facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Rappels

La médisance en Islam : Sa gravité et conseils pour l’éviter

27 861 vues

La médisance en Islam : Sa gravité et conseils pour l’éviter

L’Islam est très clair sur la médisance et la calomnie, ils sont parmi les péchés les plus graves car ne pas savoir se taire des ragots et des potins entraîne une multitude de mauvaises actions dont on est malheureusement peu conscient. Une mauvaise habitude qui tend à se banaliser, tout comme la vulgarité, le mensonge et le fait de parler inutilement sans aucun intérêt spirituel derrière elle. De même, les plaisanteries excessives peuvent se transformer en moqueries, attitudes qui conduisent inévitablement à la sournoiserie et à la polémique.

Allah (Soubhana wa ta’ala) dit dans le Coran (Sourate houjourat 49 v10): «Ô vous les croyants qu’un groupe ne se raille pas d’un autre groupe car ceci son peut-être meilleur et que des femmes ne se moque pas d’autre femme car celle-ci peuvent être meilleur et ne vous dénigrer pas et ne vous lancez pas mutuellement des sobriquets injurieux, quel vilain mot que perversion lorsqu’on a déjà la foi et quiconque ne se repend pas cela sont parmi les injuste».

La gravité de se moquer, humilier ou médire en Islam

Parler avec l’excès peut tout aussi bien nous conduire au mépris ou même à la colère, un comportement proscrit par l’Islam. Il est de notre devoir de nous guérir de cette maladie en pratiquant la « ibadah ».

Améliorer notre langage en bannissant le mensonge et la méchanceté tout en essayant de ne dire que la vérité comme Dieu nous l’a ordonné sont des actes de « Ibadah », même si cela n’implique pas de prier ou de faire des invocations.

Aider les pauvres, donner de la nourriture aux affamés, soigner les malades, tout cela fait partie de nos obligations en tant que musulmans, tout comme travailler et subvenir aux besoins de notre famille, dans tout cela nous ne recherchons qu’une seule chose, la satisfaction d’Allah soubhana wa ta’ala.

Toutes nos activités et toute notre vie devraient être consacrées uniquement à la « Ibadah » selon les lois de Dieu et notre but ultime est de satisfaire Dieu.

Et parmi les nombreuses activités qui ponctuent notre vie quotidienne, la parole joue un rôle prédominant car il est si facile de se livrer à la médisance.

Le Prophète (Salla Allah ’alayhi wa Salam) a dit : «Heureux est celui qui retient le surplus de sa langue et dépense le surplus de son argent ». (hadith Hassan rapporté par Al Bayhaqi et Al Baraouiy).

Nous pouvons nous exprimer librement, il s’agit d’un droit inaliénable que nous confère Dieu mais à nous d’en assumer les conséquences en cas d’abus. Car Allah nous avertit qu’il y a des Anges scribes qui écrivent chacune de nos paroles, « ils ne prononcent pas une seule parole sans avoir auprès de lui un observateur près à l’inscrire près à la recueillir près à la noter ».(Sourate 50 Qaf – V17-18).

Mettre une personne dans l’embarras en essayant de la ridiculiser en mettant en évidence ses défauts ou ses faiblesses et ceci même si vous avez raison n’en reste pas moins blâmable.
Le Prophète (Salla Allah ’alayhi wa Salam) dit dans un hadith rapporté par al tirmidi d’après ikrima ibn ‘abass :« n’agace pas ton frère et ne fait pas acte de sournoiserie envers lui, ne plaisante pas avec lui et ne lui donne pas un rendez-vous sans y aller et une promesse sans la tenir »

Dans la sourate Al-Houjourat au verset 10, Allah dit : «Certes, les croyants sont des frères».
Pour cette raison, le Prophète (Salla Allah ’alayhi wa Salam) a dit : «ne soyez pas grossier dans votre langage car Allah n’aime pas la grossièreté ni l’obscénité. C’est un acte d’indécence d’insulter son frère quant au fait de le combattre c’est un acte d’impiété ».

Pourquoi les gens s’adonnent-ils à la médisance ?

Lorsqu’une personne aime médire à propos d’autrui, c’est normalement dû à une ou plusieurs des causes suivantes :

  • L’ignorance
  • Le manque de confiance en soi
  • L’envie
  • L’ennui/la perte de temps
  • Vouloir impressionner autrui
  • Une foi faible

Que doit-on faire lorsque les gens commencent à médire ?

On a parfois l’impression d’être entraîné dans des situations où la médisance prend le dessus. Bien que nous aimerions vraiment éviter de telles circonstances, nous ne savons pas toujours comment éviter ce genre de conversation, et encore moins comment y mettre fin. Voici quelques conseils utiles de inchaAllah :

  1. Faites l’éloge de la personne en question  

Observez votre foi monter en flèche lorsque vous défendez la personne qui est sujet à médisance. Le Prophète (paix et bénédiction sur lui) a dit : « Celui qui défend l’honneur de son frère alors qu’il est absent, c’est un devoir pour Allah que de l’affranchir du feu ». (Tirmidhi) Vous pouvez hésiter un instant à prendre la défense de cette personne, mais trouvez le courage ! Une fois que vous aurez dit les premiers mots, vous vous sentirez bien d’avoir eu la bonne attitude, et les gens autour de vous se rendront compte qu’ils perdent leur temps dans des conversations inutiles.

  1. Allez chercher la vérité

Même si cela peut être perçu comme scandaleux, vous pouvez demander à la personne qui diffame de vous accompagner pour aller voir la personne concernée et vérifier si les déclarations rapportées sont authentiques. Vous n’êtes pas vraiment obligé d’aller vérifier, mais c’est une action qui fait partie de la sounna. En effet, il ne faut pas mentir sur les autres et ternir leur réputation, surtout si elle est basée sur des rumeurs.

  1. Expliquez que cela ne vous concerne pas

C’est probablement la partie la plus difficile lorsque vous vous retrouvez avec un groupe d’amis qui commencent à médire les autres, mais il est important de leur rappeler que la vie des autres ne les concernent pas, à moins qu’ils n’en discutent de manière appropriée. Vous pouvez également encourager la personne à ne pas dire du mal des autres en lui disant que ce qu’elle dit ne vous intéresse pas ou ne vous concerne pas. Essayez alors de trouver quelque chose à dire sur les autres !

Il est rapporté qu’Al-Hassan Al-Basri (qu’Allah lui fasse miséricorde) a dit : « Parmi les signes qui indiquent qu’Allah se détourne du serviteur, est le fait qu’Il le fasse se préoccuper de ce qui ne le concerne pas ».

  1. Mettez-vous à sa place

Demandez à la personne médisante (ou à vous-même, le cas échéant) : « Comment vous sentiriez-vous si ces rumeurs vicieuses vous concernaient ? « Cela devrait amener la personne à retrouver un sentiment d’intégrité, à se mettre à la place de la personne dont elle vient de parler et, espérons-le, à éviter de médire sur quelqu’un d’autre.

  1. Changez de sujet

Si vous avez essayé les étapes ci-dessus sans succès, essayez de changer la discussion et de trouver un autre sujet qui pourrait intéresser vos interlocuteurs, ou demandez-leur de vous parler d’eux.

  1. Partez

Si vos efforts n’aboutissent à rien, et bien partez, tout simplement. Allah nous dit dans le Coran : « Quand tu vois ceux qui pataugent dans des discussions à propos de Nos versets, éloigne-toi d’eux jusqu’à ce qu’ils entament une autre discussion. Et si le Diable te fait oublier), alors, dès que tu te rappelles, ne reste pas avec les injustes. » [Sourate des Bestiaux (Al-An’am), 6:68]

Comment délaisser la médisance ?

Retenez votre souffle et rappelez-vous les conseils suivants avant de dire un mot.

  • Rappelez-vous que la médisance en Islam est un péché et qu’elle figure parmi les causes de l’entrée en enfer
  • Posez-vous la question suivante :« Est-ce que la personne dont je vais parler aimerait ce que je m’apprête à dire ? Aurais-je eu le courage de dire la même chose si cette personne était présente ? Serais-je fier de moi-même après avoir parlé ? » Vous pouvez vous épargner les remords et les excuses qui vont avec, simplement en vous posant ces questions. En plus, essayez de vous rappeler ce que vous avez ressenti la dernière fois que vous avez appris que l’on parlait en mal de vous.
  • Est-ce utile pour quiconque d’être au courant ? Allah soubhanahou Wa Ta’ala dit : « Bienheureux sont certes les croyants, ceux qui sont humbles dans leur Salât, qui se détournent des futilités etCeux qui ne donnent pas de faux témoignages; et qui, lorsqu’ils passent auprès d’une frivolité, s’en écartent noblement et quand ils entendent des futilités, ils s’en détournent ». [Sourate du Récit (Al-Qasa), 28:55]
    Ces versets décrivent le comportement que l’on doit avoir lorsqu’on discute. Un conseil précieux qui vous aidera à couper court aux conversations téléphoniques et à discuter que de ce qui est important.
  • Est-ce nécessaire pour quiconque d’être au courant ? Même si c’est le cas, est-ce que votre intervention est nécessaire ? Parfois shaytan nous piège en nous faisant croire que l’on se sentira plus important en médisant sur les autres et en les rabaissant. Demandez-vous plutôt comment vous pouvez améliorer votre caractère et votre propre vie et éviter la médisance.
  • Imaginez que la personne dont vous parlez peut entendre tout ce que vous dites à son propos. Quelle serait donc votre réaction ? Sachez qu’Allah soubhanahou Wa Ta’ala est le Clairvoyant, l’Audient, et l’Omniscient. N’oublions pas le Jour où chacun sera tenu responsable de ses actes dans ce bas monde. La médisance aura un reflet négatif sur votre caractère.
  • Faites attentions à vos fréquentations Évitez la compagnie des gens qui ont l’habitude de s’adonner à la médisance. Identifiez les moments où il y a médisance et consacrez-les plutôt à faire des tâches utiles où même mieux, consacrez-les à sensibiliser les autres sur les méfaits de la médisance!
  • En êtes-vous sûr à 100% ? Diffuser de fausses informations est une calomnie qui peut causer de la discorde au sein de la communauté. Allah soubhanahou Wa Ta’ala dit : « Pourquoi, lorsque vous l’avez entendue [cette calomnie], les croyants et les croyantes n’ont-ils pas, en eux-mêmes, conjecturé favorablement, et n’ont-ils pas dit : C’est une calomnie évidente?» [Sourate de la Lumière (An-nûr), 24:12]
  • Réjouissez-vous du temps et des récompenses que vous allez gagner. En arrêtant cette mauvaise habitude sans mentionner les bonnes actions que vous accumulerez et effaceront les mauvaises. Vous serez étonné du temps et de l’énergie que vous gagnerez, sans oublier la récompense divine dans l’Au-delà incha’Allah
  • Recherchez les qualités chez les gens. Si vous devez vraiment parler d’une personne absente, parlez de ses qualités, comme à quel point elle travaille dur, à quel point elle est drôle et humble au lieu de parler de ses défauts. Comme je le dis souvent : « nous sommes prompt à détecter les défauts des autres, mais pas les notre ».
  • Extérioriser d’une manière différente Si vous ressentez le besoin urgent de répandre une nouvelle et que vous ne pouvez plus la garder pour vous-même, écrivez-le dans votre journal ou sur un bout de papier. Relisez ce que vous avez écrit après quelques jours et demandez-vous si vous voulez vraiment montrer au monde entier que vous n’êtes pas assez digne de confiance pour garder un fait confidentiel pour vous-même ! Débarrassez-vous du papier et des pensées négatives ! Disciplinez votre esprit à penser positivement des autres.
  • Repentez-vous et ayez l’intention d’arrêter la médisance. Gardez à votre portée les versets et les Hadiths se rapportant à ce péché. Mettez-les en fond d’écran de votre ordinateur, écrivez-les sur un tableau (de cette façon ils seront également visibles pour les autres !). Enfin, invoquez Allah soubhanahou Wa Ta’ala pour qu’il vous aide dans votre démarche, soyez patient et persévérant. Rappelez-vous : « Que celui qui croit en Allah et au Jour Dernier, qu’il ne dise du bien ou qu’il se taise. » [Al-Boukhari]

On a demandé au Prophète (paix et bénédiction sur lui) : « Ô Messager d’Allâh ! Quel est le meilleur Islam ? » Il répondit : « Celui dont les musulmans sont en sécurité concernant ses paroles et ses actes. » [Al Boukhari et Mouslim]

Et si jamais ne quelqu’un dit du mal de vous en votre absence ? Envoyez-lui un cadeau ; Il est en train de vous offrir ses hassanats !

On a dit à une personne : « untel est en train de dire du mal à ton propos ». Il lui a envoyé un plat de dattes, avec un message : «  j’ai entendu que vous m’avez offert vos hassanats et je veux bien vous remercier en vous offrant ces dattes ; tout en m’excusant du fait que mon cadeau n’est pas à la hauteur de ce que vous méritez ».

Bien que cela puisse paraître amusant, il faut avoir le sens de la dignité pour se lier d’amitié avec la personne qui vous a calomnié.

En conclusion, prévoyez de purifier votre cœur dès aujourd’hui, et mettez en œuvre les conseils ci-dessus pour améliorer votre vie. Si vous avez d’autres conseils, partagez-les avec nous sous forme de commentaire !

Commentaires (7)
  1. ALLAHOU AKBAR. telment vrai ce que vous avez ecrit mais je demande a ALLAH AZZA WA DJAL de nous faciliter la mise en pratique. amin

  2. Salam
    Machallah quel beau et utile rappel !
    C'est malheureusement plus qu'un fléau aujourd'hui.
    D'autant plus que parfois, "on" se permet de le faire aussi avec les non musulmans en expliquant que les versets ne concerne que les musulmans " ...l'un de vous aimerait il manger la chair de son FRÈRE mort..."
    Mais je pense que FRÈRE ici veux dire frère en humanité.
    Qu'Allah nous guide
    Qu'Allah vous récompense pour ce que vous faites !
    Amin

  3. tu a raison

  4. Amin
    Qu'Allah facilite notre démarche insha'Allah
    Barakalloufik mon frère ma soeur pour ce très beau rappel.
    Utile à la oumma

  5. Salam Alaykoum quel est le jugement d un adulte (musulman) qui dit: qu un enfant de 10 ans handicape ne connait pas ALLAH , je vous cache pas le choc, en tant que convertie j aimerais savoir comment repondre a se monsieur qui est mon voisin et des sources dans le coran et la sunnah , BarakAllah oufik

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam

Le mauvais œil est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer ce qu'est...

L'adultère et la fornication en Islam

Par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent l'infidélité (avoir des...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Salât joumou’a

Comme pour chaque effort, la récompense de salat Jumu’a est grande A ce sujet, le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : « Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur des jours...

Gélatine de porc Islam

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...