facebook twitter instagram
MENU

Partager cet article

Paramètres des cookies

Le visiteur du site Ajib.fr est informé que des cookies peuvent s’installer automatiquement sur son navigateur internet. Un cookie est un petit fichier texte au format alphanumérique déposé sur le disque dur du visiteur par le serveur du site visité ou par un serveur tiers (régie publicitaire, service de web analytique, etc.) qui sert à enregistrer les informations relatives à la navigation sur le site.


Le visiteur peut paramétrer son navigateur internet sur la façon de gérer les cookies, de la manière décrite sur le site www.cnil.fr



Paramétres J'accepte
Actualités

Aïcha bint Abu Bakr (radiya Allahu ‘anha) :

6 141 vues

Aïcha bint Abu Bakr (radiya Allahu ‘anha) :
Aïcha (radiya Allahu ‘anha) fut une femme exceptionnelle qui contribua énormément à l'islam en apportant un nombre inestimable d'enseignements religieux. A son sujet, le Prophète (salalahou 'aleyhi wa salam) a même dit : « Aïcha est la moitié de la religion ».

Découvrons alors dans ces quelques lignes les points les plus marquants dans sa vie.

Son mariage avec le Prophète (salalahou 'aleyhi wa salam) : un ordre divin

Originaire de la Tribu des Kinana, Aïcha est née environ 9 années avant l'Hégire, alors que la Révélation avait débuté depuis environ 3 ans. Elle était la fille de Oum Ramman, et d'Abu Bakr, à la fois son fidèle ami et Compagnon le plus proche du Prophète qu'on appelait «As-Siddîq » (le véridique). C'est en compagnie de celui-ci que le Prophète (salalahou 'aleyhi wa salam) accomplit l'Hégire vers Médine. Abu Bakr était aussi marchand de vêtements à la Mecque. Les parents de Aïcha étaient donc déjà tous deux musulmans (Que Dieu soit satisfait d'eux).

Un jour, le Prophète (salalahou 'aleyhi wa salam) avait vu en rêve l'Ange Gabriel ('aleyhi salam) lui présenter une étoffe dans laquelle était enveloppé quelque chose. Le Prophète (salalahou 'aleyhi wa salam) lui demanda ce que c'était, et l'Ange Gabriel lui répondit : « Ta femme ! ». En soulevant l'étoffe, il découvrit alors Aïcha, toute jeune. Il fut troublé, mais, ce message lui parvint comme un ordre divin. Il se rendit alors chez son ami Abu Bakr, afin de demander la main de sa fille. Celui-ci accepta avec joie.

L’Épouse préférée du Prophète (salalahou 'aleyhi wa salam) après Khadija (radiya Allahu ‘anha)

Le Prophète (salalahou 'aleyhi wa salam) aimait énormément sa femme Aïcha (radhiAllahou 'anha). On nous rapporte qu'un Compagnon posa la question au Prophète (salalahou 'aleyhi wa salam) : « Qui aimez-vous le plus ? » Il répondit : « Aïcha » - « Pour les hommes, le père de Aïcha ! » Puis, il énuméra d'autres personnes. [Rapporté par Bukhârî]

Uu autre hadith prouve cet amour. Anas ibn Malik a rapporté que le Prophète (salalahou 'aleyhi wa salam) a dit : « La supériorité de Aïcha sur les autres musulmanes est comme celle du tsarîd sur les autres mets ». II s'agissait du plat que préférait le Prophète (salalahou 'aleyhi wa salam).

Cet amour était réciproque, car Aïcha (radhiAllahou 'anha) n'hésitait pas à interroger le Prophète sur l'amour qu'il lui portait pour se rassurer.

Aïcha (radiya Allahu ‘anha), la Mère des Croyants

Son intelligence et sa jeunesse étaient des atouts majeurs pour ce qu'elle allait accomplir tout au long de sa vie, que ce soit avant son mariage (puisque le Prophète (salalahou 'aleyhi wa salam) venait très souvent rendre visite à son père) et après, et que ce soit avant et après la mort du Prophète (salalahou 'aleyhi wa salam).

De par sa vivacité d'esprit, Aïcha a pu assimiler et interpréter les lois de l'islam auprès des femmes.

Dès son plus jeune âge, elle a appris du Prophète (salalahou 'aleyhi wa salam). Elle retint au fur et à mesure, la Révélation des versets, et mémorisa les évènements de la communauté musulmane, et ceci, avec une grande précision et une fiabilité.

Elle a ainsi pu retransmettre un nombre inestimable de paroles du Prophète (salalahou 'aleyhi wa salam) (environ 2 200 hadiths) étant encore bien jeune au moment de l'Hégire.

Abu Hurayra nous rapporte que : « Aïcha, épouse du Prophète (salalahou 'aleyhi wa salam), n'entendait jamais une chose qu'elle ne comprenait pas, sans revenir à la charge auprès de lui, jusqu'à ce qu'elle l'eût bien saisie. » (Rapporté par Bukhârî)

La plus instruite de son temps

Aïcha (radhiAllahou 'anha) jouissait d'une très grande réputation de par ses connaissances considérables. On venait constamment la consulter après la mort du Prophète. Abu Bakr et Omar (radhiAllahou 'anhouma), venaient consulter Aïcha pour lui exposer des problèmes auxquels ils se trouvaient confrontés. Elle était particulièrement savante en matière de jurisprudence. Elle était d'ailleurs une des plus grandes juristes de son temps. On nous rapporte qu'un grand nombre de Compagnons venaient étudier la jurisprudence islamique avec elle.

La preuve aussi qu'une femme peut être beaucoup plus savante et instruite que les hommes. Elle était également très influente après la mort du Prophète (salalahou 'aleyhi wa salam). Il est également connu que le Prophète (salalahou 'aleyhi wa salam) lui confiait ses plus grands secrets, et ses stratégies.

A son sujet, le Prophète (salalahou 'aleyhi wa salam) a même dit : « Aïcha est la moitié de la religion ».

La femme chez qui le Prophète (salalahou 'aleyhi wa salam) rendit l'âme

Aïcha (radhiAllahou 'anha) nous a rapporté beaucoup de détails sur les derniers instants de la vie du Prophète (salalahou 'aleyhi wa salam). Elle rapporta par exemple qu'il répéta : « II n'y a aucun Dieu si ce n’est Allah Lui-même. Quelle agonie que la mort. »

Aïcha (radhiAllahou 'anha) a rapporté : « II mourut le jour même où c'était mon tour de le recevoir dans mon appartement. Allah recueillit son âme tandis que sa tête reposait entre ma gorge et ma poitrine et ma salive fut mélangée à la sienne. » [Rapporté par Bukhârî]

Le Prophète (salalahou 'aleyhi wa salam) fut d'ailleurs enterré sur place, dans la chambre de Aïcha, qui continua d'y habiter.

Ses apports considérables à l'Islam que ce soit en matière de jurisprudence, de hadiths, ou d'histoire de l'islam (histoire des tribus notamment) sont étudiés jusqu'à présent dans de nombreuses facultés à travers le monde.

Elle est considérée comme l’un des plus grands professeurs de l’Islam en s’évertuant après la mort du Prophète (sallAllahou 'alayhi wa salam) à interpréter et transmettre ses enseignements.
Dotée d’une impressionnante mémoire et d’un sens fin de l’observation, Aïsha fut élevée comme une autorité très importante de la loi islamique.

A ce titre elle bénéficiait de nombreux privilèges par rapport aux autres épouses du Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam).

Les mérites par rapport aux épouses du Prophète

Aïcha dit « J’ai eu dix mérites par rapport aux épouses du Prophète (sallAllahou ’alayhi wa salam) ». On lui dit « Quels sont-ils Ô Mère des Croyants ? ». Elle dit :

  • Il n’épousa d’autre vierge à part moi.

  • Il n’épousa aucune autre femme dont les deux parents sont des émigrés.

  • Allah a révélé mon innocence du ciel.

  • Djibrîl (l’Ange Gabriel) lui apporta mon image du ciel dans une étoffe en soie et lui dit : Épouse-la ! Elle est ta femme.

  • Je me lavais avec lui du même récipient et il ne faisait cela avec aucune autre épouse à part moi.

  • Il priait alors que je me trouvais devant lui et ne faisait cela avec aucune autre de ses épouses à part moi.

  • La révélation lui venait pendant qu’il est avec moi, et cela ne lui arrivait avec aucune autre de ses épouses à part moi.

  • Allah prit son âme pendant qu’il était entre ma poitrine et mon cou.

  • Il mourut durant ma nuitée.

  • Et il fut enterré dans ma chambre. (Hadith rapporté par Abû Muhammad).

Commentaires (12)
  1. Salam 'alaykoum.

    Qu'Allah vous récompense pour cet aperçu de la vie de notre mère 'Aîsha -qu'Allah l'agrée-, afin de compléter le bienfait et de profiter de vos recherches, pourriez-vous m'indiquer, qu'Allah vous bénisse, la référence sur laquelle vous vous êtes appuyé pour la phrase suivante : "Elle possédait un savoir égal à celui de tous les Compagnons et des Mères des Croyants réunis."

    Nb : au paragraphe sous le titre "Aicha, Mère des croyants", il est écrit Ibn Abû Hurayra, c'est peut être un oubli de votre part. Et Allah sait.

  2. Salam 'alaycoum, MachaALLAH, c'est admirablement bien écrit ! Je dois avouer que je n'en savait pas tant sur notre mère Aïcha !! Barak allahu fikoum !!!!

  3. Salamu aleykum,


    Un exemple pour les femmes de notre temps prouvant indiscutablement la place faite aux femmes en Islam, leur possibilité d'etre instruites et d' instruire,d' etre des membres actifs du monde dans lequel elles vivent. C' est en connaissant la vie de ces femmes que les musulmans s' instruiront de leur religion; la connaissance est l' arme la plus efficace contre toute forme d' "obscurantisme", contre toute forme d' injustice et d' innovations religieuses contraignant les femmes au silence et à l' effacement presque total. La toile prouve que ces idées existent meme au sein de la jeunesse musulmane,et c' est un grand malheur pour notre religion.
    Qu' Allah ta' ala nous guide, nous permette de donner le meilleur enseignement à nos enfants, qu' Il éloigne l' ignorance de nos familles et fasse que les prochaines générations soient instruites afin d' honorer l' Islam.

    1. non chere seur je pense que tu fais erreur Fatima al zahra(p) est l'exemple parfait pour la femme musulmane ! le prophète la dit elle fait partie des 4 femme du paradis (assia, maryam, khadija et FATIMA)!!! recherchez ... vous verrez par vous meme

  4. salam 'aleykoum mes frères et soeurs,

    une petite illustration que j'avais réalisé il fut un temps pour accompagner cet article si l'auteur est d'accord:

    http://muslimgalerie.blogspot.fr/2010/09/aicha-une-femme-exemplaire.html

  5. si vous cherchez la vérité vous la trouverez dans vos propre livre ! (sahih bukhari,tarikh tabari...) vous découvrirez des choses bien surprenante car beaucoup de chose vous on été caché ... que dieu nous guide !

    1. Salam 'alaykoum, je t'invite à aller au fond de ta pensée, quelle chose nous cache t-on ? Qu'Allah te bénisse. Amin à ton invocation.

  6. un hadith du prophète dit :"qui aime ali (as) signifie qu'il est croyant ,qui n'aime pas ali(as) signifie qu'il est hypocrite" je tiens a signaler que Aicha mena une guerre contre ali(as)(harb al jamal)contre talha zoubeir et Aicha...et c'est bien Aichaqui dit n'enterrez pas celui que je deteste dans ma maison( en parlant du petit fils du prophète l'imam hassan(as))...je vous invite à lire l'histoire islamique

  7. Salam 'ahlykum,

    Je me devais de réagir concernant les propos ci dessus de Zaineb.
    Notre mere Aicha(radiya Allahu ‘anha) est au dessus de tes dires.
    Tu devrais te repentir...et d'apres la facon dont je vois comment tu parles en mal de notre mere Aicha (radiya Allahu ‘anha) a contrario de Sidinai Ali (radiya Allahu ‘anhou)...j'en conclus que tu es une CHI'AA ..UNE CH'IITE !!!

    Wa salam

  8. Salam alaikum wa rahmatul Lahi wa barkatuhu.
    Svp, g cherche en quel mois a eu lieu la conclusion du contrat de mariage entre le prophète SAW et notre mère Aicha RA. Il ya longtemps j'au lu un hadith où elle rapportait que c'est le meilleur mois pour conclure un contrat de mariage mais je ne retrouve ni le hadith ni le mois. Je crois que c'etait Chaaban mais je n'en suis pas sure. Baraka Lahou fikoum

  9. Il y a toujours eu des ennemis de l'islam et il y en a encore beaucoup mais les pires ennemis de l'islam sont cette secte les Chiites faites bien attention a eux ils sont pire que les juifs et les chretiens ils sont partout et disent agir au nom de l'islam alors qu'ils sont voués à l'enfer s"ils ne se repentent pas des choses qu'ils ont dit sur les personnages historiques de l'islam .

  10. La description n°3 - Aicha Bint Abu Bakr (radiya Allahu ‘anha) – Princesse de la Paix

    […] https://www.ajib.fr/aicha-bin-aboubakr/ […]

Commenter

Votre E-mail ne sera pas publié.

Les articles les plus lus




Salat istikhara - la prière de consultation

En effet, il nous est possible de consulter notre Seigneur avant de faire un choix particulier. Cette prière est donc importante car elle nous permet de consulter Allah sur nos choix et d'éviter ainsi certaines...

Le mauvais œil en Islam

Le mauvais œil est une réalité contre laquelle nous pouvons nous protéger. Il est donc de notre devoir d'être conscients de ce fait afin de pouvoir le combattre inchaAllah. Nous allons donc expliquer ce qu'est...

L'adultère et la fornication en Islam

Par le biais du Saint Coran, Allah (subhannou wa ta'ala) nous a révélé comment arriver au Paradis, en nous éloignant des péchés les plus affreux de ce monde. Parmi les plus méprisables figurent l'infidélité (avoir...

Ramadan : la prière de Tarawih et ses mérites

En ce mois béni, il est indispensable d'évoquer la prière de Tarawih, prière spécifique au mois de Ramadan. Nous allons donc définir la prière de Tarawih et exposer certaines de ses caractéristiques. Notre rappel se...

Salât joumou’a

La prière du vendredi est une obligation pour les hommes. Allah (soubhanou wa ta’ala) dit : « Ô vous qui avez cru! Quand on appelle à la Ṣalāt du jour du Vendredi, accourez à l’invocation...

Invocations et Douaas après la prière

Le Dhikr (à traduire en français par l’évocation d’Allah soubhanou wa ta’ala) est largement recommandé puisqu’il s’agit d’une pratique exécutée par Notre Prophète Muhammad (sallAllahou 'alayhi wa salam) après ses prières. Après chaque prière, il nécessaire...