facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Rappels

La gravité de se moquer, humilier ou médire sur son frère

26 950 vues

img_1
Allah (Soubhana wa ta’ala) dit dans le Coran (Sourate houjourat 49 v10): «Ô vous les croyants qu’un groupe ne se raille pas d’un autre groupe car ceci son peut-être meilleur et que des femmes ne se moque pas d’autre femme car celle-ci peuvent être meilleur et ne vous dénigrer pas et ne vous lancez pas mutuellement des sobriquets injurieux, quel vilain mot que perversion lorsqu’on a déjà la foi et quiconque ne se repend pas cela sont parmi les injuste».

L’Islam est très clair au sujet de la médisance et la calomnie, ils font partie des plus graves péchés car ne pas savoir retenir sa langue des ragots et des potins entraîne une multitude de mauvaises actions dont on a malheureusement peu conscience.
Une mauvaise habitude qui tend à se banaliser tout comme la vulgarité, le mensonge et parler inutilement sans qu’il n’y ait un intérêt spirituel derrière. Au même titre, les plaisanteries excessives peuvent tourner à la moquerie, des attitudes qui mènent immanquablement à la sournoiserie et à la polémique.


Parler avec excès peut tout aussi bien nous entraîner vers le mépris voire la colère, un comportement proscrit par l’Islam. Il est de notre devoir de nous soigner de cette maladie en pratiquant la « ibadah ».
Améliorer notre langage en bannir les mensonges et la méchanceté tout en nous efforçant de ne dire que la vérité comme Dieu nous l’a ordonné sont des actes de « Ibadah », même si cela n’implique pas de prier ou de faire des invocations.
Faire don aux pauvres, donner à manger à ceux qui ont faim, prendre soin des malades, tout cela fait partie de nos obligations dU musulman, tout comme de travailler et de subvenir aux besoins de notre famille, en tout cela nous ne cherchons qu’une seule chose, la satisfaction d’Allah soubhana wa ta’ala.
Toutes nos activités et notre vie entière ne devraient être vouées qu’à la « Ibadah » conformément aux lois de Dieu et notre objectif ultime est de satisfaire Dieu.
Et parmi ces nombreuses activités qui ponctuent notre quotidien, la parole y tient un rôle prépondérant car il est tellement facile de se laisser aller à la médisance.

Le Prophète (Salla Allah ’alayhi wa Salam) a dit : «Heureux est celui qui retient le surplus de sa langue et dépense le surplus de son argent ». (hadith Hassan rapporté par Al Bayhaqi et Al Baraouiy).
Nous pouvons nous exprimer librement, il s’agit d’un droit inaliénable que nous confère Dieu mais à nous d’en assumer les conséquences en cas d’abus. Car Allah nous avertit qu’il y a des Anges scribes qui écrivent chacune de nos paroles, « ils ne prononcent pas une seule parole sans avoir auprès de lui un observateur près à l’inscrire près à la recueillir près à la noter ».(Sourate 50 Qaf - V17-18).

Mettre une personne dans l’embarras en essayant de la ridiculiser en mettant en évidence ses défauts ou ses faiblesses et ceci même si vous avez raison n’en reste pas moins blâmable.
Le Prophète (Salla Allah ’alayhi wa Salam) dit dans un hadith rapporté par al tirmidi d’après ikrima ibn 'abass :« n’agace pas ton frère et ne fait pas acte de sournoiserie envers lui, ne plaisante pas avec lui et ne lui donne pas un rendez-vous sans y aller et une promesse sans la tenir »
Dans la sourate Al-Houjourat au verset 10, Allah dit : «Certes, les croyants sont des frères».
Pour cette raison, le Prophète (Salla Allah ’alayhi wa Salam) a dit : «ne soyez pas grossier dans votre langage car Allah n’aime pas la grossièreté ni l’obscénité. C’est un acte d’indécence d’insulter son frère quant au fait de le combattre c’est un acte d’impiété».
Commentaires (2)
  1. tu a raison

  2. Salam Alaykoum quel est le jugement d un adulte (musulman) qui dit: qu un enfant de 10 ans handicape ne connait pas ALLAH , je vous cache pas le choc, en tant que convertie j aimerais savoir comment repondre a se monsieur qui est mon voisin et des sources dans le coran et la sunnah , BarakAllah oufik

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...