facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Actualités

Islamophobie : grande victoire de Hassan contre la RATP

153 vues

Islamophobie : grande victoire de Hassan contre la RATP

L’agent de sécurité, Hassan A. , a été licencié début 2019 après un avis d’incompatibilité du ministère de l’intérieur. La Cour de cassation indique que la RATP a violé la loi en le licenciant, rappelle Mediapart. La réintégration d’un agent de la RATP, accusé sans preuve de radicalisation, est définitivement validée par la Cour. Victoire après une longue persistance.

L’importance de persévérer

 

Le 19 octobre, la Cour de cassation a confirmé la décision du 6 mai 2021 de la cour d’appel de Paris, qui ordonnait la réintégration au sein de la RATP d’Hassan A., agent de sécurité durant cinq ans. Jusqu’en 2018, l’agent de sécurité était affecté au « Kheops La Défense », l’un des six centres de la sûreté RATP (GPSR, groupe de protection et de sécurité des réseaux), précise Mediapart. Le 8 août 2018, sans lui apporter aucune explication, du jour au lendemain, le préfet de police de Paris avait abrogé son autorisation de port d’arme. Il apprendra qu’il a été inscrit au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste, sur dénonciation. Celle-ci est intervenue juste après qu’il a alerté sa hiérarchie au sujet du comportement raciste d’un de ses collègues du GPSR, selon les propos rapportés par Mediapart. Dans l’impossibilité de détenir une arme, et donc d’être maintenu à son poste, Hassan A. a changé de profession, par défaut. Il a postulé à un poste de conducteur de bus en septembre 2018. Et comme la loi le lui permet pour ses personnels postulant à des postes pouvant poser des questions de sécurité, la RATP avait demandé un avis au ministère de l’intérieur sur son cas, rappelle Mediapart. Toujours sans explication, le ministère avait rendu un avis d’incompatibilité avec l’exercice de la fonction. En décembre 2018, la RATP lui avait envoyé à Hassan A. une lettre de licenciement, en s’appuyant sur la décision du ministère. Mais dès le 9 mai 2019, le tribunal administratif de Paris avait annulé l’avis d’incompatibilité issu du ministère de l’intérieur, mais aussi la décision d’abrogation de son autorisation de port d’arme. Le tribunal estimait que le préfet de police n’avait pu apporter « aucune précision sur des faits qui auraient pu être commis » par le salarié de la RATP. Pour autant, la RATP ne souhaitait pas faire revenir dans ses rangs Hassan A., qui a donc emprunté la voie des prud’hommes pour obtenir gain de cause, indique Mediapart. Il a perdu en première instance, puis, donc, gagné en appel en 2021. Et c’est cette décision d’appel qui a finalement été validée. La Cour de cassation a eu la même lecture que la cour d’appel sur une erreur d’interprétation, voire plus, commise par la RATP. En somme, Hicham A. incarne la résilience. Il s’est appuyé sur ses droits pour faire valoir sa position. Malgré plusieurs années de procédure judiciaire, il a persisté dans la bonne gestion de son dossier. C’est une grande victoire à marquer dans les mémoires.

 

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam : comment se protéger ?

Le mauvais œil  en islam est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Voici les invocations à faire...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Épilation des sourcils en islam chez les femmes

De nos jours, la société de l’image dans laquelle on évolue, tend à nous faire assimiler l’idée que la beauté repose principalement sur l’apparence, ce que l’on reflète extérieurement, sans laisser beaucoup de place à la...

Qiyam Al-Layl - la prière de nuit

La prière n'est pas seulement un repos pour le croyant mais aussi une façon de s'engager dans un échange avec notre Créateur. Doubler les invocations ou le nombre de prières supplémentaires permet d'être gratifié de...