N’oublie pas

En ce jour de détresse C’est à toi que je m’adresse. Oui toi, au visage marqué de tristesse À ce cœur abîmé par tes faiblesses À cet espoir perdu à toute vitesse. Pense à La Grandeur d’ALLAH, Personne n’est à Sa Hauteur n’est ce pas ? Alors délaisse cette voix intérieure, Qui te chuchote tes […]

En ce jour de détresse
C’est à toi que je m’adresse.
Oui toi, au visage marqué de tristesse
À ce cœur abîmé par tes faiblesses
À cet espoir perdu à toute vitesse.

Pense à La Grandeur d’ALLAH,
Personne n’est à Sa Hauteur n’est ce pas ?
Alors délaisse cette voix intérieure,
Qui te chuchote tes erreurs.

Souvient toi, Il Est le Grand Défenseur

Lors de tes prosternations,
Tu restes humilié par cette piété envolée
Alors en privé avec Le Parfait
Présente Lui tes divers regrets
Implore donc Son Absolution,

Rappel toi, Il Est Celui qui répond aux invocations

Si sincère est ton repentir
Le Clément Ne te Laissera pas souffrir
D’un tort qu’Il Peut Bannir.

N’oublie pas, Il Est le Grand Accueillant au repentir

Pour toujours imprègne-toi de Ses Promesses
Car nul ne peut être aussi chanceux
Qu’un serviteur à qui Le Généreux
Donne du temps pour se repentir sans cesse

Garde en mémoire qu’Il Est Le Tout Miséricordieux, Le Très Miséricordieux

par Bouzalfane

Vos réactions : 0

*