facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Actualités

Faisons attention à ne pas commettre ces erreurs durant la Oumra (2) : tawaf

68 vues

Faisons attention à ne pas commettre ces erreurs durant la Oumra (2) : tawaf

Par : Tamime Khemmar

Partie 1

Erreurs concernant l’entrée à la Mosquée Al-Harâm 

Faut-il entrer à la Mosquée Al-Harâm  par une porte précise, et que si l’on entre par une autre porte, on aura commis un péché ou un acte makroûh (répréhensible) ?

Ceci n’a aucun fondement. On peut entrer, lors de la coumrah, par n’importe quelle porte.

Les précieux conseils et les meilleures recommandations après le hajj

Certaines personnes récitent des invocations spécifiques lorsqu’elles entrent dans la Mosquée et voient la Kacbah, en pensant que l’invocation à ce moment-là sera exaucée. Ceci est-il prescrit ?

Il n’a pas été établi que le Prophète [ﷺ] ait récité ces invocations. Adorer Allah, soubhânah, en les accomplissant est donc un culte inventé, bidcah.

Erreurs concernant le tawâf :

Certains prononcent la niyyah (l’intention) lorsqu’ils veulent entamer le tawâf. Ils disent, par exemple : « Allâhoumma (mon Seigneur) ! Je fais la niyyah d’accomplir sept achwât (tours) pour la coumrah ». Ceci est-il prescrit ?

Prononcer la niyyah dans ce lieu est un culte inventé, bidcah, car le Prophète [ﷺ] ne l’a pas fait et il n’a pas, non plus, appelé sa nation à le faire.

Aussi, Allah, soubhânah, connait ce que renferment les cœurs.  Allah, soubhânah, dit, (S : 49/A : 16) :

(Dis : « Allez-vous apprendre à Allah votre religion ? ») c’est-à-dire : Lui apprendre vos œuvres.

Certaines personnes commencent le tawâf bien avant la pierre noire, c’est-à-dire entre celle-ci et l’angle Yamânî, et certains disent même qu’ils font cela par précaution. Est-il juste de faire cela ?

Ceci est un excès dans la religion, prohibé, car la réelle et utile précaution : c’est de suivre la Charîcah (la prescription islamique) et de ne pas privilégier son opinion sur l’ordre d’Allah et de Son Messager [ﷺ].

Certains commencent leur tawâf à partir de la porte de la Kacbah, non de la pierre noire.

Ceux-là n’ont pas réalisé entièrement leur tawâf, car s’ils le commencent vis-à-vis de la porte ou décalés un tant soit peu du niveau de la pierre noire, leur premier chawt (tour) sera considéré non valide, car incomplet. Ils doivent le remplacer par un autre, s’ils s’en aperçoivent peu de temps après, sinon, ils doivent refaire entièrement le tawâf.

Certains, lorsqu’il y a bousculade, tournent dans leur tawâf uniquement autour de la partie bâtie de la Kacbah ; ils entrent ainsi par la première porte du Hijr[1] et sortent par celle qui lui fait face, laissant le reste du Hijr à leur droite.

Ceci est une grave erreur qui annule le tawâf. Car en réalité, ce dernier n’a pas tourné autour de la Kacbah, mais uniquement autour d’une partie de celle-ci[2].

Peut-on appeler le Hijr : (Hijr Ismâcîl).

Ce Hijr n’exista que lorsque Qouraych (la tribu du Prophète [ﷺ]), voulant reconstruire la Kacbah, fut à court d’argent. Ils démolirent alors cette partie, l’entourèrent d’un mur, et elle fut appelée : (Hatîm) et (Hijr). Quant à Ismâcîl, il ne l’a ni connu, ni y a contribué.

Certains ne gardent pas constamment la Kacbah  à leur gauche. Tu les vois accomplir le tawâf avec leurs familles alors qu’ils tournent le dos à la Kacbah  ou lui dirigent le flanc droit, comme font, très souvent, les guides.

Garder le côté gauche dirigé vers la Kacbah est une condition de la validité du tawâf. Si on lui tourne le dos ou on lui fait face ou on lui dirige le flanc droit ou on tourne dans le sens contraire du tawâf, tout ceci annule le tawâf.

Certaines personnes pratiquent le ramal (marche rapide) tout au long des sept achwât (tours). Ceci est-il prescrit ?

Il fut établi que le Prophète [ﷺ] et ses Compagnons n’ont pratiqué le ramal que durant les trois premiers tours.

À suivre…

Allah est plus Savant.

Suite 3

Notes de l’auteur :

[1] Hijr : Partie non bâtie de la Kacbah, comprise dans l’espace entouré par un muret blanc semi-circulaire.

[2] Car le Hijr faisait partie du Bayt, mais lorsque Qouraych – la tribu de Prophète [ﷺ]- décidèrent de reconstruire la Kacbah, ils s’imposèrent comme condition de n’utiliser dans la construction que de l’argent licite, ce qui a restreint son budget et n’édifièrent alors qu’une partie de la Kacbah et exclurent la surface du Hijr, jusqu’à sept coudées du mur de la Kacbah (environ = 3.5 mètres).

 

Commentaire (0)

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam : comment se protéger ?

Le mauvais œil  en islam est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Voici les invocations à faire...

Épilation des sourcils en islam chez les femmes

De nos jours, la société de l’image dans laquelle on évolue, tend à nous faire assimiler l’idée que la beauté repose principalement sur l’apparence, ce que l’on reflète extérieurement, sans laisser beaucoup de place à la...

Qiyam Al-Layl - la prière de nuit

La prière n'est pas seulement un repos pour le croyant mais aussi une façon de s'engager dans un échange avec notre Créateur. Doubler les invocations ou le nombre de prières supplémentaires permet d'être gratifié de...