facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Rappels

Le Hijab en France

12 435 vues

Le Hijab en France

 « Et quiconque prend pour alliés Allah, Son messager et les croyants, réussira car c’est le parti d’Allah qui sera victorieux » [Sourate Al-ma’idah 5:56]

Alors, message à nos soeurs, soyez patientes et persuadées… si vous sentez une forte résistance à vos convictions, cela signifie que la victoire est proche, l’Histoire n’est qu’une série de répétitions !

Mais concrètement, et en attendant la victoire certaine, il ne faut pas tomber dans la fatalité et croiser les bras ! Nous devons faire les causes et trouver les solutions pour minimiser l’impact de l’environnement professionnel sur la pratique religieuse aujourd’hui !

Des pistes de réflexion pour vous aider dans vos démarches professionnelles

  • Des entreprises qui acceptent le voile voient-le jour !

Très souvent, ces entreprises appartiennent à des musulmans ou sont situées dans une zone à forte concentration musulmane. Je parle des commerces de proximité, des restaurants, des magasins de prêt-à-porter, des start-ups favorables aux musulmans, des écoles musulmanes. Ces entreprises et institutions connaissent une croissance rapide et sont le résultat d’un besoin entrepreneurial de la communauté musulmane confrontée soit à une discrimination en matière d’emploi, soit à la nécessité d’inculquer les valeurs islamiques à ses enfants. Une économie musulmane émerge aujourd’hui et de nombreuses sœurs peuvent en bénéficier, ce qui n’était pas nécessairement le cas il y a dix ans. Nous devons voir dans cette difficulté une formidable opportunité ! Personne n’est jamais aussi productif que lorsqu’il est dos au mur.

  • Des métiers qui ne dévoilent pas tout votre potentiel

Les métiers qui nécessitent une certaine interaction commerciale ne prennent souvent pas le risque d’engager des femmes voilées.  C’est pourquoi de nombreuses femmes choisissent la solution du travail à domicile ou du télétravail. Les centres d’appel ne sont qu’un exemple des métiers de repli des sœurs qui ont choisi de ne pas faire de concessions sur le port du voile. Souvent titulaires d’un diplôme et faisant preuve de grandes qualités relationnelles, leur potentiel est dans bien des cas sous-exploité. D’autres exemples de réorientation choisie sont la garde d’enfants, l’aide aux devoirs ou tout ce qui a trait à la petite enfance ou au travail paramédical.  Il existe encore quelques exceptions qui parviennent à imposer leur hijab au travail et dans leur domaine, mais elles sont encore très minoritaires.

  • Travail à temps partiel c’est possible, musulman à temps partiel, sûrement pas !

Rien n’est plus déchirant pour une fille voilée que d’arriver sur le seuil de l’école ou du travail et de devoir enlever son hijab à la vue de tous. Il faut être ferme et clair, une femme musulmane l’est à tout moment de sa vie, elle ne cesse pas d’être une femme musulmane lorsqu’elle travaille ou étudie, bien au contraire. Heureusement, pour les filles qui étudient, de plus en plus de solutions s’offrent à elles, notamment l’émergence d’écoles musulmanes. Pour celles qui sont professionnellement obligées d’enlever leurs hijabs, elles doivent être patientes mais de ne pas tomber dans une forme de fatalité par commodité. Si c’est possible, il faudra envisager une reconversion professionnelle progressive sans se mettre en difficulté ou lancer une activité entrepreneuriale en parallèle avec la détermination.

  • Je crée mon job avec mon voile ! Voilà tout !

Vous avez certainement entendu parler des termes « muslimpreneurs », « mampreneurs »… qui sont de nouveaux concepts permettant de combiner activité professionnelle, vie de famille, port d’hijab et gestion de la diversité. Le monde numérique est en pleine expansion et offre tellement de flexibilité qu’il est l’une des solutions privilégiées par de nombreuses sœurs. Bien sûr, ce ne sera plus un emploi salarié et vos revenus pourront fluctuer d’un mois à l’autre, mais n’est-ce pas là l’essence même du commerce, compter sur Allah tous les jours pour faire fonctionner votre entreprise ? Je reste convaincu que si vous faites les causes et que votre intention sincère est de combiner vie familiale, vie professionnelle et religion, Baraka remplira ce que vous entreprenez.

  • Je mets les voiles pour mettre le voile !

Expatriation oui, mais avec un mahram ! Si vous avez décidé de vous expatrier dans un pays où le port du voile est accepté, soit avec votre mari, soit avec un membre de votre famille qui entre dans la catégorie des mahram, vous aurez alors la possibilité de travailler dans le domaine de votre choix si vous avez les compétences pour le faire. Il est dommage que les femmes diplômées ne puissent pas mettre en pratique leurs connaissances dans le monde du travail en France en raison de leurs exigences religieuses, et souvent malheureusement le voile tombe. Qu’Allah leur facilite la tâche, ainsi qu’à toutes nos sœurs qui luttent pour concilier travail et religion !

L’hijab, un pas vers Notre Seigneur

Étant donné que l’été est apparu, il est probable que la femme musulmane pense «je ne supporte pas la chaleur et celle-ci sera augmentée avec le hijab. »

Il faut qu’elle ne voit pas le hijab comme un élément qui fait croître la chaleur du soleil mais comme un bienfait qui diminuera la chaleur de l’Enfer. En effet, Allah a dit : {Dis : « Le feu de l’Enfer est d’une chaleur plus intense, s’ils comprenaient »} (Sourate 9 : Verset 81). Elle devrait alors considérer la chaleur de ce monde comme un bienfait qui nous rappelle la dureté du châtiment de l’au-delà. Cela devrait donc la motiver à porter le hijab incha Allah.

Il est possible que certains membres de la famille refusent qu’une fille porte le hijab. La personne la plus chère étant la mère, peux penser « le hijab est obligatoire mais ma mère m’interdit de le porter. Si je lui désobéis, je serai perdante ! ».
Le statut de la mère est très important sobhanAllah. Comme on le sait, Allah ainsi que Son Messager (‘alayhi salat wa salam) nous ont mis en garde contre le non-respect des parents et particulièrement de la mère. En effet, Allah a dit : {Adorez Allah, ne Lui associez rien et agissez avec bonté envers les père et mère} (Sourate 4 : Verset 36). Certes, il faut qu’on soit respectueux envers nos parents mais il ne faut pas leur obéir dans la désobéissance à Allah car c’est Lui qui est au-dessus de tout. Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Nulle obéissance à une créature dans la désobéissance au Créateur».

De même, il se peut qu’une jeune fille ne portes pas le hijab car Shaytan le souffle d’autres faux-fuyants. Par exemple, l’idée qu’elle ne sera plus attirante ni coquette. Ainsi elles se dit « Si je porte le Hijab, personne ne se mariera avec moi ! ». Tout d’abord,l’homme qui la veut découverte et exposant ses atours dans la désobéissance à Allah, ne mérite pas de l’avoir comme épouse. Cela prouve un manque de soumission et de crainte à Allah. Un tel époux n’aidera pas à entrer au Paradis, bien au contraire il l’en éloignera en la détournant du hijab. Le foyer fondé sur la désobéissance à Allah est promis au malheur car notre Seigneur a dit : {Et quiconque se détourne de Mon rappel mènera certes une vie pleine de gêne, et Nous l’amènerons le jour de la Résurrection aveugle } (Sourate 20 : Verset 124).

Ensuite, le mariage est un bienfait qu’Allah octroie à qui Il veut. Si elle fait les choses pour Allah, Il lui donnera ce qu’elle mérite. Ainsi, si le port d’hijab par soumission à son Seigneur, Il lui accordera un mari pieux incha Allah. Enfin, il sera possible d’être coquette pour son époux et de lui dévoiler ses atours, comme l’a autorisé notre Créateur. Cela est bien plus sage et meilleur car Allah bénit les mariages basés sur Son obéissance.

De plus, si elle pense « Si je porte le hijab, je crains de l’enlever plus tard car beaucoup l’ont fait », certes Shaytan l’aura tendu un piège. En effet, son but est d’égarer les serviteurs d’Allah ou du moins, de les empêcher d’effectuer de bonnes actions. Si tout le monde pensait de cette manière, l’Islam serait délaissé de même que toutes ses obligations. Le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « L’œuvre la plus aimée d’Allah est celle qui est la plus durable, si peu soit-elle ».

Œuvrons donc pour Allah, couvrons pour Lui, car Il aime les œuvres durables. L’abandon d’hijab de certaines sœurs ne devrait pas décourager. La femme musulmane devrait tout faire afin de ne pas tomber dans le piège de Shaytan comme ces sœurs, et implorer l’aide d’Allah afin qu’Il préserve l’attachement de son cœur à la religion et au hijab incha Allah.

Il se peut que la musulmane dise « Je suis encore trop jeune pour le Hijab. Je le porterai quand je serai plus âgée, mariée ou après le pèlerinage… ». Shaytan pousse à retarder l’échéance car il serait tellement heureux qu’elle quitte ce monde sans avoir porter le hijab. Cela reviendrait à une victoire pour lui, qu’Allah nous en éloigne ! N’oublie pas qu’Allah a dit : {Quand leur terme [la mort] vient, ils ne peuvent le retarder d’une heure ni le hâter} (Sourate 7 : Verset 34). Peut-être demain sera sa fin ou peut-être la tienne…

La mort ne distingue pas la jeune femme de la femme âgée, ni la femme mariée de la femme célibataire, ni celle qui a accompli le pèlerinage de celle qui ne l’a pas effectué. Lorsque notre heure viendra, on ne pourra rien faire pour y échapper. Hâtons-nous donc de se soumettre à notre Seigneur, de se repentir et de se couvrir car le hijab en Islam est certes un bienfait pour la femme musulmane ici-bas comme dans l’au-delà. Le jeune âge n’est pas une raison de ne pas porter le hijab. Bien au contraire, le jeune âge devrait pousser à le porter rapidement car on sera interrogée sur la jeunesse au jour de la Résurrection.

Enfin, Shaytan présente le hijab comme une entrave à l’activité professionnelle. C’est, que la femme pense « Si je porte le hijab, je ne travaillerai jamais ». Or, elle sait aussi bien que Shaytan est celui qui empêche de cheminer vers Allah, notamment en disant que si elle se couvre par pudeur et soumission à Notre Seigneur, elle ne pourra pas travailler « comme toutes les autres femmes ». En effet, Son Messager (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Tu n’abandonneras pas une chose pour l’amour d’Allah, sans qu’Allah ne t’accorde en échange quelque chose de meilleur. » Ainsi, si elle abandonne la désobéissance et l’exhibition de son corps pour l’amour d’Allah, Il lui donnera une chose meilleure. Et Il est parfaitement Connaisseur de ce qui est meilleur pour elle. Paros-nous de l’habit de l’humilité et de la pudeur devant Son Seigneur car Sa récompense est incomparable aux éventuels profits qu’on pourra tirer de l’activité professionnelle.

L’étape la plus difficile est de franchir le pas car Shaytan embellit le péché et fait croire que nous n’avons pas besoin de se couvrir. Qu’Allah nous en éloigne !

Qu’Allah nous facilite le port du hijab . Puisse-t-Il de protéger et nous accorder l’accès à Son Paradis. Puisse-t-Il nous y rassembler incha Allah.

Commentaires (31)
  1. Salam aleykum
    Ton texte m'a beaucoup touché car cela va faire bientôt 1 an mash'Allah que je porte le hijab
    J ai beaucoup douté et me suis posée toutes les excuses que tu as énuméré, mais HAMDOULLILAH par la grâce d'Allah j ai outrepassé mes craintes et aujourd'hui je suis une femme heureuse et épanouie!
    Qu'Allah te récompense pour cette jolie lettre et qu 'IL nous guide dans le droit chemin .AMIN

  2. Salam 'aleykoum,
    Le port du hijab a changé ma vie, je crois que c'était le meilleur choix que j'ai fait dans ma vie. J'ai eu un certain nombre d'obstacles, notamment mon père qui était contre sous prétexte que ce serait mieux que je le porte après avoir terminé mes études, mais je ne pouvais pas autoriser qu'il me gâche encore ma vie et prenne des décisions à ma place. Seul une femme peut comprendre ce que c'est de porter le hijab, c'est un sentiment indescriptible. C'est comme si je renaissais soubhanAllah. Après l'avoir porté, je me suis sentie plus proche d'Allah, et Allah m'a permis d'avancer dans la religion. Louanges à Allah qui m'a guidé ! Je ne cacherais pas que quelques jours avant de le porter, sheytan ne me lâchait pas, et me rappelais sans cesse ce que mon père m'avait dit et essayait de me convaincre à ce propos, à savoir que le hijab serait un obstacle pour l'obtention de mon diplôme vu la présence de racisme. Mais quel valeur aura un diplôme si à côté de cela, tu as désobéi à Allah durant tes études? Aucune ! Et al-hamdoulillah, Allah m'a facilitée plein de choses, m'a ouvert des portes, des choses que je n'aurais jamais imaginées. Il m'a aussi facilité pour l'accomplissement de la salat à l'école. Bref, mon hijab = mon bonheur. Oukhti, lance-toi, ne laisse pas des futilités gâcher ton bas monde ainsi que ton au-delà. Avance, sois fière de ce que tu es, et sache qu'Allah te facilitera dans tout et si certaines portes se fermeront pour toi à cause de ton hijab, sois certaine qu'Allah t'ouvrira de nouvelles et bien meilleures portes ! Et je sais de quoi je parle... Oukhti, Allah n'abandonne personne et rappelle-toi de ce hadith Quoudsi:
    "Lorsque le serviteur se rapproche de Moi d’un empan, Je me rapproche de lui d’une coudée ; et lorsqu’il se rapproche de Moi d’une coudée, Je me rapproche de lui d’une brasse ; et lorsqu’il vient vers Moi en marchant, Je vais vers lui avec empressement"
    [Rapporté par Al-Boukhari]

  3. Salam alaikoum,

    J'imprime direct et je fais lire à mon épouse.

    Chère sœur, qu'Allah te récompense pour toutes les sœurs qui porteront le hijab suite à la lecture de ce courrier.

  4. Asalam Alaykum,

    Petite idee pour vos proches qui ne le portent pas, avec la permission de Oum Ayoub et Ajib.fr :

    Imprimer le contenu de cette article et le poster ( par voie postale j'entends par la) aux interessees.

    Je pense que cela aura un bien meilleur impact que d'envoyer un vulgaire lien par mail vers ce biller en disant, "tiens, jettes un oeil sur ce lien, ca te fera pas de mal". Les gens ne liront probablement pas alors qu'une lettre par laposte, cree un effet de surprise, d'interogation. Et ils finiront par lire.
    C'est mon avis.

    Qu'Allah guide nos soeurs, nos freres, et qu'Il me guide moi !

    Wa Asalam Alaykum

  5. Asalam Alaykum,

    Je reviens suite a mon precedent commentaire.
    C'est important de se responsabiliser et d'en parler autour de nous.

    Il faut se responsabiliser et j'invite chaque personne qui me lira de faire des petites causes qui peuvent faire tant de bien.

    Ca ne coute rien, ca fait du bien alors faites le. pas de procrastination, ni de naivete, let's go !

    Je serais curieux de savoir si mon idee est utile et si quelqu'un va le faire. Merci de m'en faire part !

    Wa Asalam Alaykum
    Votre frere Sofiane

  6. Barakallahou fiki pour cette lettre,

    mais ce qui me chagrine encore plus c'est la facon de mettre le hijab de beaucoup de femme qui pense que leur Seigneur ne leur demande que de couvrir leur tete!! Et on voit le reste du corps dans des vetements serrés... Faut savoir que le hijab pour la femme n'est pas seulement un voile sur la tete mais tout une facon de s'habiller qui ne met en aucun cas en évidence les formes (de toute partie du corps, bras, mollet...), couleurs de peau, et n'est pas attirant en soi..
    et celles qui mettent leur jilbeb mais au dessus des vestes qui montrent les formes des bras... Allahou lmousta3an.

    Qu'Allah nous guide et nous facilite.

    wallahou a3lam.

  7. Ma cha Allah

  8. Ma sha Allah, al Hamdoulilah tu as tout dis oukhty, qu'Allah facilite toutes nos sœurs fi Allah je vous aime

  9. Mash'Allah ! j'en ai les larmes aux yeux... Pourquoi? Parce que je me suis retrouvée dans certains de ces prétextes notamment le travail, la chaleur, la coquetterie (StarfAllah). Mais tes mots sont si percutants, vrais et ils m'ont transpercés ... Ce sotn des choses que je sais déjà mais ta manière d'apporter les choses m'a fait du bien... Puisse Allah aider toutes les soeurs dans mon cas et nous aidé à franchir ce pas que l'on croit difficile... AMINE AMINE AMINE

  10. Assalamu aleykoum

    MachaAllah jazaka Allah khayran Qu'Allah aide nos soeurs a franchir le pas ...

  11. Assalam aleykoum,

    Si je peux me permettre d'apporter ma petite pierre à l'édifice, j'aimerais dire ceci :

    Je suis convertie depuis bientôt 10 ans alhamudullilah et je porte le hijab depuis 2 ans maintenant (ramadan 2011 - 1433).

    A cause de mon travail (fonctionnaire), je ne pouvais pas le porter. Pas le courage pour les regards et les réflexions, les procédures administratives, et pas envie de l'enlever à l'entrée.

    Aujourd'hui, j'ai arrêté de travailler, je ne prends plus les transports (en région parisienne .. ouf !), je m'occupe de ma famille et ma maison comme je veux, je fais ma salat à l'heure et qd je sors de chez moi je peux mettre mon hijab. Je regrette tellement d'avoir vendu ma pudeur, mon fierté et ma religion pour un smic ... ! Allah nous a redonné encore plus en retour, mon époux a énormément évolué en très peu de temps et il ne nous manque rien alhamdullilah.

    Je ne voulais pas le porter aussi parce que je m'étais dit que j'allais être moche (les femmes me comprendront aisément), que mon mari allait regarder les autres femmes dehors et me comparant, me trouver très laide et forcément, cela allait nous séparer.
    En fait pas du tout. Le 1er jour où je l'ai mis, il était très fier et ne regardait que moi. Aujourd'hui nous sommes encore plus proches qu'avant car il sait que quand il me voit à la maison, il n'y a que lui pour le voir et ça a renforcé nos liens. Moi-même, autant je m'efforce d'être la plus discrète dehors, autant je fais très attention à moi au sein de mon foyer. Le hijab m'a rapprochée de mon mari.

    Je refusais aussi de le porter car je n'aimais pas le comportement de certaines femmes voilées, comme le hijab avec un legging, ou du maquillage-parfum-talons, les mauvais regards, les mauvaises conversations ... Je me suis dit que je n'étais pas comme elles, et donc que je ne voulais pas leur ressembler. Je me suis rendue compte à la longue que toutes les femmes voilées ne sont pas comme ça, et quand on se passe le salam et qu'on échanges quelques mots avec une soeur, c'est une grande joie pour moi.

    Mettre le hijab c'est aussi montrer (sans ostentation et sans orgueil) que l'on est musulmans. Ainsi, nous nous rapprochons les uns les autres, nous sommes solidaires, on se salue, on s'entraide et on se respecte.

    Abū Hurairah raconte que le Saint Prophète Mohammad (saws) a dit qu’Allah le Très Haut a dit : « Je traite Mon serviteur selon l’idée qu’il se fait de Ma personne et Je suis avec lui lorsqu’il se souvient de Moi. Par Allah ! Allah est plus content de la personne qui se repent que celui d’entre vous qui retrouve subitement son chameau qu’il avait égaré dans le désert. Celui qui avance vers Moi la distance d’une main, Je m’avance vers lui d’une coudée ; celui qui avance vers Moi d’une coudée, Je m’avance vers lui d’une brasse ; et lorsqu’il marche vers Moi, Je cours vers lui. »

    Mes soeurs, si vous croyez fermement en Allah, vous n'avez rien à perdre, mais tout à gagner !

  12. Wa 'alaykoum salam ! Wa fikoum al baraka :-) Amiiiine à toutes vos dou'as !! Je suis contente que vous puissiez faire le rappel par le biais de ma lettre al hamdouliLlah et que les sœurs se sentent comprises, car je suis moi-même passée par là...

  13. Salam aleykoum wa rahmatu Allah,

    Barak Allah oufiki ma soeur pour cet article.

    Ma modeste contribution aux sœurs qui le liront et qui ne le portent pas encore : le déclic pour moi a été de penser à la mort, elle arrive soudainement et je ne voulais pas / ne veux pas mourir sans porter le hijab.

    Qu'Allah nous facilite à toutes le port du voile légiféré.

  14. As salamo alaycom, tout d'abord je remercie notre sœur oum ayoub que Allah sebhanah fasse de sa da3wa une ouverture et un guide Pr toutes nos chers soeurs, est puis je viens par la suivante remercier notre frère mouslim94 pour son commentaire que je trouve très important aussi et que je partage également. Merci a tous que Allah nous pardon inch'Allah amine.

  15. merci pour ce rappel, depuis 7 mois je porte le voile et je me sent tellement mieux...
    Pour ma part une vidéo sur ce même sujet m'a aidé (vidéo de Hanane Tork, une ancienne actrice égyptienne... Bref en cheminent vers Allah, j'ai eu le courage et oui le courage de porter le voile car ça n'a rien d’anodin, tout change, comportement, vêtement et je parle de courage car ici en France tout est fait pour nous nuire, nous femmes voilées, et personne ne nous défend et je parle des hommes qui ont des responsabilités religieuses, imams, intellectuels,...

  16. Salamoualeikoum, très beau rappel à n'en pas douter mais, je mets une réserve d'une expérience de vie de plus de 26 ans dans l'Islam. J'ai vu grands nombre de soeurs se convertir et se couvrir mais sans en connaître la valeur et la profondeur sans connaître les fondamentaux de l'Islam, ses soeurs si elles ne sont pas solides font des dépressions car NOUS NE FAISONS PAS NOTRE JOB DE LES SOUTENIR et ayant fait des toilettes mortuaires je peux vous dire que à 50% c'était des suicides de migrantes. Le Hijab c'est l'étandard de la femme musulmane elle doit être soutenue à chaques instants par les siens et la communauté car moi je ne vis pas en France et j'ai peux d'insultes, juste du mépris mais, il faut vivre avec au jour le jour. Et si déjà on te laisse pas étudier, travailler, te rendre au collège de tes enfants et ainsi de suite vraiment je vous conseille si vous avez la possibilité 1 jour par semaine de se retrouver entre soeurs à la mosquée autour d'un café et parler de nos déboirs ça fait du bien et donne de la force pour non seulement garder ce bout de tissu mais pour le mettre juste et couvrir nos poitrine et pas s’habiller à l'européenne moulant!

  17. salam 3alaykoum wa rahmaoulah wa barakatouh
    je vien de lire cette lettre, cela fait au moin 4 ans que je porte le foulard(depuis la sixième) et j'ai les larme au yeux perce sue je ne savais que le hijab avait autant d'importance
    j'ai porté le hijab parce que je le voulait pas parce que je me trouver moche mais parce que mon Seigneur me la ordonnée mais aussi pour pas que je deviennent comme les collégien(le haram qu'ils apprennent dès leur entrer au collège)
    je te remercie beaucoup grande soeur
    wa salam

  18. salam aleykum ma sœur
    j'ai 13 ans et je suis en 4eme mais le hijab est interdit dans notre college à cause de la laicité et je trouve idiot de mettre le hijab dehors et pas a l'intérieur de mon collége, il y a des hommes dans le college.Mon pére trouve que je suis trop jeune et il m'a dit qu'il me dirais quand je devrais le mettre,n'est pas à moi de décider de me couvrir ou non, j'aime mon pére et le remercie de mon education mais Dieu dit que il faut obeissance à ses parents et j'ai peur que mon pére s'énerve contre moi si je le mets.J'ai peur pour plus tard, le mariage,le travail,les études..., j'ai peur de ne pas réussir mais après ton message je suis plus confiante car je sais que si je vais un pas vers Dieu,Il me le rendras.Je vis en France et toute mes amis sont des athés, j'ai peur de ne plus avoir d'amis si je le mets mais en meme temps je me dis que ce sera pour moi une bonne occasion pour voir qui sont les vrais amis.On vit en France et ce pays est difficile, c'est difficile pour une musulmane pratiquante de pratiquer l'Islam sans qu'il y est des conplications.AIDE MOI MA SOEUR SVP pout trouver le chemin de Dieu et me rapprocher ainsi de Lui
    merci
    AMINA

  19. Assalamou aleikoum,

    Un article qui résume bien tous les pretextes pour ne pas porter le hijab. Moins d'un an que je porte le hijab, qui a eu un impact sur ma vie, sur ma façon de vivre et qui al hamdoulillAH ne fait qu'accroitre notre amour pour Allah. Je prie Allah pour permettre à toutes mes soeurs qui ont cette humble intention de porter le hijab, de leur faciliter in sha Allah.

    Se reconnaitre dan la rue entre soeurs fillAh, un sentiment de fierté que je ne connaissais pas auparavant SoubhanAllah : )

  20. Salam alikoum

    très bel article, superbe écriture, tes mots sont sortis du coeur et cela se voit.

    un mot pour la jeune amina, qui est au collège, fais douha pour que ton père te comprenne, il finira par comprendre, et ne t'inquiète pas pour le retirer à l'entrée du collège, inchaAllah tu auras des facilités si Dieu le veut.
    Ensuite mon dernier propos est pour l'ensemble des personnes qui jugent le hijeb des autres; je suis attristée de cette communauté de procureurs, qui ne regardent que l'apparence, et ne connaissent rien du parcours de ces soeurs. vous ne pouvez pas juger, seulement conseiller, et jamais vous n'avez le droit de mépriser une soeur car son hijeb n'est pas comme il faut. relisez le coran, relisez les hadith, sur le croyant vis à vis de son frère, ou la croyante vis à vis de sa soeur. ce que tu es aujourd'hui, peut être demain la soeur sera à ta place et toi à la sienne, wa Allah ahlem?
    J'invoque Allah qu'on soit des agneaux entre nous, doux comme l'était le prophète paix et bénédiction d'allah sur lui, et non des loups comme on l'est aujourd'hui souvent. amin.
    wa salam.

  21. Oui, je suis tout à fait d'accord, InchAllah que celle qui n'a pas encore franchi la pas, qu'elle le fasse avec toute conviction et par amour de Dieu. Cependant, j'aimerai discuter un point qui me semble un peu faible celui du travail. Excusez-moi, mais je pense que pour une jeune femme qui n'a pas qui compter, et qu'elle a besoin de vivre et que le travail, qui lui permettra de couvrir ses besoins et ses charges, ne lui permet pas de porter le voile ! Alors à mon avis, il serait le plus bon, de retirer le voile pendant le travail puisque sans travail, elle ne trouvera de quoi vivre ! Il faut toujours choisir entre ce qui est le plus bon ! Et je vous remercie.

  22. Salam aleykum,

    reconvertie seulement depuis quelques 30 mois, française de 64 ans, j'ai eu beaucoup de mal avec le hijab, il m'était difficile de porter le voile, je le mettais, l'arrangeais sur ma tête et l'ôtais avant de sortir de chez moi. Un jour, je ne l'ai pas ôté, depuis je le porte, tranquille, sereine, parfaitement à l'aise. Comment ne pas conseiller aux soeurs de le porter, nous nous en trouvons si bien après.
    Hamdoullilah

  23. Barakallahoufik, article intéressant, il y a quand même de plus en plus de soeurs qui arrivent à intégrer des postes à responsabilités en gardant leur voile même si c'est vrai que ça reste rare, ce serait intéressant d'avoir des témoignages.

  24. Salam aleykom, je ressent de plus en plus le besoin de me voiler, je pense au boulot qui n acceptera pas mon voile.. Je suis dans le dilemme.. C dure.. Qu' Allah me guide et vous guident amine.. Article très intéressant

  25. Salam aleykoum je suis dans la même situation que la soeur Didda qu'Allah nous guide ya rabbi la amine

  26. salam beaucoup l enlevent avant ! mais une fois qu elles quittent leur boulot elles le remettent. voilà on vit quand même dans un pays non musulman donc soyons satisfait et disons al hamdoulilah de pouvoir pratiquer ma religion sans qu on me tire dessus .

  27. c'est très bien dit qu'allah vs recompense le paradis elevé firdaws

  28. La prière, un pas vers ton Seigneur.
    On embellie d'abord l'intérieur, sa relation avec Allah avant de se couvrir complètement sans aucune conviction , combien de femmes portent le "hijab" sans prier?
    Juste pour le style, juste pour se marier, juste pour faire comme les copines, juste par provocation.

    Mon Dieu, Mon Dieu, on vit vraiment dans une époque ostentatoire...

  29. L'article est bien fait mais le constat est là... Il est presque impossible de travailler avec le voile en France... Dans les grandes villes c'est très difficile mais cela l'est 10 fois plus quand vous habitez une petite ville loin de grandes agglomérations. Pas d'écoles musulmanes, pas de commerces musulmans ou très peu qui reste dans la famille... Plusieurs fois j'ai tenté d'accepter des propositions de travail et de me présenter tel que je suis, mais ça tombe tout le temps, on vous prend si vous enlevez votre voile... Quand on a des enfants et très peu d'argent, plus vous habitez une petite ville il est très difficile de se mettre à son compte voir impossible quand vous êtes voilées... C'est un risque financier qu'il faut vouloir prendre pour soi et sa famille, beaucoup de frères ont essayé et lâche au bout d'un an pour ne pas s'écrouler sous les dettes... La mentalité est encore plus fermée dans une petite ville et les barrages viennent de la banque et de la chambre de commerce... Nous femmes voilées diplômées et qui avons de l'expérience nous souhaitons une chose simple et fondamental, travailler tel qu'on est... Par contre nous ne sommes pas du tout soutenu ni appuyé par nos institutions musulmanes, tout le monde fuit la question et quand on pose clairement la question à ces institutions d'agir pour nous, de nous orienter, de nous guider et bien personne derrière, on se retrouve comme d'habitude toute seule... Quand votre conjoint est intérimaire et qu'il travaille au compte goutte en fonction de la demande surtout dans les petites villes et que vous posez la question sur le port du voile au travail idem personne ne répond, personne ne se mouille pour donner une réponse à ses soeurs qui sont dans la galère... Puisque derrière le voile c'est vrai que nous avons toutes choisies de nous présenter tel qu'on est avec notre voile, mais ils ne faut pas oublier, masquer la réalité ; la souffrance, la galère, la confiance en soi qui se brise, la déception, les heures ou vous passez à pleurer, la difficulté.... Inchallah les choses avancent en France, que les soeurs soient soutenu par les institutions qui devraient se battre pour elle et non être indifférent... Que les frères dans les grandes villes qui ont la possibilité de recruter une "voilée" le face pas de gêne à la discrimination positive... Courage à toutes qui sont dans la galère financière et qui lutte chaque jour pour trouver un travail qui les acceptera comme elles sont, avec le voile tout simplement.

  30. Salemou3leykoum,

    Merci pour l'article :-)

    Et si ! il est tout à fait possible de bosser avec son voile dans un poste à responsabilité et dans une grande boîte même, je vous partage des conseils concrets sur mon blog => https://blogdefulana.wordpress.com/

    Bien à vous !

  31. Asalam aleykoum, je rejoins Nasse "presque impossible" de concilier les deux, nous qui habitons des petites communes en campagne loin de la communauté. D'autant plus que toutes les soeurs ne sont pas mariées ou gérées par leurs familles. On passe les entretiens en Hijab, on se fait 'recaler' à chaque fois au nom de la laïcité, on finit forcément par baisser les bras après des -années- de chômage malgré nos diplômes. On a essayé l'étranger mais comme vous l'avez évoqué il faut un mahram et sur le terrain un autre combat s'opère. C'est épuisant, on se sent seule face à un système, on résiste, mais on reste des êtres humains aussi, on perd la motivation et on 'galère'. Les soeurs qui travaillent avec le voile pour des postes qui correspondent à leurs compétences réelles sont en petit nombre, toutes les soeurs ne sont pas ingénieures ou chirurgiennes ou entrepreneures. Finalement la plupart l'enlèvent et on se sent encore plus seule dans 'la résistance', qu'Allah nous facilite. On a fait un choix de le porter donc il y aura des conséquences et certains emplois nous seront interdits d'office. Aux soeurs, je vous conseille de postuler avec le Hidjeb dans le secteur privé ou de choisir des professions indépendantes dans vos études et de vous renseigner sur la législation du travail, l'article propose aussi des pistes de réflexion. Soyons honnêtes travail et Hidjeb dans la société ne sont pas compatibles en France sauf cas rares selon circonstances particulières. L'obéissance à Allah prime sur le reste et Sa récompense est bien plus immense. Gardez la Foi chères soeurs et préservez votre religion avant tout (sauf cas d’extrême nécessité, gardez votre Hidjab, Allah vous enrichira) wa salam waaleykum wa rahmatuLah

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam

Le mauvais œil est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer ce qu'est...

L'adultère et la fornication en Islam

En Islam et par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

La prière du Vendredi (Salât joumou’a)

Comme pour chaque effort, la récompense de la prière du vendredi est grande A ce sujet, le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : « Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Voici les invocations à faire...