Jour après jour, je m’enfonce dans les péchés
Pensant que je ne suis pas le pire, qu’il y a bien plus égaré
Mes œuvres sont habitudes et ma langue bien aiguisée
Je m’imagine l’après et je vois Jardins et Palais

Quand le bien s’invite à moi, je m’en détourne le cœur léger
Quant au mal commis devant moi, je le condamne avec dureté
Mes amis je conseil, et ma personne j’ai délaissé
Nulle personne n’a accès à la noirceur de mes pensées

Quand le rappel m’est fait, mon regard rappel la piété
Quand seul je sonne l’appel, paresseux, je ne fais que soupirer
La gestuelle maitrisé mon âme distraite peut s’évadée
Les salutations passés, soulagé d’avoir terminé

Quand en groupe on me suit, je sens la gloriole me monter
Seule l’image des louanges me poussent à bien réciter
Les gestes je perfectionne, les temps d’arrêt sont prolongés
Mon esprit bien encré, chaque unité est bien compté

Ma science je veux montrer et mes arguments développés
Alors que je ne vie avec pour seule langue le français
Je regarde des vidéos prélasser dans mon canapé
Pensant apprendre la science et être digne du Messager

Ceux qui ne sont pas comme moi ne sont que de simples égarés
Ceux qui ignorent la Loi sont pour moi des êtres à blâmer
Ceux qui ne croient en rien sont de douces brebis à ramenées
Ceux qui pensent que je suis pieux ont certes tous été trompé

Je partage ce poème en attendant d’être noté
Les commentaires je suis avec beaucoup d’avidité
Ces poèmes qu’on partage contiennent tous la Vérité
Si ce n’est les compliments ce poème ne serait pas posté

La Miséricorde pour thème j’ai entrepris de rédiger
Car il lui suffit pour preuve que je sois là à partager
La Patience de Mon Seigneur envers celui qu’Il a crée
En espérant qu’Il me pardonne avant que mon âme soit arrachée

Par Abou Isma’il