facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Rappels

Lettre à ma sœur, à mon frère : apaise les conflits conjugaux

3 916 vues

img_1
Ma chère sœur, mon cher frère,

Je t'écris aujourd'hui pour évoquer un aspect de ta vie de couple. La vie à deux n'est pas sans embûche wal hamdouliLlah. Il nous faut donc être patients face aux conflits conjugaux et tendre ensemble vers la réconciliation. Laisse moi, te conseiller en ce sens, à la lumière du Saint Coran et de la Sunna.


Sache, ma chère sœur, mon cher frère, que le mariage est une institution des plus nobles en Islam. Elle représente la moitié de la foi pour celui qui fait preuve de patience et qui considère le mariage à sa juste valeur. Le mariage est un bienfait pour le musulman. Notre Seigneur n'a-t-il pas révélé : {Et parmi Ses signes, Il a créé de vous, pour vous des épouses afin que vous éprouviez le repos auprès d’elles et Il a mis entre vous amour et miséricorde} (Sourate 30 : Verset 21) ? Ce verset prouve à lui seul le bienfait que représente le mariage pour notre communauté. Ainsi, lors de conflits conjugaux, souviens toi de l'importance du mariage. Combien de nos frères et soeurs vivent dans le célibat et sont éprouvés par cette situation ? Regarde le bienfait par lequel ton Seigneur t'a comblé(e), ma chère sœur, mon cher frère et considère le dans toute sa grandeur. Ainsi, pourras-tu prendre du recul lors de conflits conjugaux et réaliser que ton Seigneur t'a comblé(e). Proclame donc Sa grandeur et prosterne toi pour Le remercier comme le faisait notre prophète bien aimé ('alayhi salat wa salam).


Oukhty, akhy, les conflits conjugaux constituent un phénomène tout à fait normal puisque tous les couples sont touchés par les tensions. Mais garde à l'esprit que tout conflit provient de Shaytane le lapidé, qu'Allah nous en préserve. C'est lui qui insuffle le mal dans l'oreille du croyant et qui le pousse ainsi à virer dans la désobéissance et la colère. Jabir (qu'Allah l'agrée) rapporte que le Messager d'Allah ('alayhi salat wa salam) a dit : "Iblis pose son trône sur l'eau puis envoie ses troupes. Les plus rapprochés de lui sont ceux qui causent le plus grand trouble. L'un d'eux vient le trouver et dit : "J'ai fait ceci et cela" mais il lui répond : "Tu n'as rien fait". Puis l'un d'eux vient le trouver et dit : "Je ne l'ai délaissé jusqu'à l'avoir séparé de son épouse". Alors, il le rapproche de lui et dit : "Toi tu es bien" et il le serre contre lui". (Muslim). Nous savons donc, ma sœur, mon frère, que la séparation d'un homme et sa femme provient de Shaytane et ses associés. Mais avant la séparation, le couple traverse des conflits qui eux aussi, sont causés par les ruses de Shaytane. C'est ainsi qu'il te faut, ma chère sœur, mon cher frère, garder en tête que tout conflit provient de lui. En cas de conflit conjugal, il te faut donc demander refuge auprès d'Allah et te montrer sincère dans tes invocations : invoque Allah pour qu'Il préserve ton couple, qu'Il l'éloigne de la turpitude et des tensions et que Shaytane ne puisse pas s’immiscer dans ton union. Sois convaincu(e) qu'Allah écoute tes invocations et qu'Il les exaucera car Il ne se détourne pas du cœur d'un serviteur pieux et sincère.


Ma chère sœur, mon cher frère, lorsque survient un conflit dans ton couple, médite sur ton comportement et remets-toi en question car personne n'est sujet à la perfection. Les torts sont souvent partagés : bien que l'un ait eu tort en premier, l'autre ne doit pas le suivre dans cette tension et doit le rappeler vers Allah. Nous devons adopter un bon comportement et faire preuve de patience, quand bien même notre conjoint se laisse emporté par ses émotions. Cheikh Muqbil (qu'Allah lui fasse miséricorde) a conseillé aux couples musulmans : "Ce que nous recommandons aux époux c’est de s’entraider dans le bien et la piété et je leur conseille également d’adopter un bon comportement des deux côtés, le Shaytane cherche à séparer la femme de son mari. L’homme doit bien se conduire avec sa femme comme vous avez pu l’entendre dans les Hadiths « Comportez-vous bien avec les femmes » [...] La femme également doit craindre Allah à travers son mari". Ainsi, chacun des deux membres du couple a des droits sur l'autre mais également des devoirs envers lui. Tu te dois donc, ma sœur, mon frère, de mettre en pratique tes droits et devoirs tout en respectant ceux de ta moitié. Ton couple n'en sera que plus apaisé inchaAllah.


Enfin, n'oublie pas, oukhty, akhy, que tous les couples sont touchés par les tensions mais qu'il faut accueillir cela comme une épreuve à surmonter et un moyen de te rapprocher, avec ta moitié, du Tout Puissant. Le meilleur des hommes ('alayhi salat wa salam) rencontrait également des tensions avec ses épouses (qu'Allah les agrée) mais il faisait en sorte de les apaiser. Il prenait sur lui, rassurait ses épouses, les taquinait et les faisait sourire lorsque celles-ci ressentaient de la colère contre lui. 'Aisha (qu'Allah l'agrée) rapporte en ce sens que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) lui a dit : « Ô Aisha, je sais quand tu es en colère contre moi et quand tu es contente. – Comment sais-tu cela ? Demanda-t-elle. – Lorsque tu es contente, dit-il, tu jures en disant : « Certes non, par le Seigneur de Mohamed ! » mais lorsque tu es en colère tu dis : « Certes non, par le Seigneur d’Ibrahim ». Elle dit : « C’est vrai, mais par Allah, je n’abandonne que ton nom ».(Al Boukhari et Muslim). Malgré les conflits, les tensions et les désaccords qui peuvent subsister au sein du couple, l'union de deux êtres est un bienfait émanant de notre Seigneur. Il te faut donc considérer ce bienfait dans toute sa splendeur, ma chère sœur, mon cher frère, t'éloigner autant que possible des insufflations et demander protection à Allah. Et lorsque le conflit survient, prends du recul, remets-toi en question, dialogue avec ton conjoint et rapprochez-vous ensemble de Celui qui vous a unis dans le bien.


J'espère que ces quelques paroles sur les conflits conjugaux et le comportement face aux tensions, te permettront de prendre du recul au quotidien et de faire preuve de patience dans ta vie de couple.


Qu'Allah éloigne nos couples de la turpitude, des conflits et des tentations. Qu'Il préserve et augmente l'amour entre conjoints et apaise les tensions.


Fraternellement,


ta soeur fiLlah.


Oum Ayoub.

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...