D’après Al Aswad, j’ai demandé à ‘Aïcha: « Que faisait le Prophète (que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) dans sa maison ? » Elle a dit: « Il était au service de sa famille et lorsque c’était le moment de la prière il sortait pour la prière. » (Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°676).

Chaque musulman doit se conformer à ses parents et faire preuve d’un respect équivalent envers ses proches. Il ne suffit pas de donner une image extérieure décente, il faut se concentrer sur la prospérité de sa famille. Le fidèle doit répondre aux besoins essentiels de sa famille (nourriture, boisson, vêtements, logement) et lui consacrer du temps de manière conséquente.  Les produits matériels ne suffisent pas à répondre aux problèmes des individus d’une famille. Le musulman peut transmettre son altérité à ses parents, à ses proches, à son conjoint ou à ses jeunes. Les tuteurs ont l’obligation d’enseigner à leurs jeunes et de leur inculquer une éducation respectable.

Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) dit: « Honorez vos enfants et soignez leur éducation. » (Ibn Mâjah (2/1211), hadith nº 3671). En s’engageant auprès de sa famille, le fidèle est récompensé pour son humilité et fera en sorte que ses enfants aient besoin de répéter des signaux indiscernables pendant leur vie d’adulte. Il apaisera son épouse qui voudra le satisfaire davantage. Le prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit: « Le meilleur d’entre vous est celui qui est le meilleur avec son épouse et je suis très bon envers mes épouses. » (Tirmidhi, Ibn Mâdja).

Qui sont les individus liés à la famille proche en islam ?

Le fidèle doit sauvegarder les liens de parenté avec les membres de la famille du côté du père et du côté de la mère, par exemple arrangés par ordre : père, mère, frères et sœurs, sœurs, grands-parents, oncles et tantes paternels, oncles et tantes maternels, cousins et cousines paternels et maternels.

Quoi qu’il en soit, le maintien des liens familiaux n’est pas seulement une question de visites périodiques. Sans aucun doute, le musulman est obligé de leur transmettre le « Salam », d’obtenir des informations à leur sujet, de conjurer à leur intention et de bien les remarquer. Néanmoins, le fidèle doit être attentif afin de ne pas tomber dans le travers en surveillant sournoisement les membres de sa famille. La politesse est également une ligne de conduite essentielle à respecter, car lors de sa visite, le fidèle doit garantir qu’elle ne sera pas trop longue et qu’elle n’interviendra pas pendant une période imprévue pour la personne visitée.

Ainsi, l’affermissement des liens familiaux est un devoir, car Allah a dit: « Et donne au proche parent ce qui lui est dû ainsi qu’au pauvre et au voyageur (en détresse). Et ne gaspille pas indûment » (Coran 17/26). Allah a également mis en garde contre la rupture de se liens sacrés. Il dit à ce propos: « [Mais] ceux qui violent leur pacte avec Allah après l’avoir engagé, et rompent ce qu’Allah a commandé d’unir et commettent le désordre sur terre, auront la malédiction et la mauvaise demeure. » (Coran 13/25).

Les individus qui choisissent de rompre les liens familiaux en Islam se privent de la rétribution réservée, le jour du Jugement dernier et se privent en outre de la longévité et des richesses de ce monde.

Le Prophète Muhammad (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit : « Quiconque veut avoir beaucoup de richesse et une longue vie doit consolider ses liens familiaux ». (Rapporté par Boukhari [5986] et Mouslim [2557]). Le musulman peut également remporter de multitudes récompenses en préservant les liens de parenté.

Allah soubhanou wa ta’ala dit: « Ô hommes! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d’un seul être, et a créé de celui-ci son épouse, et qui de ces deux là a fait répandre (sur la terre) beaucoup d’hommes et de femmes. Craignez Allah au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement. » (Coran 4/1).

Le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit: «N’entrera pas au paradis celui qui rompt les liens de parenté ». (Rapporté par Al-Boukhari)

Abou Bakr (qu’Allah l’agrée), le Prophète (sallAllahou ‘alayhi wa salam) a dit :
« Il n’y a aucun péché dont Allah est plus proche d’avancer le châtiment à son auteur, avec ce qu’il lui prépare dans l’au-delà, que le baghi, le fait de couper les liens de parenté, la trahison et le mensonge. Et certes l’acte de piété dont la récompense est la plus rapide est le fait de lier les liens de parenté au point où même si les gens d’une maison sont désobéissants, leurs richesses vont augmenter et leur nombre va croître s’ils lient leurs liens de parenté ». [Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2537].

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam : comment se protéger ?

Le mauvais œil  en islam est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer...

L'adultère et la fornication en Islam

En Islam et par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

La prière du Vendredi (Salât joumou’a)

Comme pour chaque effort, la récompense de la prière du vendredi est grande A ce sujet, le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : « Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Voici les invocations à faire...