Longuement trempée et égouttée dans l’encrier, afin que les écrits de ma plume ;
Ne laisse dans le cœur du croyant aucune trace d’amertume
Ainsi, le duc parfum de la miséricorde Divine inonde mon cœur de lumière
A travers le reflet d’une confiance sans fin, débute alors, la quête d’une nouvelle ère
Celle qui après un repentir sincère te ravive de plus belle
Radieuse, sans fin, la plus belle confiance est certes celle qui revient à l’Eternel
Seul dans les tourments, dans l’obscurité, pendant que l’espoir fuit
N’oublie jamais que Très Haut, qui ne faillit jamais à sa parole te voit jour et nuit
L’encre a déjà séché et notre destin étant déjà tracé
Pourquoi donc passer plus de temps à se soucier plutôt qu’à espérer ?
Tantôt gaie, tantôt triste, ce sont les vices de nos cœurs
Mais chaque jour est éphémère et l’on devrait le cueilleur comme un bouquet de douces fleurs
La clarté d’un beau jour balaye les chagrins d’antan
Telle une étoile lumineuse qui le court d’un instant ;
Scintille de mille feux à son firmament.
Consulte ton cœur et retourne vers le Tout Miséricordieux
Sans aucuns regrets tu obtiendras le pardon du Maitre des Cieux
Une nouvelle page blanche attend que ta plume écrive les belles œuvres à réaliser
Celles qui seront salutaires et te donneront le meilleur accès.

Par (Qalam) Nabila B