(Coup de coeur) A Nice, l'incroyable combat d'immigrés tchétchènes contre les trafiquants de drogue

3 940 vues 12 mai 2020, 21:38


Il faut se rendre sur un site d'informations de la communauté tchétchène francophone pour avoir les détails.
Aucun média ne semble s'intéresser en effet dans la guerre ouverte que de courageux résidents tchétchènes du quartier Saint Roch de Nice ont lancé contre les trafiquants de drogue.
A main nues, ils ont décidé de nettoyer le quartier des trafiquants de drogue qui oeuvraient en toute impunité dans la ville du fanfaron maire très à droite Christian Estrosi et qui polluaient le quotidien de familles venues en France pour travailler et vivre dignement.

Il semble que cette question du trafic de drogue dans les quartiers sensibles n'attirent l'attention des médias que lorsqu'il s'agit de mettre en avant les prouesses de la "racaille" immigrée. 
Pas quand de nobles pères de familles musulmans décident de faire le travail qui incombe normalement aux autorités.

La complicité des officiers de police et de certains trafiquants de drogue ne fait pas non plus trop couler d'encre. On préfère en général évoquer le manque de moyens de la police pour lutter contre les dealers.

Pour autant, ce sont des agents tchétchènes sans armes, recrutés par l'Azuréenne, qui ont aidé à pacifier certains quartiers où la loi des dealers remplaçait la loi de la République. Les témoignages des résidents sont sans équivoque: des habitants des Izards par exemple à Toulouse confirmaient lors d'un interview en 2019 que l'ambiance s'était améliorée depuis que Toulouse Métropole a recours à "L'Azuréenne de Protection".

Toulouse métropole a en effet décidé de faire appel aux services de l'Azuréenne suite à une visite "en juillet 2017 dans les départements de l’Oise et du Nord, pour s’assurer du sérieux de cette entreprise" qui "a fait ses preuves [...] elle permet aux locataires [...] de jouir paisiblement des parties communes [...] sans subir le harcèlement, la fouille, les nuisances et les violences [...] imposés par les dealers. Des services qui rappellent qu' "il y a deux ans la recrudescence du trafic empêchait Toulouse Métropole Habitat de pénétrer dans ses propres immeubles [...] Les locataires étant régulièrement pris à partie..."

Vu le succès de ces services, et les enjeux financiers du trafic et des contrats de sécurité, des voix dissidentes n'ont pas tardé à se faire entendre et relayer par les médias.
Ainsi les seuls articles que l'on trouve sur le sujet sur les médias relatent de possibles agents de sécurité de cette société fichés S, ou de liens supposés avec les mosquées salafistes.

Quelle que soit la couverture médiatique des autres médias, nous rendons un hommage double ici à ces hommes qui se lèvent, forts et courageux, au péril de leur vie et de leurs biens (beaucoup de voitures ont malheureusement été brûlées) pour lutter contre le fléau de la drogue dans les quartiers où de nombreux résidents sont musulmans.

A l'image de Baskhan Magamadov, président de l’Union des Tchétchènes et Ingouches des Alpes Maritimes, qui demande aux médias de parler d'avantage du fléau de la drogue et de la nécessité d'intervenir pour endiguer ce fléau dans le quartier Saint-Roch de Nice.

Rappelons le verset 71 de la sourate At-Tawba /Le Repentir *

Allah, qu'Il soit Exalté, dit:

« Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils commandent le convenable, interdisent le blâmable accomplissent la Salât, acquittent la Zakât et
obéissent à Allah et à Son messager. Voilà ceux auxquels Allah fera miséricorde, car Allah est Puissant et Sage.»
(At-Tawbah Verset 71)


Partager cet article

Ne ratez plus les articles qui ont le plus intéressés la communauté en vous inscrivant à notre liste de diffusion.

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site

Poster un Commentaire



Les articles les plus lus