Sondage Ifop le chiffre du jour 42 % des musulmans estiment ...

647 Vues 0 …avoir été victimes de discrimination en France …

Les musulmans sont davantage victimes de discriminations et d'agressions en France, selon un sondage Ifop publié ce mercredi.

Les discriminations et les agressions visant les musulmans en France sont plus courantes que pour le reste de la population, selon un sondage Ifop pour la Dilcrah et la Fondation Jean-Jaurès publié ce mercredi.

Les tensions montent 

Selon cette étude, 42% des musulmans vivant en France affirment avoir fait l'objet d'au moins une forme de discrimination liée à leur religion, et ce au moins une fois au cours de leur vie, selon cette étude.

Logement, emploi, contrôles de police 

L'institut de sondage a testé différentes sphères possibles : discrimination "lors d'un contrôle" de police (13%), "lors de la recherche d'un emploi" (17%), d'un logement (14%). Et, dans le détail, cette étude relève que les discriminations touchent davantage les personnes de 30 à 40 ans et les femmes (46%, contre 38% chez les hommes).

Dans le détail, l'étude réalisée pour la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (Dilcrah) et la Fondation Jean Jaurès relève que les discriminations touchent davantage les personnes de 30 à 40 ans et les femmes (46%, contre 38% chez les hommes).

Les femmes victimes potentielles

Parmi les autres enseignements dispensés par l'étude : 60% des femmes portant souvent le voile ont été discriminées au moins une fois au cours de leur vie. Mais 44% des femmes qui ne portent jamais le voile l'ont aussi été. A noter que les femmes sont nettement plus victimes de discrimination dans la recherche d'un emploi, et particulièrement les femmes voilées.

Autres chiffres, autres constats : un musulman sur quatre (24%) a été victime d’une agression verbale au cours de sa vie, contre 9% chez les non-musulmans. En outre, 7% de musulmans ont fait l'objet d'agressions physiques (contre 3% dans le reste de la population).

En prenant en compte les cinq dernières années, 40% des musulmans estiment avoir fait l'objet de comportements racistes (contre 17% chez les non musulmans). Pour 16% d'entre eux, cela était dû à la religion, alors que pour 15% d’entre eux à leur couleur de peau.

Ce sondage a été réalisé par interview au téléphone, du 26 août au 18 septembre, auprès d'un échantillon de 1007 personnes représentatif de la population de religion musulmane (personne s'identifiant elle-même comme musulmane) âgée de 15 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Que faut il retenir de ce sondage et des ces chiffres ?

Avant toute chose reconnaître le mérite de cette « enquête » réalisée fin aout début septembre et qui à priori n’a pas de lien direct avec les événements récents qui monopolisent l’actualité.

On notera quand même la publication des résultats de ce sondage qui coïncident avec ces dits-événements.

Un sondage reste un sondage et on ne peut véritablement transposer une vérité, un état des faits sur un échantillon de 1007 personnes sur quelques millions.

Cependant la sincérité des personnes interrogées n’est pas à remettre en cause sachant que ces chiffres restent malgré tout inquiétants, et mettent en évidence le malaise quotidien que vivent les musulmans de France.

Ces chiffres et ces constats doivent encore une fois nous alerter et nous rappeler que nos sœurs et nos frères vivent très mal cette « transition »  médiatique et par extension politique.

Plus concret que les chiffres et les pourcentages ce sont tous les acteurs de la République qui devraient « tirer » sur la sonnette d’alarme plutôt que de « tirer » sur l’ambulance à chacun de ses passages !

 

 


Partager cet article

Ne ratez plus les articles qui ont le plus intéressés la communauté en vous inscrivant à notre liste de diffusion.

J’ai lu et accepte la politique de confidentialité de ce site

Poster un Commentaire