facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Rappels

Une femme peut-elle faire la « Roqya » à une autre femme ?

2 766 vues

img_1
La possession ou le mauvais oeil sont des maux qui peuvent atteindre n’importe quel être humain.
Le seul moyen de s’en prémunir est d’être assidu lors des prières quotidiennes et de multiplier les invocations pour demander la protection d’Allah soubhanou wa ta’ala. La femme faible en est souvent sujette et pour s’en défaire, certaines se rendent auprès d’une personne afin de pratiquer la « Roqya ».

La « Roqya » peut se définir comme une thérapie qui permet de soigner les actes de sorcellerie, de mauvais œil et également de se protéger contre ces derniers.
Mais une femme peut-elle se charger de la roqua sur une autre femme ?
Pour éclaircir cette question , voici la réponse du Cheikh Salih Ibn Fawzan Al-Fawzan, (qu’Allah le préserve):
« Il n’y a pas de mal en cela. La roqya peut être accomplie par l’homme ainsi que par la femme. Ils accomplissent tous cela. Et c’est une des causes de guérison par la permission d’Allah. »

Une femme peut réciter la roqua si sa fille, son amie ou une de ses proches est malade.
Ainsi, les seules conditions requises sont:
- être en capacité de lire le Coran,
- croire avec certitude au Coran,
- être empreint de piété,
- connaître les pièges et les caractéristiques du diable et des djinns,
- connaître la méthode prophétique de la « Roqya »,
- disposer de connaissances de base en psychologie,
- avoir la conviction que le succès de sa thérapie dépend d'Allah.
Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publier. Les Champs Obligatoire Marqué *

Les articles les plus lus




Ce qu'il faut savoir sur le jeûne des jours blancs !

On assimile très souvent le jeûne uniquement à la période du Ramadan. Mais il existe une autre forme de jeûne aussi importante dans la vie d’un musulman: le jeûne des trois jours dans le mois. Apprécié...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...