facebook twitter instagram telegram
MENU

Partager cet article

Mode de vie

Comment annoncer sa conversion à sa famille ?

3 873 vues

Comment annoncer sa conversion à sa famille ?

« Avant d’annoncer sa conversion à sa famille, il vaut mieux, au détour de conversations, préparer déjà le terrain et informer ses proches que, depuis peu, vous portez de l’intérêt à l’étude des religions ou de l’Islam. Cela évitera ainsi les « grandes révélations » et « les surprises » de dernière minute. Il serait également intelligent d’énoncer, au gré de ces conversations, les divers éléments qui vous ont touchés en Islam et/ou les étapes de votre réflexion intellectuelle/de votre cheminement spirituel. Cela permettra à vos proches de connaître les éventuelles raisons de votre conversion et d’être ainsi rassurés.

En outre, au moment de l’annonce de sa conversion, il est indispensable de préciser que ce choix spirituel ne remet pas en cause vos liens d’affection, vos traditions et votre identité. Conversion à l’Islam ne signifie pas adoption des us et coutumes du Maghreb ou du Machreq ! Il est également primordial, une fois cette annonce « nécessairement choquante » effectuée, et qui sera peut-être vécue comme une remise en cause de l’éducation familiale reçue, d’exceller dans votre comportement, en démultipliant les gestes d’affection, les prises de nouvelles de vos proches, etc.

Le musulman est l’ambassadeur de sa religion : il est extrêmement important de prouver à votre famille que vous êtes une meilleure personne depuis votre conversion… Seul un tel comportement sera gage de respect pour votre religion à l’avenir…

Enfin, un autre point vital, pour les personnes issues des familles les plus « traditionnelles » est de dresser des ponts entre les grands personnages chrétiens et ceux de l’Islam. Jean-Baptiste, Marie, Jésus, les apôtres, sont mentionnés à de nombreuses reprises dans le texte coranique et peuvent servir à apaiser les tensions : l’Islam devrait être présenté comme une continuation, une confirmation des enseignements de ces pieux personnages de l’ancienne religion. Des phrases du type « C’est par amour pour Jésus que je suis devenu musulman », « Je ne me suis pas converti à une autre religion, j’ai confirmé mon appartenance à la religion de Dieu et de (son prophète) Jésus » sont positives.

Enfin, si jamais vous optez pour un prénom islamique (cela n’est pas une obligation), il serait bon de ne pas le faire connaître à vos parents, car ces derniers pourraient vivre cela comme un affront. Le nom est le ferment de l’identité et vos parents ont dû porter un soin extraordinaire à vous en donner un. En évoquant un nom de conversion, vous risqueriez de leur dire implicitement : « je ne suis plus vraiment ton fils »…

Qu’Allah vous préserve et vous facilite !

Commentaires (4)
  1. salam alaykoum

    Un sujet très intéressant ! Merci beaucoup !

    Effectivement, l'islam et le Coran sont la continuation et non une rupture !! D'ailleurs, dans notre conception, tous les Prophètes et Messagers de Dieu ont porté l'islam ("soumission" dans la paix et la sécurité de Dieu)! Les prophètes n'avaient-ils pas tous la même attestation de foi (shahada) ? : il n'y a de dieu qu'Allah (Dieu) ! Aussi, Abraham (saws) a été le premier à nous avoir appelé "musulmans" (cf. Coran 22.78). Le Coran étant en quelque sorte le dernier Testament : le Coran est désigné dans le Coran comme un "Rappel" qui confirme les Écritures - originelles - antérieures (Cf. Coran 5.48. / 10.37. / 46.12....). N'oublions pas non plus que nos rites remontent à Abraham et Ismaël (prière, aumône...) - paix et salut sur eux -. Abraham (alors qu'il élevait la Kaaba avec son fils Ismaël) a demandé à Dieu de leur enseigner nos rites (cf. Coran 2.127-129. / 21.72-73). Et il est même troublant de voir que la gestuelle de la prière des premiers juifs et chrétiens s'apparente à celle de leurs frères musulmans (3 courtes vidéos à la fin de la page suivante), voir aussi les versets bibliques qui parlent de "se mettre à genoux, front contre le sol" : http://lechemindroit.webs.com/laprieredabraham.htm

    Aussi, Dieu nous dit dans le Coran : {Dis : "Nous croyons en Dieu, à ce quʼon a fait descendre sur nous, à ce quʼon a fait descendre sur Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob et les Tribus, et à ce qui a été apporté à Moïse, à Jésus et aux prophètes, de la part de leur Seigneur : nous ne faisons aucune différence entre eux; et cʼest à Lui que nous sommes Soumis".} Coran 3.48.

    Toutefois, je ne suis pas du tout d'accord avec un terme employé par la rédactrice de l'article : "prénom islamique" !!! Il n'y a pas de prénoms "musulmans" : il y a des prénoms arabes, hébreux, latins, anglophones, asiatiques... mais je ne sais pas d'où vient cette idée de "prénoms musulmans" c'est une grande erreur ! Une confusion entre l'arabité et "l'islamité". Vidéo de 6 minutes de M. Bajrafil : https://www.youtube.com/watch?v=i4nPmq6nTgw
    D'ailleurs, réfléchissez et notez par vous-même : lorsque les compagnons Omar (ra) ou Abou Bakr (ra) ou même l'épouse du prophète (saws) Khadija (ra) (etc.) sont devenus musulmans, ils n'ont pas changé de prénom !! Ils ont gardé le prénom qu'ils avaient avant !! A moins vraiment de s'appeler par un prénom péjoratif ou insultant ! Choisir un prénom - arabe - par la signification que certains portent (comme par exemple : une qualité...), peut être éventuellement intéressant pour le croyant, tant le sens peut représenter une sorte d'objectif de réforme de soi à essayer d'atteindre tout au long de sa vie... Mais il faut vraiment arrêter de présenter ça comme des "prénoms musulmans" ! Disons plutôt "prénoms arabes". Devenir musulman, ce n'est pas devenir arabe. Le dernier prophète (saws) est arabe et le Coran est une Révélation arabe. Coran 12.2. {Nous lʼavons fait descendre, un Coran en [langue] arabe, afin que vous raisonniez.}. Il y a un but précis au fait que le Coran soit en langue arabe : pour en conserver son originalité, son sens précis et ouvert (auquel chacun doit réfléchir et méditer), sa profondeur, sa clarté, son intégrité textuelle ! Bref, son Message originel ! Et ce, contre tout détournement humain ou interprétations tendancieuses, comme ont pu être victime les Révélations antérieures... Ainsi, tous les croyants ont accès aux mêmes mots... à eux (arabophones ou non) de chercher, de réfléchir, de méditer pour comprendre, pour avancer dans leur quête de sens et de foi... Mais en aucun cas, l'arabe serait une langue supérieure aux autres. Jamais ! D'ailleurs, les Écritures antérieures ont toujours été révélées dans la langue de leurs Messagers (Coran 14.4. {Et Nous nʼavons envoyé de Messager quʼavec la langue de son peuple, afin de les éclairer. [...]}). A méditer.
    La diversité des langues est un Signe de Dieu ! (cf. Coran 30.22.)

    Que Dieu nous guide et nous facilite.
    salam

  2. A méditer : Coran 16.123. {Puis Nous tʼavons révélé : "Suis la religion dʼAbraham qui était voué exclusivement à Dieu et nʼétait point du nombre des associateurs".} . Sur ce sujet voir aussi Coran 3.95. / 4.125. / 22.78.

  3. As salamou alaykoum,

    Barakallahou fik pour ces conseils. Toutefois je ne suis pas d'accord avec ce point concernant les traditions et l'identité. "En outre, au moment de l’annonce de sa conversion, il est indispensable de préciser que ce choix spirituel ne remet pas en cause vos liens d’affection, vos traditions et votre identité." Les traditions sont forcément amenées à changer lorsqu'on ne participe plus aux fêtes telles que Noël, Pâques, Saint-Sylvestre, anniversaire etc...
    Et quant à l'identité je pense qu'il y a là aussi un changement, e tant que convertie je me sens à la fois moi-même (par mon caractère, mes goûts, etc..) et différente par mon appartenance. Aujourd'hui je me sens en premier lieu musulmane et membre de cette communauté avant de me sentir française ou bretonne par exemple !

    Qu'Allah facilite tous les convertis dans leurs relations familiales

  4. Vos conseils sont excellents. C'est vrai, une personne convertie ne doit en aucun cas sembler s'éloigner de ses proches. Et il n'est pas utile de changer de prénom.

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam : comment se protéger ?

Le mauvais œil  en islam est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer...

L'adultère et la fornication en Islam

En Islam et par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent...

La prière de Tarawih et ses nombreux mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

La prière du Vendredi (Salât joumou’a)

Comme pour chaque effort, la récompense de la prière du vendredi est grande A ce sujet, le Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) a dit : « Le Jour de Vendredi est de grande importance, le meilleur...

Gélatine de porc Islam : qu'en est-il des bonbons Haribo ?

Pour simplifier les obligations alimentaires, il est important de retenir que tout est halal sauf ce qui est par nature haram, c’est-à-dire illicite (porc, alcool), ou qui contient un composant qui rend haram (une certaine...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Voici les invocations à faire...