facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Actualités

La lettre et le trésor

36 vues

La lettre et le trésor

Par : Tamime Khemmar

Dans un petit village très paisible vivait un homme très vertueux aimé de tous les gens.

Ses amis, ses proches et ses voisins l’aimaient beaucoup, car il ne refusait rien à personne et ne fermait sa porte devant personne.

Cet homme s’appelait Ibrahim.

Ibrahim vivait dans une modeste maison avec son fils, la femme de son fils et leurs enfants Samir et Adam.

Il les traitait tous avec bonté et sagesse et tous le respectaient et considéraient sa présence parmi eux comme une grande grâce d’Allah.

Malgré son âge avancé, Ibrahim ne connaissait pas la paresse. Il aimait travailler et gagner son argent de ses propres mains et malgré le fait qu’il était devenu un riche commerçant, ceci ne l’empêchait pas de se diriger au travail chaque matin à l’aube.

Après avoir effectué la salât du fajr (l’aube), Ibrahim se préparait au travail et appelait son fils Salem à l’accompagner.

Seulement, Il devait répétait son appel plusieurs fois car Salem n’aimait pas se réveiller tôt.

Salem considérait qu’il n’avait pas à se réveiller tôt pour travailler vu que son père possédait suffisamment d’argent pour vivre dans l’opulence.

Lorsque Ibrahim vit que son fils l’accompagnait en étant de mauvaise humeur, il l’interrogea :

– Salem ! Qu’as-tu mon fils ? Tu n’es pas comme d’habitude. Es-tu malade ?

– Non, père. Lui répondit-il. Seulement, je ne comprends pas pourquoi on doit se lever toujours très tôt alors que nous avons suffisamment d’argent pour subvenir à nos besoins.

– C’est cela qui te dérange ? Je pensais que c’était quelque chose d’important.

Ibrahim regarda son fils en souriant et lui dit :

– Écoute mon fils ! Le travail est une obligation et c’est une règle immuable. Si tu as de l’argent aujourd’hui, qui te garantira que tu en auras demain ?

Le travail te protège des changements de la vie, te donne une âme fière et te préserve de l’humiliation devant les gens.

Malgré les efforts d’Ibrahim pour convaincre son fils, ce dernier persista sur son opinion.

Toutefois, Salem continua à accompagner son vieux père au travail, seulement, il ne faisait aucun effort pour apprendre le métier de son père et laissait toute la responsabilité du travail à ce dernier.

Un jour, Salem se réveilla alors que le soleil s’était déjà levé. Il se demanda :

– Sommes-nous un jour de fête ? Non ! Ou bien mon père a fini par adopter mon opinion et m’a laissé tranquille. C’est vraiment merveilleux de passer un jour sans travailler !

Puis, il fut pris de remords. Comment peut-il laisser son père partir au travail seul ?

– Peut-être qu’il se fatiguera et aura besoin de moi ? Se dit-il. Il faut que je le rejoigne, tout de suite !

Soudain, il vit sa femme Dalila debout devant lui, toute pâle et ne pouvant dire un mot.

Son père Ibrahim était mort.

Ibrahim s’en alla et laissa derrière lui une belle renommée et l’éloge de toutes ses connaissances.

Il laissa à son fils un coffret plein d’or et d’argent et une lettre.

N’accordant aucune importance à la lettre, Salem, heureux de ce trésor, commença à mener une vie d’opulence et réalisa tous ces désirs.

Il dépensa sans compter, mena une vie somptueuse et cessa tout travail.

Peu de temps après, la fortune qu’il hérita disparut et il se retrouva sans le moindre sou, accablé de dettes.

Lorsqu’il fouilla désespérément le coffret cherchant la moindre pièce d’or, la lettre de son père tomba. Il l’ouvrit et y trouva l’expression suivante :

« L’homme ne moissonne que ce qu’il a planté. »

Salem comprit le sens de ces paroles, regretta sa conduite déraisonnable et décida de se mettre au travail et de suivre la voie de son sage père.

Ceci lui fut facilité par la venue d’un ami de son père qui était en voyage et qui revenait voir son père pour le remercier de lui avoir emprunté de l’argent et de partager avec lui ses profits.

Lorsqu’il apprit la disparition de son ami, il prit son fils, Salem, sous son aile et en fit son associé.

Salem commença alors une nouvelle vie de travail, de bienfaisance et de sérieux et s’orna, comme son père, des plus belles vertus et n’arrêta pas de répéter :

– Le vrai trésor n’est ni l’or ni l’argent, le vrai trésor c’est le travail qu’accomplit l’homme et les vertus dont il se pare.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam : comment se protéger ?

Le mauvais œil  en islam est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Voici les invocations à faire...

Épilation des sourcils en islam chez les femmes

De nos jours, la société de l’image dans laquelle on évolue, tend à nous faire assimiler l’idée que la beauté repose principalement sur l’apparence, ce que l’on reflète extérieurement, sans laisser beaucoup de place à la...

Qiyam Al-Layl - la prière de nuit

La prière n'est pas seulement un repos pour le croyant mais aussi une façon de s'engager dans un échange avec notre Créateur. Doubler les invocations ou le nombre de prières supplémentaires permet d'être gratifié de...