facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Actualités

Les trésors du Coran : Les trois discours du Chaytân (Satan)

243 vues

Les trésors du Coran : Les trois discours du Chaytân (Satan)

Par : Tamime Khemmar

Le Chaytân appelé Iblîs et appelé aussi Satan s’exprima dans le Coran par des discours très révélateurs et très utiles pour ceux qui savent profiter du rappel et cela lors trois situations qui ont marqué son funeste parcours.

Allah, soubhânah nous rapporta fidèlement ces trois discours que cette rebelle créature adressa.

Le premier discours est adressé à Allah lors du commencement de sa malédiction, le deuxième discours à l’encontre de ces pires ennemis, les enfants d’Adam – nous en l’occurrence – et le troisième lorsqu’il s’adressera à ceux qu’il aura égarés – ses victimes –  lorsqu’ils se retrouveront tous en Enfer.

Le discours du commencement

Lorsqu’Allah ordonna à Iblîs, qui était avec les Anges rapprochés, de se prosterner devant Adam, il s’y refusa et dit :

« Je suis meilleur que lui. Tu m’as créé de feu et Tu l’as créé de boue. » (S : 7/A : 12)

Puis, se rebellant devant Son Seigneur il jura :

« Du fait que Tu m’ais égaré, je me mettrais en travers de Ton droit chemin[1] pour les égarer. Puis, je viendrai à eux par devant, par derrière, à leur droite et à leur gauche. Tu ne trouveras que peu d’entre eux reconnaissants. » (S : 7/A : 16 et 17)

Ajib soir : La vanité des promesses de Satan

Le discours de la menace

Le Chaytân diversifia les moyens de l’égarement des humains et planifia en toute ruse ce qu’il projetait de leur faire subir en disant :

« Je vais certes les égarer, les remplir de faux espoirs, les inciter à fendre les oreilles des ‘ancâm[2] (bestiaux) et je les inciterai à changer la création d’Allah. » (S : 4 /A : 119)

Allah ne se contenta pas de reporter uniquement les menaces de Son ennemi, mais clôtura ce verset en disant :

(Celui qui prend le Chaytân (Satan) comme allié en dehors d’Allah[3] aura perdu d’une perte manifeste.[4])

Et dit dans les versets suivants, (S : 4/A : 120 et 121)

(Il leur fait des promesses et les remplit de faux espoirs. Or, le Chaytân ne leur promet que des mensonges[5]. (121) Ceux-là, leur demeure finale sera l’Enfer et ils ne trouveront aucune issue pour en échapper.)

Le discours de la fin :

Les dernières paroles d’Iblîs, lorsqu’il aura rejoint la place qu’Allah lui aura réservée dans l’Enfer, furent aussi rapportées dans le Coran. Allah, soubhânah, dit, (S : 14/A : 22)

(Et quand tout sera accompli, le Chaytân dira : « Certes, Allah vous avait fait une promesse de vérité ; tandis que moi, je vous ai fait une promesse que je n’ai pas tenue. Je n’avais aucune autorité sur vous si ce n’est que je vous ai appelés, et que vous m’avez répondu. Ne me faites donc pas de reproches ; mais faites-en à vous-mêmes. Je ne vous suis d’aucun secours et vous ne m’êtes d’aucun secours. Je vous renie de m’avoir jadis associé à Allah ».

La parole de lâ ‘ilâha ‘illa-llâh dans le Coran 2

Méditons ensemble cette grande leçon

Que personne ne dise après cela qu’Allah, soubhânah, ne nous a pas soigneusement mis en garde contre cet ennemi déclaré ni ne nous a donné les moyens de nous protéger de lui.

Seulement, Allah a décrété, dans Sa grande sagesse, avant même de créer les Cieux et la Terre et ceux qui y vivront – humains, jinns, Anges, etc. – qu’Il remplira l’Enfer d’humains et de jinns.

Ce sont ceux-là qui répondront à l’appel d’Iblîs, suivront sa conduite et l’accompagneront dans sa dernière demeure.

Qu’Allah fasse que nous soyons de ceux qui obéiront à Allah et qui désobéiront à Son ennemi Iblîs et qu’Il nous préserve de tout égarement et de tout châtiment. Amen.

Notes de l’auteur :

[1] Qui est la religion d’Allah.

[2] « ‘Ancâm » signifie les bestiaux comme les chameaux, les vaches, les moutons, les chèvres, etc. qui sont licites à manger (halal).

[3] Qu’il suit et auquel il obéit dans la désobéissance d’Allah et dans l’opposition à Ses prescriptions.

[4] Car le Chaytân ne pourra rien faire pour le secourir du châtiment d’Allah.

[5] Le Chaytân promet à ses alliés de les faire triompher de ceux qui leur veulent du mal et de les soutenir, mais il ne promet à ses alliés que des mensonges et des faussetés.

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam : comment se protéger ?

Le mauvais œil  en islam est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Voici les invocations à faire...

Épilation des sourcils en islam chez les femmes

De nos jours, la société de l’image dans laquelle on évolue, tend à nous faire assimiler l’idée que la beauté repose principalement sur l’apparence, ce que l’on reflète extérieurement, sans laisser beaucoup de place à la...

Qiyam Al-Layl - la prière de nuit

La prière n'est pas seulement un repos pour le croyant mais aussi une façon de s'engager dans un échange avec notre Créateur. Doubler les invocations ou le nombre de prières supplémentaires permet d'être gratifié de...