Un printemps de miséricorde a amené l’espoir

Qui s’est répandus sur des peuples jusque là endormis
Allah a détruit la traîtrise des tyrans et dictateurs pourris

Même si les martyrs se sont envolés et le sang a coulé
Il a toujours été l’encre des pages de l’histoire des éprouvé

La Tunisie, la première à y avoir goutté
Suivie de l’Égypte, le Yémen puis la Libye

Aujourd’hui c’est nos frères et sœurs bien-aimés en Syrie
Là où les autres pourraient y voir la tragédie

J’y vois la clémence, un espoir de réveiller
Toute une Oummah, oubliant Allah, Il les a « oubliés »

L’heure des courageux est de retour
Les vautours tombent, et c’est le secoure
Qui arrivent, une lueur à l’horizon, les fiers accourent

Sentez-vous l’odeur de l’Unicité ?
Douce et agréablement musqué

Le Miséricordieux éprouve ceux qu’Il aime
Le retour à l’islam est la récolte de ceux qui le sèment

Les cœurs sincères envers leur Seigneur
Connaissent le bien-être d’une âme, après une nuit en pleur

Une Sakina (repos dans l’âme) que ne pourrait décrire les mots
Et une Rahma (miséricorde), pas toujours perceptible, vient chasser tous les maux

Par Muhajir