La miséricorde de Dieu ne s’exprime pas en quelques vers;
Elle est cet océan, cette mer, qui de nos tourments nous libère,
Nous porte vers des rivages calmes et joyeux,
Dans l’amour et l’adoration intime du Seul Dieu.

Si la vie d’ici bas était éternelle, elle n’aurait aucun sens.
Car l’Eternité est l’attribut d’Allah l’Unique, l’Inégalable,
Qui au fil des prières nous guide vers la santé du cœur et son excellence,
Alors que cette dounia nous incite trop souvent au blâmable.

O toi, si tu avais pu écrire ton destin de tes propres mains,
Sois en sûr, tu ne l’aurais pas écrit aussi bien.
Accepte-le alors tel qu’il est et tel qu’il arrive
Et Loue le Miséricordieux chaque seconde qu’Il te permet de vivre.

Car cette vie est une valse où se mêlent facilité et difficulté,
A vrai dire, elle n’est qu’un test pour qui a l’esprit affuté.

A toi de choisir alors, à toi de vivre
Acceptes tu de danser au rythme auquel Allah te livre ?
Ou bien, vas tu te révolter, tapper du pied et rugir,
Croyant que face à la mort, seul, tu pourras agir…

Assurément, la miséricorde de Dieu ne tiendra pas en quelques vers,
Elle est infinie et sans faille, à l’image de l’Univers et ses mystères.

Par Ghyslène