Lumière

Assise dans le noir, Je te vois ma sœur Songeant tous les soirs, À ce que renferme ton cœur. Ne désespère pas, ne tombe pas, Demande de l’aide au Tout-Pardonnant Ne désespère pas, prosterne toi, Demande de l’aide au Très-Savant. Sache que ma sœur, Allah est près de toi Il veille sur toi, Ne te […]

Assise dans le noir,
Je te vois ma sœur
Songeant tous les soirs,
À ce que renferme ton cœur.

Ne désespère pas, ne tombe pas,
Demande de l’aide au Tout-Pardonnant
Ne désespère pas, prosterne toi,
Demande de l’aide au Très-Savant.

Sache que ma sœur,
Allah est près de toi
Il veille sur toi,
Ne te détourne pas du Créateur.

Tapis à terre, front à terre,
Chapelet entre les doigts
Rappelle-toi du Seigneur de la Terre,
Prie et invoque le Roi.

Loin de ce bas-monde,
Loin des soucis d’ici,
Prie au nom de l’Unique
Prie durant toute la nuit.

« Tu as été doux à leur égard par une Miséricorde de Dieu. Si tu avais été rude et dur de cœur, ils se seraient séparés de toi.», s.3 Ali Imrâne (La Famille d’Imrâne), v.159.

Par Ait Lasri

Vos réactions : 3

*


  1. As salamu aleykum

    Ton poème est très joli mashaallah, très touchant. Tu as un grand talent tabarakAllah!

    Evaluez ce commentaire : Thumb up 2 Thumb down 0