facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Rappels

Hadiths sur la perte d’un enfant en Islam et invocations à réciter pour dépasser cette épreuve

67 611 vues

Hadiths sur la perte d’un enfant en Islam et invocations à réciter pour dépasser cette épreuve

La naissance d'un enfant : sans doute l'un des événements les plus heureux que l'homme puisse vivre dans ce bas-monde. Seulement, il arrive que ce bonheur soit interrompu par la perte de cet être cher, ce bout de soi que l'on a vu venir au monde et grandir pas à pas. Alors comment surmonter une telle épreuve ?



La patience, une arme face à l'épreuve


Face à l'épreuve, la patience est la meilleure arme dont le musulman puisse disposer. Il est important de souligner chers frères et sœurs que la définition de la patience se divise en trois catégories à savoir : la patience en accomplissant les commandements d’Allah, la patience en s’écartant de ce qui a été interdit par Allah et la patience face aux épreuves et aux difficultés du Destin car « telle est la volonté d’Allah ». Face à la perte d'un enfant, il s'agit du troisième type de patience qu'est la patience face aux épreuves et aux difficultés du Destin.


Lorsque l'on perd un enfant, le monde s'assombrit soudainement, le silence de la mort s'accompagne de la douleur des larmes, la vie semble même perdre son sens. Pourtant, c'est dans ces épreuves que la vie gagne paradoxalement en sens. En effet, savoir qu'Allah nous éprouve est un des piliers de notre foi : croire au Destin qu'il soit bon ou mauvais. Ainsi, croire à ce Destin et l'accepter malgré la tristesse que cela puisse engendrer, fait partie de l'essence même de la croyance du musulman sobhanAllah. Pensons donc chers frères et soeurs, que perdre un enfant fait partie de la volonté divine et que cette volonté nous y croyons fermement.



La récompense divine, un réconfort dans l'épreuve


Face à l'épreuve de la perte d'un enfant, la patience représente la clé de la délivrance. Mais comment parvenir à patienter dans une telle douleur ? Chers frères et soeurs, le fait de penser qu'Allah récompense les endurants aide le musulman fermement attaché à sa religion, à surmonter l'épreuve car la récompense divine est ce pour quoi nous œuvrons au quotidien. C'est ainsi que notre Seigneur a révélé : {Quiconque craint et patiente... Et très certainement, Allah ne fait pas perdre la récompense des bienfaisants} (Sourate 12 : Verset 90).


La récompense des patients est largement présente dans plusieurs versets et ahadiths. Cette récompense divine ne laisse donc pas l'once d'un doute dans nos cœurs et permet de surmonter les épreuves. Gardons également à l'esprit que notre Créateur nous aimera et nous assistera si nous patientons face à Son décret. En effet, rappelons Sa parole : {Ô vous les croyants, cherchez secours dans la patience et la prière car Allah est avec ceux qui patientent} (Sourate 2 : verset 153). Chers frères et soeurs, plus nous patientons face à l'épreuve, plus Allah nous assistera et nous facilitera cette épreuve sobhanAllah. Nous avons donc tout intérêt à faire preuve de patience pour qu'Allah soit notre allié et quel meilleur allié que Celui qui Subsiste et qui nous a créés ?


Le fait de patienter suite à la perte d'un enfant est une patience bien spécifique à laquelle le Messager d'Allah ('alayhi salat wa salam) a fait référence lorsqu'il a dit : "Il n'y a pas une seule femme parmi vous dont trois enfants meurent avant la puberté sans que cela soit pour elle un écran contre l'Enfer". Une femme demanda : "Et pour deux (enfants) ?" Il répondit : "Et pour deux (enfants) aussi". (Muslim). La récompense pour la patience face à la perte d'enfants est donc la protection du feu de l'Enfer sobhanAllah ! Bien que l'épreuve soit extrêmement difficile, la récompense pour ceux qui patientent est infiniment grande.


Soulignons notamment que la présence d'un entourage bienveillant est plus que nécessaire lors d'une telle épreuve. En effet, famille, amis, voisinage sont d'une aide primordiale. Le besoin de parler, de s'exprimer ou de partager sa tristesse peuvent permettre de patienter plus facilement. Le rôle de l'entourage est donc à souligner car il fait preuve d'un soutien essentiel.



Cette tristesse unique, évoquée par les compagnons


Le fait que cette tristesse soit unique ne fait aucun doute. En perdant cet enfant, notre chair, notre sang, nous ressentons un vide incommensurable et une peine des plus profondes encore jamais ressentie auparavant. Cette douleur a été évoquée, décrite et reconnue par le Prophète ('alayhi salat wa salam) et ses compagnons.


Rappelons que 'Umar ibn al Khattab (qu'Allah l'agrée), deuxième calife de l'Islam et fidèle compagnon de notre bien aimé Prophète ('alayhi salat wa salam) vit un homme porter un enfant sur son épaule. Il lui demanda alors : "Qu'est cet enfant pour toi ?" L'homme lui répondit alors "Mon fils", ce à quoi Umar répondit : "S'il vit longtemps, il sera une épreuve pour toi et s'il meurt, il t'attristera" (Tadhkiratoul Aba, p.27).


De même, lorsque l'on demanda à l'imam Soufian at Thawri "Quelle a été l'ampleur de ta tristesse pour ton fils ?", il a répondu : "J'ai pleuré de sang le jour de sa mort". Pleurer son enfant est tout à fait humain, évident et compréhensible. Faire preuve de patience face à l'épreuve ne signifie nullement ne rien ressentir chers frères et soeurs. Evidemment, les larmes coulent, la tristesse est présente, la douleur est immense et rien de cela ne peut être nié ou blâmé.


Pleurer la perte, le manque ou la nostalgie est tout à fait normal même nécessaire afin de laisser l'âme exprimer son mal par le corps et faire en sorte que le deuil puisse avoir lieu. Rappelons que même le meilleur des hommes ('alayhi salat wa salam) a pleuré la perte de ses enfants et petits enfants. En effet, Anas ibn Malik (qu'Allah l'agrée) a dit : "Nous assistâmes à l'enterrement d'une fille de l'Envoyé de Dieu ('alayhi salat wa salam) et celui-ci était assis au bord de la tombe. Je vis ses yeux en larmes".


Qu'Allah nous permette de surmonter les épreuves de ce monde et d'être patients. Qu'Il nous pardonne nos méfaits et nous compte parmi les bienfaisants.


Commentaires (28)
  1. Baraka Allah hou fik pour ce rappel. On ne parle pas souvent de cette épreuve qui peut frapper chacun d'entre nous et qui est la pire qu'il soit. Pour l'avoir vécue je sais de quoi je parle. Merci encore pour ce rappel que DIEU vous récompense Amin

  2. Salam alikoum, wa Baraqa'Allah hou fik pour ce touchant rappel. Je vis moi même cette épreuve actuellement 1 mois jour pour jour le décès de mon fils à près de 5 mois de grossesse! C'est une épreuve tellement difficile car l'on se sent seule vide et aussi coupable mais hamdoulleh la foie est là pour nous aider. Sans toutes ces douaas, invocations, et prêches je n'arriverais jamais à faire face à cette douleure énorme !
    Je ressens encore à ce jour énormément de tristesse j'en pleure encore mais je sais que El hamdoulleh ce sont des petits anges et que chaque jour dieu nous donne el Sabr nécessaire pour pouvoir nous en remettre. Cest une épreuve plus dure qu'une autre il faut se rapprocher d'Allah le tout puissant pour qu'il apaise nos coeur.
    Ina lilahi wa ina lilayhi raji'oun

  3. Salama alaikoum pareil comme vous je vis en ce moment là même épreuve... mon fils de 14 ans est décédé il y a 1 mois ... un arrêt cardiaque alors qu’il était en parfaite santé... qu’Allah nous facilite tous dans ces épreuves tres difficiles

    1. Salem moi aussi jai perdu mon fils lahlahmo jiullet 2019 le 3 il est tombé d'un toi de 6 metre cest dure que dieu nous donne inchalah la patience hamedoulileh

  4. Salama alaikoum pareil comme vous je vis en ce moment là même épreuve... mon fils de 14 ans est décédé il y a 1 mois ... un arrêt cardiaque alors qu’il était en parfaite santé... qu’Allah nous facilite tous dans ces épreuves tres difficiles

  5. je vis en ce moment cette epreve. j`ai perdu mon fils jumeau de 15 ans 8 mois le 25 nov 2019.La douleur est grande Qu` Allah nous fortifie.

  6. Salam alikoum
    Merci pour cet article sui réconforte les croyants.
    Je suis dans cette situation nous avons perdu trois enfants lors de l'accouchement.
    J'aimerai beaucoup avoir un article qui évoque tout ce que l'homme sait d'après notre religion ou sont les enfants, dans quelles conditions pourrions nous les rencontrer, est ce qu'ils seront grands le jour de notre rencontre, etc barakallah oufik pour votre soutien et votre possible aide

  7. Salamou Aleykoum chers frères et soeurs je vis cette même épreuve . Cela fais un mois que j'ai perdu mon enfant à 5 mois de grossesse et depuis je n'arrive plus à me remettre de ce tragédie
    Aider moi avec des Doua pour que l'âme de mon fils se repose en paix

    1. LOBNA LAMAALLAM

      Salem je me permet de t'écrire car je vais rencontrer le même.pb que toi je suis à 6.mois de grossesse et mon enfant ne pourra pas vivre j'ai peur de la suite mais je me dit hamdoulilah j'aimerais bien échanger avec toi en mp si tu veux.

    2. Salam alikoum, je viens aussi de perdre mon fils a mon 5ème mois de grossesse ce 18 juillet . Je suis dans la même situation que toi , je ne sais pas comment m’en remettre, j’essaye de rester forte me remettre à Allah face à cette épreuve mais mes larmes ne cessent de couler tellement j’ai mal . Qu’Allah nous facilite ma soeur amine

    3. As salamoualeykoum! j'ai perdu mes jumelles il y'a quelques jours à 7 mois de grossesse.. j'ai eu une césarienne quand je pense encore encore aux bbs c comme si le ciel me tombait dessus,n'empeche je reste forte,je pleure plus et c une facon de refouler ma tristesse. Je remet tt entre les mains d'Allah.. n'empeche je me sens coupable aussi parfois je me dis que j'ai pas ete assez attentif et je me pose milles et une question..

  8. Je viens de perdre mon foetus cet article m'a beaucoup aider je m'en remets à dieu

  9. Faites des douas pour mon fils décédé aujourd'hui il avait 18 ans mon cœur est meurtri un partie de moi et éteint... Seigneur des mondes pardonner à mon fils protégé le du châtiment de la tombe

    1. Allah y rahmo o y wassa3 3lih inshAllah courage a vous cest pas facile et vous verrez quAllah vous aidera à surmonter l'épreuve el hamdulileh

    2. Allah yarhmou ma soeur moi ussi jai'perdu mon fils Rayan Allah yarhmou ????????le 21/05/2020 cet nuit la j'ai dormi a ses côtés je le suis réveillée le matin il était décédé yaràbi donne moi le courage ya allah ????????????

  10. Selem wa 3aleykoum Ramadan kareem a tous ????❤
    je suis une jeune femme de 23ans jai perdu mon fils mon bébé de 2mois et demi (Hamdulileh) je suis forte chaque jour grâce à Allah je ne peux remettre en cause la volonté de mon Dieu que j'adore chaque jour de plus en plus jetais très accochée a la dounia et Allah ma donné une belle raison de m'en détacher mon fils de presque 3mois que jai hâte de revoir inshAllah je vous jure a toutes et a tous quAllah m'aide chaque jour a aller mieux depuis le mois de juillet 2019 et grâce à Lui je me suis rapprochée encore plus du dine el hamdulileh a Allah nous appartenons et a Allah nous retournerons . Mes frères et sœurs nos enfants appartiennent à Allah . Allah nous confie des amana et des fois Il les reprend tel est sa Volonté si Allah veut quelque chose Il na qu'a dire sois et elle est . el hamdulileh 3ala koul khier ❤???? Allah éprouve ceux qu'Il aime et cest la plus grand épreuve et Allah le sait quAllah nous guide vers la droiture et nous facilite

    1. BarakAllahoufiki pour ton message je vis la même situation mon bébé est mort il y a presque deux mois qadar Allah wa m’a chafa3al qu’Alalh fortifie nos cœurs

    2. bonjour moi aussi mon fils est décédé a 15 jours nous sommes a Hallah et c'est vers lui que nous retournerons

    3. Salam Hajar, j’ai également perdu mon bébé d’amour de 2 mois et demi. C’est difficile de vivre sans lui mais comme tu dis, on doit accepter la volonté d’Allah. Comment s’appelait-il ?

  11. Salem aleykoum merci beaucoup pour cette article, je vis cette épreuve que Allâh nous facilites à toutes amin . Ma fille est partie en décembre 2019 2 jours avant ses 3 mois . Hamdoulillah que l’on a la religion pour nous aider à avancer. Je vous souhaite beaucoup de courage et surtout la patience amin .

  12. Jai perdu mon bb de 1 mois et c'est une douleur et un vide qu'on ne peut imaginer.Malgre cette peine, je suis très satisfait du destin et du decret d'Allah soubhanahou watala .
    merci pour cet article

    1. Je la vis ça fait 1e semaine jour pour jr que mon petit ange est parti dans son sommeil ????... Que Allah swt nous donne la force nécessaire de surmonter cette épreuve douleureuse !! À Allah nous appartenons et à lui nous retournons !!! Qu'il accorde le paradis al firdaws à tous ces anges

  13. Mon fils de 16 mois est décédé il y a 22 jours. Le vide est immense. La douleur est présente. Hamdoullah c'est la volonté de dieu. Inna Lillah wa Inna ilayhi raji3oune. Il faut accepter son maktoub et avancer. Même si le vide est énorme, mon épouse et moi même n'arrêtons pas de dire hamdoullah. Rabi yarhame tout les morts et les accueillent dans son vaste paradis. La patience est la clé de la réussite face à cette épreuve. Le temps guéri les blessures et on se sent de mieux en mieux avec des moments de blues mais hamdoullah ya rabi. Courage à tous. On reverra nos enfants au paradis inchallah.

    1. Selem a3l8koum

      Voilà 1 an et 5 mois que j'ai perdu mon magnifique petit ange de 2 ans et demi en faisant un grave accident de la route qui a coûté la vie à mon bébé.
      Allah m'a laissé et ma guéri sans aucune séquelle physique mais je me dis pourquoi mon petit bout ? J'ai trop mal et les souvenirs me hantent car j'étais une maman seule Après avoir souffert avec un ex mari pendant ma grossesse menée de façon difficile et je ne comprends pas pourquoi Après cette épreuve humiliante vient se greffer une autre épreuve pire que tout ce que je pouvais imaginer.
      Il était ma vie ma force et je suis démunie sans lui ... comment faire pour comprendre et surmonter la culpabilité de mon accident car je ne me souviens de rien même si j'ai soit disant franchi légèrement la ligne continue pour heurter un poids lourd qui venait en face ...je n'ai jamais fait d'accident de ma vie et j'ai toujours été prudente surtout avec min enfant..comme si je n'étais pas celle qui était au volant ce jour là alors que tout était bien....je suis perdue ...aidez moi svp....je prie et je demande pardon à Allah si j'ai été punie par erreur ou péché que j'ai banalisé....:(
      Merci de votre retour et je soutiens tous les parents qui ont perdu un enfant car c'est si dur et ça me hante jour et nuit...

    2. Incha Allah ????... C'est ça qui donne la force d'avancer !!! Merci encore

  14. Salami j’ai perdu mon fils le 27 novembre 2020 il a 15 ans il est décédé après un accident que Dieu le pose en paix c’est très dur mais Hamdoulah je prie Dieu il me donne de la force pour affronter cette épreuve inchallah

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam

Le mauvais œil est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer ce qu'est...

L'adultère et la fornication en Islam

Par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent l'infidélité (avoir...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Salât joumou’a

La prière du vendredi est une obligation pour les hommes. Allah (soubhanou wa ta’ala) dit : « Ô vous qui avez cru! Quand on appelle à la Ṣalāt du jour du Vendredi, accourez à l’invocation...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...