facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Actualités

Jérusalem (Bayt Al-Maqdis) hier, aujourd’hui et demain

136 vues

Jérusalem (Bayt Al-Maqdis) hier, aujourd’hui et demain

Par : Tamime Khemmar.

La terre appartient à Allah et Il l’accorde à ceux qu’Il veut parmi les hommes.

Or, d’injustes oppresseurs et corrompus colonisateurs sèment la terreur dans Jérusalem et Al-Masjid Al-Aqsâ depuis plusieurs décennies.

Tour cela, sous le regard approbateur de beaucoup de nations qui prétendent rechercher l’équité et vouloir instaurer la paix dans le monde. En profitant soit d’un silence médiatique très complice soit d’une présentation décontextualisée de la situation la réduisant à un conflit éternel entre juifs et musulmans et ignorant le caractère injuste de ce conflit où l’oppresseur et l’opprimé sont connus de tous.

Malgré aussi le fait que ces agissements sont en flagrante opposition aux innombrables résolutions internationales (résolution n° 476 de l’ONU du 30 juin 1980 et d’autres) qui condamnent cette illégitime occupation (de Jérusalem-Est et d’autres territoires palestiniens) depuis plus de cinquante ans.

 

Quels sont les objectifs du projet colonial israélien pour Jérusalem ?

Le projet colonial israélien pour Jérusalem à deux objectifs :

1-Chasser les Palestiniens de la ville, en détruisant plusieurs quartiers résidentiels palestiniens de la ville sous différents prétextes afin de modifier la composition démographique de la ville.

2- Modifier le statut des lieux saints de la ville, en recherchant à bâtir une synagogue sur ces lieux saints musulmans.

C’est dans ce but qu’à chaque mois de ramadhan, et lors de plusieurs occasions, des groupes fondamentalistes juifs soutenus par l’armée israélienne multiplient les provocations qui créent des affrontements entre les Palestiniens et les colons juifs.

Des questions importantes doivent être connues par les musulmans et les non-musulmans afin de discerner entre ce qui est juste et ce qui est faux dans une époque où le mensonge s’est propagé, diffusé par ceux dont la nature est de mentir, de ruser, d’être corrompus, de corrompre… bref d’être méchant et de faire le mal.

Que représente Al-Masjid Al-Aqsâ pour les musulmans ?

  • Al-Masjid Al-Aqsâ est la mosquée vers laquelle voyagea le prophète [ﷺ] lors de son Isrâ (voyage nocturne) venant de La Mecque, où il rencontra tous les Prophètes et accomplit avec eux la salât en groupe en étant leur Imâm (guide). Puis, il monta vers le Ciel lors du Mi’râj (l’ascension céleste).
  • C’est aussi le deuxième Masjid (lieu de prosternation) qui fut bâti sur terre, quarante ans après Al-Masjid Al-Harâm à La Mecque, afin qu’Allah y soit adoré et unifié. Tel que cela fut rapporté par le Prophète [ﷺ].[1]
  • C’est aussi le troisième lieu où il est prescrit au musulman de voyager dans un but de ‘ibâda (adoration) afin de se rapprocher d’Allah par le culte voué à Lui dans ce lieu. Les deux premières mosquées sont respectivement celle de La Mecque et celle de Médine[2].
  • C’est la mosquée qui se trouve dans la terre mouqaddasa (sacrée) moubaraka (bénie) et le lieu où vécu le confident d’Allah et le père des Prophètes : Abraham (que le salut soit sur lui) et celui de ses enfants hormis Ismaël.

Ramadân le mois de la révélation du Coran

L’histoire des enfants d’Israël à Jérusalem :

Abraham vécut à Jérusalem ainsi que ses fils Isaac et Jacob – qui est Israël -.

Jacob et ses fils rejoignirent Joseph en Égypte venant de la campagne de Palestine où ils vivaient à ce moment-là[3]. Ils vécurent avec les Coptes et se multiplièrent jusqu’à constituer une nation qui est celle des enfants d’Israël  (Jacob) et qui sont les descendants des douze fils de Jacob : Joseph et ses onze frères.  Les Coptes sous le règne de Pharaon les réduisirent de longues années à l’esclavage en les opprimant, tuant leurs garçons et asservissant leurs filles.

Puis, lors de l’apparition de Moïse et de sa Prophétie, Allah les sauva de Pharaon et de son oppression, en les faisant fuir la nuit, guidés par Moïse, et fit périr devant leurs yeux Pharaon et tous ses guerriers, noyés dans la mer rouge.

Moïse revint avec le peuple des fils d’Israël vers Jérusalem, qui était alors occupée par des tyrans païens, leur rappela les faveurs de leur Seigneur et leur ordonna d’entrer dans cette terre sacrée pour combattre leurs ennemis. Il leur promit la victoire dès qu’ils franchiraient la porte de la cité en leur disant : « Entrez dans la terre sacrée qu’Allah vous a destinée[4]. »

La série complète : L’épopée du Prophète Abraham

Question : Pourquoi Allah a-t-Il accordé Jérusalem aux enfants d’Israël guidés par Moïse ?

Allah a accordé Jérusalem, la ville sainte, aux enfants d’Israël, car ils étaient à ce moment-là le seul peuple qui la méritait.

Ils étaient les gens de la foi, de la bienfaisance, de la religion agréée par Allah et le peuple de Son proche Prophète et illustre Messager, Moïse, celui à qui Il a parlé sans intermédiaire et à qui Il a révélé Son Livre céleste : La Thora.

Seulement, les enfants d’Israël eurent peur et refusèrent de combattre avec Moïse. Ils lui dirent insolemment : « Moïse ! Des tyrans y sont installés. Nous n’y pénétrerons que lorsqu’ils en sortiront. »[5]Et ils lui dirent aussi : « Moïse ! Nous n’y pénétrerons jamais tant qu’ils y sont ! Pars donc, toi et ton Seigneur, et combattez. Quant à nous, nous resterons ici. »[6]

C’est-à-dire : « Pars Moïse ! Toi et ton Seigneur ! Combattez et faites sortir ces tyrans de la cité et nous, après cela, nous entrerons pour prendre possession de Jérusalem ! »

Allah les punit pour leur dérobade, leur refus de combattre et leur insolence envers Son Messager Moïse en leur interdisant d’entrer dans Jérusalem quarante longues années durant lesquelles ils allaient errer dans le désert ne pouvant entrer dans aucune ville habitée.

Les enfants d’Israël errèrent quarante années dans le désert, entre la Palestine et l’Égypte, jusqu’à ce que la plupart d’entre eux moururent et furent remplacés par une nouvelle génération composée de ceux qui naquirent pendant cette longue errance[7].

Guidés par le Prophète Joshua fils de Noun,  qui succéda à Moïse, qui mourut lui et son frère Aaron lors de l’errance, les enfants d’Israël combattirent cette fois et conquirent Jérusalem, après que les quarante années furent passées.

Qui a bâti Al-Masjid  Al-Aqsâ la première fois ?

Al-Masjid Al-Aqsâ fut construit la première fois par Adam quarante années après qu’il ait construit la Ka’ba. Puis Abraham renouvela la construction de la Ka’ba et David et Salomon celle de Masjid Al-Aqsâ.

Les enfants d’Israël vécurent dans Jérusalem, puis, lorsqu’ils désobéirent à Allah, Il se vengea d’eux et envoya contre eux Nabuchodonosor qui les anéantit, démolit Al-Masjid Al-Aqsâ et conduisit les survivants en esclave à Babylone. Ils subirent ainsi le premier châtiment d’Allah malgré les avertissements de leur Prophète Jérémie.

Puis la sagesse d’Allah voulut que les enfants d’Israël reviennent à Jérusalem et reconstruisirent la ville dévastée ainsi que le temple. Mais ils ne tardèrent pas à oublier le châtiment qu’Allah leur a infligé et revinrent à leur injustice en reniant leurs Prophètes et en les tuant. Allah se vengea d’eux une deuxième fois et envoya les Romains qui les conquirent et démolirent leur temple. Puis lorsque les chrétiens les dominèrent, ils n’eurent plus ni pays ni quelconque souveraineté.

Puis Jérusalem resta sous la domination chrétienne près de trois siècles jusqu’à la conquête musulmane.

Le retour de Jérusalem/Bayt Al-Maqdis aux musulmans :

Jérusalem/Al-Bayt Al-Maqdis revint aux musulmans en l’an quinze de l’hégire, conquise par le Calife ‘Oumar (qu’Allah agrée).

Question importante : Pourquoi avons-nous appelé la conquête de Jérusalem : Le retour ?

Jérusalem ou Bayt Al-Maqdis signifie : la ville du salut. La ville de la sainteté. La ville de la purification.

Ce sens linguistique du nom de cette ville a une réalité concrète qui est que seuls ceux qui sont purifiés des souillures des péchés, ceux qui ont gagné le salut de leur Seigneur en lui obéissant et ceux qui font partie des saints et bienfaisant serviteurs d’Allah, ceux-là uniquement méritent d’entrer en vainqueur dans cette cité bénie et de posséder ses clefs.

Ce fut le cas de Joshua et des pieux enfants d’Israël qui étaient avec lui[8], puis celui des enfants d’Israël qui revenaient repentants à l’obéissance de leur Seigneur et à Sa soumission.

Et lorsque les musulmans accomplirent ce qu’Allah leur a prescrit comme unicité, dévotion et soumission, ils conquirent Jérusalem et possédèrent les clefs de cette prestigieuse ville. La ville de ceux qui se soumettent à Allah. La ville des musulmans de tous les temps. Car celui qui se soumet à Allah est le musulman, de l’époque d’Adam jusqu’au dernier jour.

Jérusalem/Bayt Al-Maqdis revint donc à ceux qui la méritait et ceux qui l’ont hérité d’Allah : les musulmans.

Jérusalem dans le futur

Il ne fait aucun doute que la terre appartient à Allah, soubhânah, et qu’Il l’accorde à celui qu’Il veut parmi Ses serviteurs.

Tout comme Allah a anéanti Pharaon et Ses armées, qui étaient dans l’apogée de leur puissance, et a fait hérité le noble peuple des enfants d’Israël de la terre sainte de Jérusalem et des contrées qui l’entourent, Allah fera de même pour les autres générations qui leur succéderont jusqu’au Jour de la résurrection.

Ceci fut prouvé par le passé et ceci restera comme immuable règle dans le futur.

Ceux qui sont croyants et qui obéissent à Allah et à tous Ses Messagers n’ont absolument rien à craindre et les ennemis d’Allah n’ont absolument rien à espérer.

Seulement ce qui compte pour le vrai croyants qui recherche à se rapprocher d’Allah et à profiter de sa vie afin de préparer la dernière vie, d’avoir un rang élevé dans le Paradis et, bien sûr avant tout, d’échapper à l’Enfer, ce qui compte pour celui-là ce sont les œuvres qu’il aura accomplies.

Car ce qui compte pour chacun de nous ce sont nos propres œuvres.

Comme le grand et sage Compagnon Salman le Perse a dit à son ami Abou-ddardâ’ (qu’Allah agrée) lorsqu’il l’invita à le rejoindre à Jérusalem, après qu’elle fut conquise par les musulmans, en lui disant : “Viens à la terre sainte”, Salman (qu’Allah agrée) lui répondit : “La terre ne rend pas saints ceux qui y vivent. Ce qui rend les hommes saints ce sont leurs œuvres.”

Qu’Allah protège Al-Masjid Al-Aqsâ des agressions des injustes oppresseurs, rende victorieux tout injuste opprimé sur terre et punisse tout tyran qui sème le mal sur terre et qui terrifie les hommes, les femmes et les enfants.

Notes de l’auteur :

[1] Al Boukhârî (3366) et Mouslim (520).

[2] Al-Boukhârî (1189) Mouslim (1397)

[3] Voir Le Noble Coran (S : 12/a : 100)

[4] Voir Le Noble Coran (S : 5/A : 21)

[5] Voir Le Noble Coran (S : 5/A : 22)

[6] Voir Le Noble Coran (S : 5/A : 24)

[7] La sagesse d’Allah en cela est que cette nouvelle génération ne vécut pas l’asservissement de Pharaon et fut, contrairement à la précédente avilie par les Coptes, composée d’hommes fiers, courageux et combattants.

[8] En effet, Joshua choisissait soigneusement ses compagnons de guerre : dévoués et sincères. Voir : Al-Boukhârî (3124) Mouslim (1747)

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam : comment se protéger ?

Le mauvais œil  en islam est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Voici les invocations à faire...

Épilation des sourcils en islam chez les femmes

De nos jours, la société de l’image dans laquelle on évolue, tend à nous faire assimiler l’idée que la beauté repose principalement sur l’apparence, ce que l’on reflète extérieurement, sans laisser beaucoup de place à la...

Qiyam Al-Layl - la prière de nuit

La prière n'est pas seulement un repos pour le croyant mais aussi une façon de s'engager dans un échange avec notre Créateur. Doubler les invocations ou le nombre de prières supplémentaires permet d'être gratifié de...