Actualités

États Unis : du halal à l’université Bradley






Commentaires (2)
  1. Amantu Bi Lah dit :

    Assalamu alaykum wa rahmatulah wa barakatuh

    Barak Allahu fikom pour l’info ! Mais pour être honnête je trouve que c’est un cadeau empoisonné ! Certes l’université se montre tolérante et compréhensive en proposant du Halal pour les étudiants musulmans, mais si c’est pour les rendre autant obèses que les étudiants non musulmans alors j’inviterais ces musulmans à manger équilibré et Halal chez eux ! ou à manger végétarien si ils sont obligés de déjeuner dans l’université !

    Les étudiants américains habitués à manger tout et n’importe quoi pourvu que ça soit gras, sucré, hyper calorique et surtout dangereux pour la santé, ne se rendent compte des dégâts de cette malbouffe que lorsqu’il dépasse les 100kg et que leur médecin leur diagnostique un fort cholestérol, un fort diabète et une obésité menaçant sa santé !

    Pourquoi l’université ne ferait t-elle pas d’une pierre deux coups ? En plus de proposer du Halal, qu’elle s’empresse de faire une campagne pour une alimentation plus saine qui profiterait non seulement aux étudiants musulmans, mais aussi à tout les étudiants, professeurs, et personnels qui encadrent l’établissement !

    Surtout aux USA, ils en ont bien besoin.. Et cette fois ci ce n’est surement pas monsieur MAC DONALDS qui leur tendra la main pour les soutenir à lutter contre ces excès alimentaires !

    Donc je reste mitigée, Halal oui mais si c’est pour devenir obèse non merci ! Et à chaque étudiant musulman de se montrer responsable de ce qu’on lui met dans son assiette 🙂

    Wassalamu alaykum wa rahmatulah wa barakatuh

  2. Adam Chaabane dit :

    en fait ce n’est pas tant que ce soit gras et sucré, mais que ça vienne de nourriture de composition douteuse : l’épidémie d’obésité coïncide étrangement avec l’apparition du sirop de glucose-fructose en remplacement du sucre, et de la production de viandes aux hormones (sans parler des farines animales) (cf. le livre Toxic de William Raymond).

    Le halal n’est pas seulement une façon d’abattre la bête, c’est tout l’environnement sanitaire qu’il faut prendre en compte.

Commenter

Your email address will not be published. Required fields are marked *