Sidération et tristesse...
De nouveau la haine et la barbarie; Cet acte inqualifiable qui vient de se produire à Nice n'a rien à voir avec notre religion, il est pourtant revendiqué comme-tel.
Nous partageons la peine de nos amis Chrétiens et adressons nos condoléances aux familles des victimes.

Palestine - L'Irlande vote une loi interdisant l'importation de produits issus des colonies israéliennes

713 vues 04 février 2019, 16:00


L'Irlande a maintes fois prouvé qu'elle prenait fait et cause pour la Palestine et le peuple Palestinien. Que ce soit lorsque le sénat demandait d'interdire l'importation des produits en provenance des territoires occupés, ou encore en hissant le drapeau palestinien au dessus de la mairie de Dublin en prémisse à une prochaine reconnaissance de l'Etat de Palestine.

Déjà en 2010 alors que le blocus de Gaza atteint son paroxysme, l'Irlandaise Mairead Maguire, lauréate 1976 du Prix Nobel de la Paix, embarquait à bord du navire le MV Rachel Corrie, battant pavillon irlandais, pour faire parvenir quelques 200 tonnes de matériel médical aux Gazaouis.

Aujourd'hui encore, l'Irlande se tient au côté des Palestiniens dans leur dur combat contre les privations et l'injustice . La chambre basse du parlement irlandais, le Dail, a voté fin janvier en faveur d'un projet de loi empêchant la vente de produits en provenance des colonies israéliennes en Cisjordanie occupée, considérées comme illégales par le droit international.

Avant d'entériner le projet de loi, celui-ci doit encore passer par plusieurs étapes, mais une fois voté, les contrevenants pourraient se voir infliger des amendes pouvant aller jusqu'à 250 000 euros ou être condamnés à cinq ans de prison pour toute importation ou vente de biens ou de services originaires des colonies du Golan, de Jérusalem-Est ou de Cisjordanie, rapporte le Jerusalem Post.

Les importations de produits issus des colonies vers l'Irlande sont estimées entre 580 000 et 1,1 million de dollars par an.

Pour Mustafa Barghouti, secrétaire général du parti de l'Initiative nationale palestinienne, il s'agit d'« une grande victoire pour le mouvement BDS », et il espère bien « faire adopter des lois similaires dans un certain nombre de pays européens dans un avenir proche ».

Plusieurs personnalités irlandaises dont la sénatrice irlandaise Frances Black se sont félicitées de cette initiative :

« L'Irlande défendra toujours le droit international et les droits de l'homme, et nous sommes sur le point de faire l'histoire. En avant ! » a tweeté la sénatrice.

La réaction israélienne ne s'est évidemment pas fait attendre :

« Israël est scandalisé par la législation présentée dans le Dail contre lui, qui est révélatrice d'hypocrisie et d'antisémitisme. Au lieu que l'Irlande condamne la Syrie pour le massacre de centaines de milliers de civils, la Turquie pour l'occupation de la partie nord de Chypre et les organisations terroristes de l'assassinat de milliers d'Israéliens (?), l'Irlande s'en prend à Israël, la seule démocratie au Moyen-Orient. Quelle disgrâce . » a indiqué dans un communiqué le premier ministre israélien.

Mais l'Irlande ne se laisse pas facilement intimider par les accusations de l'état hébreu. Des organisations irlandaises et des étudiants de l'une des universités les plus prestigieuses du pays, le Trinity College de Dublin ont également exprimé leur soutien au BDS.




Partager cet article

Ne ratez plus les articles qui ont le plus intéressés la communauté en vous inscrivant à notre liste de diffusion.

J’ai lu et j'accepte la politique de confidentialité de ce site

Poster un Commentaire



Les articles les plus lus