La gravité des relations hors mariage ou la fornication en Islam

168 560 vues 17 janvier 2017, 07:00


La « zinâ » a hélas pris une place non négligeable au sein de la Oumma. Ce terme arabe qui désigne aussi bien la fornication que l’adultère est strictement interdit en Islam car considéré comme un péché capital.


Allah Subhana wa ta’ala dit à ce sujet : «  Ne vous approchez pas de la fornication. C’est une abomination et une voie pleine d’embûches  ». (Verset 32 / Sourate 17)
Pourtant nos jeunes ont pris pour habitude d’avoir une ou un petit(e) ami(e) et s’adonnent à la fornication comme si cela était une évidence voire une obligation faisant d’eux des gens modernes en phase avec leur temps. Une soi-disant norme qui pousse au péché mais dont beaucoup s’accommode estimant que c’est l’époque qui exige de vivre ainsi.


Des musulmans pratiquants adultes et adolescents trouvent aujourd’hui normal de forniquer en oubliant leurs obligations de musulmans.
Lorsque nous parlons de fornication, il ne s’agit pas seulement de l’acte en tant que tel mais aussi les regards, les paroles et tous les gestes qui conduiront à commettre un péché comme l’a dit le Messager d’Allah (sallallâhou alayhi wa sallam) : « Ô Ali ! Ne fais pas suivre le premier regard par un autre, car seul le premier t’est permis ». (Ahmad, Abou Daoud et At-Tirmidhi).
« Allah a décrété pour chaque être humain sa part de fornication qu’il atteindra sans pouvoir s’y soustraire. La fornication de l’œil est le regard. Celle de la langue est la parole. Celle des pieds et des pas qui l’y mène. Celle de la main est le toucher. L’âme espère et désire, et le sexe vient confirmer tout cela ou l’infirmer .» (Abu Hurayrah).

Beaucoup de musulmans n’ont malheureusement pas conscience de la gravité de leurs péchés alors qu’il suffit de se référer aux nombreux Hadith traitant du sujet : « Celui qui fornique n’est pas croyant au moment où il commet la zinâ … » (Sahîh Boukhâri et Mouslim).
« Lorsque le serviteur commet la zinâ, la foi sort de lui et se transforme en une sorte de nuage qui couvre sa tête … » (Sounan Abî Dâoûd – Authentifié par Al Albâni).

Si Allah interdit les relations sexuelles hors mariage c’est pour plusieurs raisons, la « zinâ » fait disparaître la pudeur et porte atteinte à la dignité humaine et met en danger la sauvegarde de la pureté des relations filiales.
Et plus tôt nos jeunes s’y adonnent plus y leur sera difficile d’y mettre un terme aussi bien les jeunes filles que les jeunes hommes. Ces derniers ont souvent tendance à imaginer que cette obligation religieuse ne s’applique qu’aux filles ce qui est bien sûr totalement faux. Ces deux versets du Saint Livre nous le prouvent:
«  Les deux d’entre vous qui l’ont commise [la fornication], sévissez contre eux. S’ils se repentent ensuite et se réforment, alors laissez-les en paix. Allah demeure Accueillant au repentir et Miséricordieux . » [Sourate 4, An-Nissa (Les femmes), verset 16].
« Qui n’invoquent pas d’autre dieu avec Allah et ne tuent pas la vie qu’Allah a rendue sacrée, sauf à bon droit ; qui ne commettent pas de fornication - car quiconque fait cela encourra une punition  » [Sourate 25, Al-Furqane (Le discernement), verset 68].

Les jeunes hommes ont pris l’habitude de profiter de la crédulité des jeunes filles sortant avec elles et exigeant d’elles les pires choses, sans pour autant admettre que quelqu’un agisse de même avec leur sœur ou l’une de leur cousine.
Et lorsqu’il est prêt à convoler en juste noce, il impose à la future mariée d’être vierge oubliant que lui-même est passé d’une fille à l’autre.
Mais Allah soubhana wa ta’ala a dit : « Les mauvaises femmes aux mauvais hommes et les mauvais hommes aux mauvaises femmes. De même les bonnes femmes aux bons hommes, et les bons hommes aux bonnes femmes ». [Sourate 24, An-Nur (La lumière), verset 26].

Rappelons encore que derrière chaque interdit d’Allah Soubhana wa ta’ala se cache une bénédiction, se soumettre à la parole divine nous préservera dans ce cas-ci des maladies graves, des grossesses non désirées et les conséquences qui y sont liées.

Mais Allah Le Très Haut, nous dit : « Informe Mes serviteurs que c’est Moi le Pardonneur, le Très Miséricordieux  » (Sourate al-Hijr, 49), car : « Quiconque agit mal ou fait du tort à lui-même, puis aussitôt implore d’Allah le pardon, trouvera Allah Pardonneur et Miséricordieux  ». (Sourate an-Nisa, 110).

Qu’Allah nous préserve tous de ces pêchés et de Son châtiment. Amin.30


Partager cet article

Ne ratez plus les articles qui ont le plus intéressés la communauté en vous inscrivant à notre liste de diffusion.

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site

Poster un Commentaire



Touré

2020-04-29 02:31:35

Et si une personne à déjà commit la fornication, comment se repentir. Et si c'est connu avec une dame non vierge

Répondre

Abbas kouakou

2017-10-24 21:52:38

respectons tout ce que dieu nous a donne

Répondre

ISSA Bouary

2020-05-01 11:48:22

Asalamou waleykoum warahamantulah wabarakatuh, vraiment je vous remercie infiniment pour se rappel

Répondre

Mahmoud basuid

2020-04-16 23:26:58

As-salam aleikum wo rahmatullah wo barakatuhu Qu'Allah vous récompense en bien pour votre sacrifice !

Répondre

Les articles les plus lus